Mon AlloCiné
John Dies at the End
facebookTweet
John Dies at the End
Date de sortie 9 juillet 2014 en DVD (1h 39min)
Avec Chase Williamson, Rob Mayes, Paul Giamatti plus
Genres Comédie, Fantastique, Epouvante-horreur
Nationalité américain
Bande-annonce
Spectateurs
3,3176 notes dont 27 critiques

Synopsis et détails

John et Dave, deux jeunes losers attachants, vont tester le pouvoir d’une drogue surpuissante, la "Soy Sauce", et découvrir une réalité alternative peuplée de démons...
Distributeur Luminor
Récompense 1 nomination
Voir les infos techniques
Année de production 2012
Date de sortie DVD 09/07/2014
Date de sortie Blu-ray -
Date de sortie VOD 11/08/2016
Type de film Long-métrage
Secrets de tournage 3 anecdotes
Budget -
Langues Anglais
Format production -
Couleur Couleur
Format audio -
Format de projection -
N° de Visa -

Regarder ce film

En DVD BLU-RAY
John Dies at the End
John Dies at the End (DVD)
neuf à partir de 9.99 €
John Dies at the End
John Dies at the End (DVD)
neuf à partir de 11.00 €
Voir toutes les offres DVD BLU-RAY

Bande-annonce

John Dies at the End Bande-annonce VO 2:17
John Dies at the End Bande-annonce VO
91 394 vues

Acteurs et actrices

Chase Williamson
Chase Williamson
Rôle : Dave
Rob Mayes
Rob Mayes
Rôle : John
Paul Giamatti
Paul Giamatti
Rôle : Arnie Blondestone
Clancy Brown
Clancy Brown
Rôle : Dr. Albert Marconi
Casting complet et équipe technique

Critiques Spectateurs

Frédéric M.
Critique positive la plus utile

par Frédéric M., le 08/10/2016

3,5Bien

Un las vegas parano encore plus sous acide. Meme si l'histoire semble décousu, elle fourmille de trouvailles et revele bien... Lire la suite

gimliamideselfes
Critique négative la plus utile

par gimliamideselfes, le 17/02/2017

3,0Pas mal

De Don Coscarelli j'avais uniquement vu Bubba Ho-tep qui m'avait réellement séduit avec son univers réellement décalé. Lors... Lire la suite

Toutes les critiques spectateurs
4% (1 critique)
41% (11 critiques)
44% (12 critiques)
7% (2 critiques)
4% (1 critique)
0% (0 critique)
27 Critiques Spectateurs

Photos

19 Photos

Secrets de tournage

Adaptation

John Dies at the End est une adaptation d'une nouvelle de David Wong publiée en 2007.

Un spécialiste de l'horreur

Don Coscarelli est un grand spécialiste du genre épouvante-horreur ; en effet, on lui doit la saga des Phantasm qu'il a réalisée entre 1979 et 1998. Le metteur en scène signe également la réalisation d'un épisode de la série Les Maîtres de l'Horreur en 2005. Il revient donc en 2012 avec cette comédie horrifique, John Dies at the End.

Festival

Le film de Don Coscarelli a été projeté en avant-première au Festival de Sundance 2012.

Dernières news

PIFFF 2012 : "John Dies at the End"... et en ouverture !
NEWS - Festivals
vendredi 16 novembre 2012

PIFFF 2012 : "John Dies at the End"... et en ouverture !

C'est avec le nouveau film de Don Coscarelli ("Bubba Ho-Tep"), "John Dies at the End", que s'est ouverte la 2ème édition...
250 bandes-annonces pour 2012
NEWS -
jeudi 29 décembre 2011

250 bandes-annonces pour 2012

Sagas, réalisateurs, super-héros, SF, frissons, biopics, rires : pleins feux sur les films qui feront votre année cinéma....
4 news sur ce film

Si vous aimez ce film, vous pourriez aimer ...

Voir plus de films similaires

Pour découvrir d'autres films : Les meilleurs films de l'année 2012, Les meilleurs films Comédie, Meilleurs films Comédie en 2012.

Commentaires

  • geiger

    Paul Giamatti et Clancy Brown ?? Ah, ça m'intéresse.

  • Attila de Blois

    Sur l'affiche, on dirait Ratllehead, la mascotte du groupe Megadeth.

  • Toto662

    Tiens ? ça a l'air sympa ça.

  • nicolas d.

    Une date de sortie , svp !

  • nicolas d.

    Le film sort le 25 janvier 2013 aux Etats-Unis.

  • Jean-Luc Debord

    16 novembre au PIFFF

  • DelSpooner

    Vu ce soir au PIFFF, bon petit film complètement WTF comme je les aime avec une première partie vraiment délirante pontuée de gags plus absurdes les uns que les autres, quelques petits coups de mou au milieu une fois tous les mystères éventés, pour une finir en apothéose dans le grand n'importe quoi (le monde "Eyes Wide Shut" xD). Les effets-spéciaux maison sont tout à fait corrects même s'ils fleurtent parfois avec la série Z, ce qui donne un certain charme au film.

  • spider1990

    série b décalé et surprenante

  • Mina_Harker

    complètement joussif mais décousu par moments ma critique sur mon blog:

  • Babalova

    une bonne grosse sauce soja qui regale !

  • Matthieu B.

    terrible la soja sauce!!!!

