Mon Allociné
Le Refuge
Séances Bandes-annonces Casting Critiques spectateurs Critiques Presse Photos VOD
Le Refuge
Date de sortie 27 janvier 2010 (1h 30min)
Avec Isabelle Carré, Louis-Ronan Choisy, Pierre Louis-Calixte plus
Genre Comédie dramatique
Nationalité Français
Bande-annonce Ce film en VOD
Presse 3,1 21 critiques
Spectateurs 2,8573 notes dont 127 critiques

Synopsis et détails

Mousse et Louis sont jeunes, beaux et riches, ils s'aiment. Mais la drogue a envahi toute leur vie. Un jour, c'est l'overdose et Louis meurt. Mousse survit, mais elle apprend qu'elle est enceinte. Perdue, elle s'enfuit dans une maison loin de Paris. Quelques mois plus tard, le frère de Louis la rejoint dans son refuge.
Distributeur Le Pacte
Récompenses 1 prix et 4 nominations
Voir les infos techniques
Année de production 2009
Date de sortie DVD 02/06/2010
Date de sortie Blu-ray 02/06/2010
Type de film Long-métrage
Secrets de tournage 11 anecdotes
Box Office France 116 572 entrées
Budget -
Langues Français
Format production 35 mm
Couleur Couleur
Format audio Dolby Digital
Format de projection 2.35 : 1 Cinemascope
N° de Visa 122452

Séances

VOD

DVD et Blu-Ray

Pour visionner Le Refuge en VOD, louez, achetez ou abonnez-vous à une offre de l'un des services suivants.
Le Refuge
Définition standard
VF
Ce film en VOD
  • Louer (3.99 €)
  • Acheter (10.99 €)
Le Refuge
Haute définition
Ce film en VOD
  • Louer (2.99 €)
  • Louer (3.99 €)
  • Louer (7.99 €)
Le Refuge
Définition standard
VF
Ce film en VOD
  • Louer (2.99 €)
  • Acheter (7.99 €)
Voir toutes les offres VOD
Service proposé par
Le Refuge (DVD)
Date de sortie : mercredi 2 juin 2010
neuf à partir de 3.89 €
Le Refuge (Blu-ray)
Date de sortie : mercredi 2 juin 2010
neuf à partir de 12.00 €
<strong>Le Refuge</strong> Bande-annonce VF 1:37

Interviews, making-of et extraits

<strong>Isabelle Carré, Louis-Ronan Choisy, Catherine Deneuve, Jacqueline Maillan, François Ozon</strong> Interview 3: Allemagne année zéro, La Dame de trèfle, L'événement le plus important depuis que l'homme a marché sur la lune, Mercredi,... 9:31
Isabelle Carré, Louis-Ronan Choisy, Catherine Deneuve, Jacqueline Maillan, François Ozon Interview 3: Allemagne année zéro, La Dame de trèfle, L'événement le plus important depuis que l'homme a marché sur la lune, Mercredi,...
131 393 vues
<strong>Isabelle Carré, François Ozon</strong> Interview 7: Anna M., César et Rosalie, La femme défendue, Mercredi, folle journée !, Le Refuge 12:32
Isabelle Carré, François Ozon Interview 7: Anna M., César et Rosalie, La femme défendue, Mercredi, folle journée !, Le Refuge
27 612 vues
<strong>La Minute</strong> N°617 - Tuesday 26 January 2010 4:02
La Minute N°617 - Tuesday 26 January 2010
18 064 vues

Acteurs et actrices

Isabelle Carré
Isabelle Carré
Rôle : Mousse
Louis-Ronan Choisy
Louis-Ronan Choisy
Rôle : Paul
Pierre Louis-Calixte
Pierre Louis-Calixte
Rôle : Serge
Melvil Poupaud
Melvil Poupaud
Rôle : Louis
Casting complet et équipe technique

Critiques Presse

  • L'Humanité
  • Le Nouvel Observateur
  • Marianne
  • Excessif
  • Positif
  • Elle
  • Le Journal du Dimanche
  • Le Monde
  • Télérama
  • Les Inrockuptibles
  • Ouest France
  • Le Parisien
  • L'Express
  • Première
  • Brazil
  • TéléCinéObs
  • La Croix
  • Libération
  • Studio Ciné Live
  • Le Figaroscope
  • Cahiers du Cinéma
21 articles de presse

Critiques Spectateurs

chrischambers86
Critique positive la plus utile

par chrischambers86, le 03/11/2010

4,0Très bien

Errance, drogue, homosexualitè, "Le refuge" ressemble souvent à un rêve! Isabelle Carrè est une fois de plus saisissante... Lire la suite

benoitG80
Critique négative la plus utile

par benoitG80, le 30/01/2010

?Nul

Après avoir beaucoup aimé Ricky, Le Refuge m'a tout simplement déçu pour plusieurs raisons... Isabelle Carré, trop lisse,... Lire la suite

Toutes les critiques spectateurs
17% 21 critiques 18% 23 critiques 20% 26 critiques 23% 29 critiques 11% 14 critiques 11% 14 critiques
127 Critiques Spectateurs

Photos

Secrets de tournage

Prix du Jury à San Sebastian

Le Refuge de François Ozon a reçu le Prix du Jury lors du Festival de San Sebastian 2009.

Gestation

François Ozon évoque la genèse du projet : "Il y a un an, une amie comédienne m'appelle pour m'annoncer une bonne nouvelle : elle était enceinte. Deux jours plus tard, je l'appelle et lui propose qu'on fasse un film autour de sa grossesse. Dans un premier temps, elle était ravie mais au bout d'une semaine, elle se rétractait. C'était son deuxième enfant, elle savait ce que ça représentait et elle ne se sentait pas capable d'être à la fois actrice et enceinte. Déçu, j'étais prêt à abandonner ce projet quand ma directrice de casting, Sarah Teper, m'informe : "Trois actrices à Paris sont enceintes, dont Isabelle Carré..." Aussitôt, le désir est revenu, l'image d'Isabelle, jeune fille que j'imaginais pas encore femme, m'inspirait. Je l'ai appelée, on s'est vu, je lui ai raconté mon projet, elle a réfléchi deux jours et elle m'a dit oui. Depuis longtemps, je rêvais de faire un film avec une actrice vraiment enceinte. La maternité est un thème que j'ai souvent abordé mais je n'avais jamais traité la grossesse en tant que telle. Elle était soit ellipsée, soit montrée rapidement avec un faux ventre, soit le film commençait après la naissance."
11 Secrets de tournage

Si vous aimez ce film, vous pourriez aimer ...

Voir plus de films similaires

Pour découvrir d'autres films : Les meilleurs films de l'année 2009, Les meilleurs films Comédie dramatique, Meilleurs films Comédie dramatique en 2009.

Commentaires

  • siropot

    Vu en avant premiere : très bo film, émouvant et puissant. Isabelle Carré est incroyable, elle fait passer plein d'émotions avec un personnage pas facile.
    La fin est bouleversante, à la fois dure et pleine d'espoir. A voir.

  • Frodory

    Film qui s'inscrit bien dans la veine de la platitude extrême du cinéma français : malgré une ouverture réussie, tout n'est que dialogues maigres ou trop pathos. Pas d'émotions, pas d'intrigue spécialement réjouissante, juste l'histoire succinte d'une ex-droguée qui fuit toutes les douleurs potentielles de la vie à la manière de l'héroïne de "Non ma fille tu n'iras pas danser" (film également décevant par sa passion du vide)... La révélation de Louis-Ronan Choisy et sa belle chanson, quelques belles scènes (sur le ventre d'Isabelle Carré par exemple), font de ce film une heure trente agréables mais sans plus. Les rares péripéties font facilement rire non pas grâce à un bon sens de l'humour mais plutôt à cause de leur invraisemblance et leur inutilité dans l'histoire. Tout n'est qu'inutile. Impossible de s'attacher à ces personnages. Isabelle Carré, froide, dure, parfois tendre et mélancolique, a tout de même la classe mais son épaisseur psychologique est inexistante. Louis-Ronan, tantôt beau et doux, tantôt pathétique et agaçant, n'équilibre pas la balance. De l'ennui de bonne qualité. Un téléfilm modeste qui n'a rien d'exceptionnel. Sans pour autant être au niveau des GRANDES PERSONNES (charmant et touchant), LE REFUGE a tout de même le mérite de ne pas avoir basculé dans le terrible ennui, terriblement exaspérant et enrageant, de l'HEURE D'ETE. Et pourtant il en aurait fallu de peu...