  • Henri Mesquida

    Si Cronemberg s'associait avec Araki ça pourrait donner quelque chose comme ça , entre loufoquerie et absurde. A la fois amusant et agaçant;

  • Toutou to you

    Le bon vieux Don Coscarelli se fait rare. Réalisateur original, celui qui nous offrit jadis un Phantasm devenu culte adapte une histoire de David Wong (oh le même que dans le film) et se permet une plongée étonnamment maîtrisée dans un univers singulier. Dave prend rendez-vous avec un journaleux, c'est qu'il a une histoire à raconter le bougre. Et pas le genre d'historiette à gonfler les lignes d'un journal people, plutôt un récit étrange qui pourrait changer la face du monde. La drogue n'a t-elle que des effets pervers ?...
    Attention ami spectateur, John Dies At The End c'est un métrage à ne pas mettre devant tous les yeux. Non pas qu'il soit subversif (et encore...) ou trop violent mais Coscarelli le baigne dans une ambiance irrationnelle. Ici, ne vous attendez pas à voir un récit linéaire attendu car le cinéaste de Bubba Ho-Tep adapte une histoire déjà compliquée. Point de logique non plus, ce monde est bien le nôtre mais des univers parallèles où vivent de vilaines créatures s'y greffent, tant et si bien que nos deux héros vont devoir cravacher dur pour bouter les ennemis hors de nos frontières. John Dies At The End est un film fantastique (le genre cinématographique) fantastique (adjectif qualificatif, vous apprécierez la diaphore trop facile je l'avoue). Le film cultive un humour très second degré qui fait passer tranquillement les libertés prises par Coscarelli (illogisme, délires visuels -parfois superbes...) et embarque le spectateur dans une aventure aussi séduisante que frénétique. C'est rythmé, bien écrit, bien joué, filmé avec passion. Quelques fx sont juste corrects mais il ne sont pas mauvais (le budget étant modeste). Chase Williamson et Rob Mayes dans la peau des deux perdants sont bien dirigés. Petit message à toi Fabianne Therese (dans le rôle d'Amy), mes mains sont tiennes (comprendront ceux qui verront le film). Vous aimez le cinéma qui sort des entiers battus ? voici pour vous ce John Dies. 4/5

  • moustouech

    tellement nul, les effets font très série mais bon passe encore. C'est surtout l'histoire c'est du n'importe quoi, on ne sait même plus ce qui est réel ou non et on s'en fout. Rendez moi les 1h39 de ma vie (bon 1h37 parce que le générique de fin je l'ai zappé aussi), heureusement que je jouais en même temps à darksiders2 sinon j'aurai eu envie de me pendre tellement c'est à chier

  • Jimmy-Jim

    Surement le film le plus fou que j'ai vu de Coscarelli. Certes, on peut facilement s'y perdre et il faut rapidement accrocher mais une fois dans le film, il passe bien. L'originalité est délicieuse, et le jeu d'acteur aussi. Bref, un joli film qui sort des sentiers battus... Rendez-vous en asile.

  • Jean-philippe N.

    Ceux qui connaissent les effets de la Datura ( c'est une plante dont quelques feuilles prisent en infusion suffisent à provoquer de gros délires psychédéliques sévères) comprendront toute la portée de ce film. Les autres, ben... n'essayez pas: çà peut être très dangereux, voire mortel. Contentez vous de regarder ceux de Don Coscarelli, et dites vous que la drogue, c'est pas bien...
    Comme "John dies at the end" m'a remis en mémoire certains moments de mon initiation mystique d'adolescent (pas forcément les plus agréables, quoique), je lui donnerais de façon évidemment subjective la note de :
    4/5

  • Cl?ment P.

    Un bon film de stoner

  • R?my J.

    Les meilleurs productions fantastiques ne sortent pas sur nos écrans, la
    faute à une industrie frileuse où l’audace n’est pas considérée comme
    une activité lucrative. C’est le cas de John dies at the end,
    de Don Coscarelli, sorti en 2012 aux États-Unis, et qui ne connaît
    qu’une sortie dvd, ce mois-ci. Une fois n’est pas coutume, ce sont les
    trublions du magazine Mad Movies qui l’introduisent dans nos contrées.
    Réalisé avec un petit budget, le film est une perle de créativité
    plastique et scénaristique, plus kafkaïen que Kafka, et aussi mystérieux
    que Lovecraft. (Lire la suite sur Une Graine dans un Pot : http://unegrainedansunpot.word...

  • -VEGETA-

    au risque de faire rire j'ai pris le mad movies avec ce film
    et quand j'ai vu que le film et en VO pas de VF
    j'ai ramener le mad movies DVD au kiosque dit que le film et en VO pas VF
    qu'en générale mad sort les films en VF et je me suis fait rembourser

  • amerlet

    @VEGETA. C'est une histoire de gouts mais rien ne vaut un film en vost... après pour info je précise que ce film n'est jamais sortis en version française......J'ai pris plaisir a voir même si parfois c'est un joli foutoir (tiré d'un roman qui se disait inadaptable)

  • CandleMass

    Tellement nul, jme suis bien fait ch... j'ai pas réussi à aller jusqu'au bout, j'ai délaissé le truc au moment où le mec fout le feu à la maison. Je crois qu'il faut voir ce film quand on est défoncé, autrement, y'a aucun intérêt, on dirait du Steven Moffat x1000, c'est rigolo si on veut, oui, franchement c'est pas de la m... , c'est juste profondément ennuyeux quand on est dans son état normal. Je veux pas trop juger, mais c'est un film pour des gens "cool", m'voyez. Et moi, j'suis pas ce genre, ça prend pas.

  • Jason Voorhees.

    je les vu ce soir je les stop au bout d'1 heure vraiment nul pfffffff
    j'adore Don Coscarelli pour sa super saga phantasm + bubba ho-tep mais ce film nul

Voir les commentaires
Back to Top