  • Tirafkan

    Enfin le retour du Ozon qu'on aime. J'ai haaaaaaaaaaaaaate

  • Tirafkan

    Je l'ai vuuuuuu. Une projo organisée par un magazine culturel.
    C'est un GRAND Ozon. C'est super bien, très fort. Isabelle Carré est génial et Louis-Ronan Choizy est une très belle révélation. J'ai adoré. Un très bon moment de cinéma. Enfin ! Je vous le dit le bon cinéma reviens en force en ce début d'année.
    Soyez patient, ça vaut vraiment le coup.

  • AudifaxCimeski

    Noooooooooooon pas encore de comédie française, qu'elle soit dramatique ou comique! Pour percer au cinéma il faut des films de bourrin, où il n'y a pas besoin de trop réfléchir, pas du sentimentalisme psycho mielleux et dégoulinant made in France.

  • Gabriel Lebain

    J'ai eu la chance de voir le film mardi soir en avant-première. C'est un grand Ozon!!! Et un très grand film! Isabelle carré est incroyable, surprenante et émouvante, Louis-Ronan Choisy (que je ne connaissais pas) est une belle découverte et tous les acteurs sont excellents... Un film qui secoue mais qui a le bon goût et l'intelligence de se laisser caresser par la lumière et l'amour avec un grand A.
    Merci François Ozon pour ce bain d'émotions...

  • hahahahahahahahah

    JE SUIS D'ACCORD!!!! c'est d'une beauté ce film, fort et humain, léché par le soleil et débordant d'amour. Et puis, puisque c'est du Ozon, ça fait rire et ça fait pleureur aussi! Isabelle Carré sublime et une nouvelle tête pas du tout déplaisant (Lousi-Ronan Choisy ;-) beau gosse) COURREZ LE VOIR!

  • jdubouetiez

    J'ai vu ce film en avant première au festival Premiers Plans d'Angers. C'est un film caractéristique d'un cinéma classique français bourgeois. On peut presque penser que c'est une caricature tellement le trait est forcé. C'est un cinéma tout sauf organique. La mise en scène est banale, la lumière plate et assez moche, les dialogues sont assez mauvais et c'est surtout très peu intéréssant. Les personnages ne sont pas attachants, je me suis ennuyé constamment. Il y a une seule scène que j'ai à peu près apprécié, il s'agit de celle qui se passe en boîte de nuit. La bande sonore, lors de ce passage là est sympathique. Pour le reste, tout est souligné, on a le droit à des gros plans bien marqués sur des pieds qui s'entrelacent, des dialogues sortis d'un livre arlequin. Tout ça est très très mauvais; un seul conseil: Fuyez le refuge!!

  • nicolas t.

    Vu en avant première à Bordeaux, ce film est une splendeur. Il ne cesse depuis la projo de me hanter. Isabelle Carré n'a jamais été aussi belle, émouvante et lumineuse. On suit cette femme perdue avec compassion et tendresse. Sa rencontre avec le frère de l'homme qu'elle aimait est surprenante, cruelle puis douce et tendre. Ozon revient à ce qu'il fait de mieux, un film intimiste, magnifique portrait de femme mystérieuse et sensuelle, dans la lignée de Sous le sable.

  • Gabriel Lebain

    C'est vrai que c'est un film qui remue et qui reste... A voir absolument!!!

  • Léa C.

    J'ai vu le film au festival Premier Plan d'Angers... Je n'ai qu'une chose à dire : Courez-y!!! C'est un film vraiment superbe. François Ozon à son plus haut niveau (je pense à Sous le sable...) sur un thème rare et subtil... qu'il traite avec élégance et sensualité... Isabelle Carré est magnifique et Louis-Ronan Choisy, que je connaissais comme chanteur, est très convaincant... Un film doux et solaire (et parfois drôle!)
    Magnifique!

  • marcfieldfr

    Soporifique à souhait ... encore un film qui pousse à nous faire croire que le cinéma Francais est destiné à etre diffusé sur Arte et a vivre de subventions. Serieux, si le cinema Francais ne remonte pas rapidement le niveau, on ne va plus pouvoir le supporter très longtemps

  • jo4

    Après l’ovni qu’était Ricky, François Ozon nous dévoile un conte à la fois placide et simple, de quoi somnoler. Avec son intrigue assez pauvre et ses seconds rôles désolants, Le Refuge manque cruellement d’alchimie. Le film a beau essayé d’enivrer, il n’y arrive pas. L’enthousiasme que prête Ozon à sublimer cette femme enceinte ne dépasse pas l’idée de la beauté que se cache derrière ce concept. Il survole son sujet et ne vas pas assez en profondeur pour aider son scénario à prendre une place.
    Notations:

  • wlxFeedPartner

    Nice Cinema

  • massiliask

    QQU'UN A DES INFOS SUR LA MUSIQUE DU FILM NOTAMMENT SUR LE TITRE INTERPRETE AU PIANO PAR LOUIS-RONAN CHOISY

  • Christopher Ramon?

    Apparement c'est lui qui l'aurait composé pour Isabelle Carré dans le film. Par contre le titre... Et est-ce que c'est dans un de ces trois albums :??:

    Sinon pour revenir sur le film, j'ai vu un long-métrage touchant par son histoire et intelligent dans sa façon de le mettre en scène. Ozon fait ça tout simplement et ça fonctionne. Isabelle Carré est indéniablement très forte dans ce film.

    Ma critique est ici:

  • shimosan

    La chanson qu'interprète Louis Ronan Choisy, c'est "Le Refuge", la BO est sortie dans le commerce! :)

    Par contre, je n'arrive plus à retrouver la chanson sur laquelle Isabelle Carré danse dans la boîte de nuit.... Elle es très connue pourtant et ne figure pas dans la BO !

    Quelqu'un peut-il m'aider?

    Pour le reste, je ne vais pas redire ce qui a été dit...ce film est bouleversant, émouvant. Ozon revient avec un film plus épuré, ce qui peux donner l'impression de vide....mais je n'ai pas trouvé. Le film raconte l'appréhension de la vie....d'où le refuge. Néanmoins, la fin est un peu trop militante je trouve dans le sens lourde. Elle donne un effet "par défaut" face à une mère dans l'attente de vivre. Sensation bouche trou amère.
    Mais du Grand Ozon, bien mieux que le précédent Ricky qui aurait pu être intéressant si le côté "enfant ailé" ne donne pas un manque de crédibilité à l'ensemble du film porté pourtant par une Alexandra Lamy forte à contre emploi.

  • Kraham

    Comme toi, je recherche désespérément la musique de la boite de nuit sur laquelle Isabelle Carré entre en transe...

  • OURC

    François Ozon a toujours su choquer par ses thèmes, pas forcément pour le meilleur de sa filmographie…il a d'ailleurs commencé maladroitement avec “Sitcom” ou “les amants criminels”, ses premiers longs…vainement provocateurs. Il s'est cherché, filmant plus vite que son ombre pour finalement sortir l'excellent “gouttes d'eau sur pierre brûlante” ou le très beau “le temps qu'il reste” en passant par de bons films, “8 femmes”, “5×2&#8243;. On peut dire aujourd'hui que l'homme a du style, un style même. Et on peut le détester. Pour cette fois-ci, j'ai été plutôt séduit.

    Mousse (Isabelle Carré, excellente) vit avec Louis (Melvil Poupaud) dans un appart cossu parisien, appartenant à la famille très bourgeoise de Louis. Seulement voilà, ils se droguent et pas qu'un peu. A l'héro. Et dès le début c'est l'overdose, Louis décède, laissant Mousse seule, enceinte, exclue de la belle famille sauf du frère de Louis, interprété par Louis Ronan-Choisy, une belle découverte.

    Ceux qui n'ont pas aimé le film lui reprochent un manque d'écriture, une certaine paraisse de la part d'Ozon. Personnellement j'ai trouvé le propos plutôt original. Un film sur la grossesse ? Non, pas vraiment. Plutôt sur la façon de vivre le deuil et d'en sortir, un peu la même thématique que dans “Sous le sable”. Comment assumer son passé pour mieux se reconstruire ? Peut être en se livrant à un inconnu tout aussi fragile. Une histoire simple mais sans vraiment d'émotions. Il faut dire que si le frère du défunt est doux et a de l'empathie pour la future mère, cette dernière s'avère farouche et réapprend tout doucement à sortir de la drogue pour avancer, enfanter et voir après…Curieux comme relation et curieux film aussi. Ce que j'ai aimé c'est surtout cette nudité des rapports, francs et sans rien pour les enrober, à l'image du personnage campé par Isabelle Carré, qui n'a rien à cacher spécialement, pas de masque à porter puisqu'elle a déjà été jugée du regard des autres, à perpétuité. Malgré un thème difficile, le film n'a rien de pénible pour autant, il est plutôt emplein de lumière, une lumière blanche et froide, celle du personnage de Mousse qui se confronte à une lumière chaude et ensoleillée, celle de Paul. Se rencontrent-elles ? C'est à vous de voir si vous souhaitez tenter l'expérience, elle s'avère intéressante.

    adresse blog

  • g_rex

    C'est "People" de Superpitcher disponible sur l'album "Here Comes Love"

  • mareinette

    merci à g_rex...

  • karnimata

    François Ozon est un cinéaste qui souffre de la facilité avec laquelle il réalise un film par an. Visiblement, cela affecte son discernement, c'est-à-dire sa capacité à extraire de son débordement créatif ce qui relève de la profondeur (Sous le sable) et ce qui tient du vide (ce film). A partir d'un sujet apparemment ambitieux et original (filmer une actrice véritablement enceinte), il nous livre une fiction dont on pouvait attendre, après les fortes scènes inaugurales, un développement autrement plus passionnant. Simplement, il n'a pas voulu s'atteler au véritable sujet de son film, l'absence - précisément réussi dans "Sous le sable" -, en se confrontant à la question de l'attente, de la solitude liées à la disparition de Louis (Melvil Poupaud). Il n'a pas voulu accomplir un geste antonionien consistant à prendre à bras le corps la question de la durée, la manière dont une absence peut remplir un plan de questionnement confinant à une dimension métaphysique. Il a au contraire choisi l'approche terre à terre en affublant Mousse (Isabelle Carré) du frère du mort (joué très moyennement par Louis-Ronan Choisy). Présence dont on peine à comprendre la nécessité, si ce n'est celle du remplissage; celle de simplement disposer un corps à côté d'un autre, en espérant que l'improbabilité de cette rencontre produira des frottements intéressants. A partir de là, tout est envisageable, même une scène intime achevant de laisser perplexe la manière d'envisager des relations entre homos et hétéros.

  • marcfieldfr

    Un scénario beaucoup trop léger pour tenir le film ... l'intérêt se dilue très rapidement et le spectateur décroche avant la fin

  • Fouchtra

    Gros nigaud, va !
    90 % des hétéros ont ce type de rapport quand la femme est enceinte jusqu'au yeux.
    Allez, détends toi, c'était un rapport vaginal...

  • najiba56

    je vais le voir ce soir...

  • fleuti68

    Isabelle Carré ne parvient pas , malgré son talent , à sauver ce film d'un ennui mortel . Le jeu de l'acteur principal est d'une telle platitude qu'il enlève toute crédibilité à cette histoire .Quelques moments de lumière , mais si peu , qu'ils ne réussissent pas à nous sortir d'un sommeil qui nous gagne peu à peu . Les intentions étaient bonnes pourtant . A trop vouloir faire du minimalisme , on tue l'émotion , hélas !

  • Asalyah

    Quel ennui ce film
    L’acteur principal est d'une nullité !!!!

  • Franck L.

    Beau film de François Ozon, dans une veine intimiste et subtile. Isabelle Carré est surprenante et l'acteur principal envoutant.

  • Henri Mesquida

    Effectivement intimiste et subtile, un beau film ;

  • angelabassompierre

    ne lisez pas si vous n'avez pas regardé le film....Je l'ai vu au cinéma, pourtant je reconnais bien Isabelle Carré... mais si en commençant le dvd, je me suis souvenue l'avoir vu, je ne me rappelais plus que c'était elle, plus qu'Ozon avait été le cinéaste. Elle garde cet être alors qu'elle perd son conjoint, ment à la famille du conjoint. Film intimiste mais je ne le trouvais pas ennuyeux car je me plonge dedans complètement. Sur la fin, je trouve de l'arrachement et imaginer une mère qui part en laissant un nouveau-né, surtout si pour la femme c'est son aîné, là......ok c'est du cinéma, sa détresse et au fond, mon interprétation était qu'elle veut passer à autre chose. Or, quand c'est donner une vie, ce n'est plus pareil
    et psychiquement pour une femme, c'est sûrement un autre espace et un ressenti. Déjà le scénario m'a paru pervers et je peux comprendre que toute actrice ne se prête pas à jouer cette histoire. Louis Ronan m'avait permis d'accrocher car je trouve qu'il a un personnage qui traite avec beaucoup de respect Mousse, il chante super bien.
    c'est une œuvre de Ozon.... Le métro du début, le métro de la fin et vue sur la Salpêtrière. pas mal, ensuite, flop, c'est sûr que le cinéma connaît la dureté, déjà on se demande si les gens vont pour les acteurs, l'histoire, le registre de films....

  • carminda

    Il y a une grande sensibilité dans ce film.Isabelle Carré nous embarque comme à chaque fois dans son univers,elle est magistrale et nous emmène jusqu'au bout du film sans voyeurisme.

  • Bad-Monster

    Pas terrible. Il ne se passe rien même si l'histoire est touchante et les acteurs sont bons
    Ozon m'a un peu déçu sur ce long-métrage. ma note 2/5

  • angelabassompierre

    elle part comme ça laissant tout en l'état à la fin
    quelle mère peut faire ça??

  • angelabassompierre

    étonnée de ce que je lis, il ne se passe rien, alors autant ne pas regarder "sous le sable" si vous pensez ça. Des scènes dans un bain, le corps féminin, dans plusieurs des films, on voit ça, il leur fait dire un peu pareil.
    Globalement moins réussi qu'Angel,

    s'il veut que j'en rajoute encore, je peux dire

    oh Ludivine Sagnier m'a manquée et sûrement pas autant qu'à lui car il l'a dirigée avec "gouttes d'eau sur pierres brûlantes", déjà les habiller un peu + non?

    8 femmes, swimming pool la pauvre, j'espère qu'elle n'a pas trop pleuré et soit il peut aussi retenir des comédiens sur d'autres critères.
    zabou breitmann super belle aussi mais un peu différente d’Isabelle carré était enceinte pour du vrai en faisant la baule les pins, c'est génial... bon elle n'est pas le personnage qu'elle faisait en maman débordée en train de tricoter.
    en venant pour le film
    cherchez hortense, isabelle carré attendait un troisième enfant après antoine, après madeleine et ....douce maman.

Voir les commentaires