Mon Allociné
Dressé pour tuer
Séances Bandes-annonces Casting Critiques spectateurs Critiques Presse Photos VOD
Blu-Ray, DVD Musique Secrets de tournage Box Office Récompenses Films similaires News
Dressé pour tuer
Date de reprise 28 mai 2014 - Version restaurée
Date de sortie inconnue (1h 24min)
Avec Kristy McNichol, Paul Winfield, Bob Minor plus
Genres Epouvante-horreur, Thriller, Drame
Nationalité Américain
Bande-annonce
Presse ? 0 critique
Spectateurs 3,9194 notes dont 32 critiques

Synopsis et détails

Après s'être fait renverser par une voiture, un chien blanc, dressé pour attaquer les hommes de couleur, est recueilli par Julie, une jeune femme qui cherche à lui faire oublier la haine.
Titre original White Dog
Distributeur Swashbuckler Films
Voir les infos techniques
Année de production 1982
Date de sortie DVD -
Date de sortie Blu-ray -
Type de film Long-métrage
Secrets de tournage 5 anecdotes
Budget 8 000 000 dollars
Date de reprise 28/05/2014
Langues Anglais
Format production -
Couleur Couleur
Format audio -
Format de projection -
N° de Visa -

Acteurs et actrices

Kristy McNichol
Kristy McNichol
Rôle : Julie Sawyer
Paul Winfield
Paul Winfield
Rôle : Keys
Bob Minor
Bob Minor
Rôle : Joe
Samantha Fuller
Samantha Fuller
Rôle : Helen
Casting complet et équipe technique

Critiques Spectateurs

beautifulfreak
Critique positive la plus utile

par beautifulfreak, le 12/06/2014

4,0Très bien

Pendant longtemps les producteurs ont voulu faire de cette histoire une simple série B horrifique avec un gros chien montrant... Lire la suite

Akamaru
Critique négative la plus utile

par Akamaru, le 21/01/2014

3,0Pas mal

Samuel Fuller a toujours vilipendé la supériorité américaine et son infernale arrogance. L'ambiguïté de son discours rend... Lire la suite

Toutes les critiques spectateurs
25% 8 critiques 25% 8 critiques 34% 11 critiques 9% 3 critiques 6% 2 critiques 0% 0 critique
32 Critiques Spectateurs

Photos

15 Photos

Secrets de tournage

Basé sur des faits réels

Alors qu'elle vivait à Hollywood avec son mari, l'écrivain Romain Gary, l'actrice Jean Seberg, engagée dans la lutte pour les droits civiques, a ramené à son domicile un chien blanc trouvé dans la rue. Si au prime abord l'animal lui semblait docile, au fil du temps, il s'est montré agressif envers les Noirs. Le couple a donc entrepris de rééduquer le chien.

Adaptation d'un roman

Dressé pour tuer est adapté d'un roman de Romain Gary, datant de 1970, intitulé "Chien Blanc". L'écrivain a également participé à l'écriture du scénario.
5 Secrets de tournage

Si vous aimez ce film, vous pourriez aimer ...

Voir plus de films similaires

Pour découvrir d'autres films : Les meilleurs films de l'année 1982, Les meilleurs films Epouvante-horreur, Meilleurs films Epouvante-horreur en 1982.

Commentaires

  • Maryon.M

    Mon professeur d'éducation canine nous en a parlé, il a l'air vraiment bien. Je le cherche en DVD, sans succès... peut-être le regarder en streaming !

  • neillowrus

    je t'ai mis un lien en MP

  • beautifulfreak

    A (re) découvrir d'urgence !

  • angelabassompierre

    en sortie thématique à star st exupéry ciné art et essai si tu es près de Strasbourg sinon je donne ma langue au chat. entre le 25/6 et 1/7/2014...

  • angelabassompierre

    j'ai vu la version restaurée, ça donne des frissons et c'est un film terrifiant. Comment est ce que ça peut exister de faire ça d'un animal, la fin pouvait se deviner, c'est du drame et réaliste.
    La musique mise à la fin n'est pas en harmonie avec ce que l'on voit. C'est un gros chien énorme, devenant molosse et conditionné d'une manière affligeante. la jeune femme qui le recueille paraît trop émue pour parler ou réagir ou est molle, on ne sait pas bien. La violence peut être telle qu'aucun mot ne sort plus de sa bouche, quant aux courageux soigneurs et autres, le boulot risqué qui les force à donner jusqu'au bout d'eux mêmes. c'est saisissant, j'étais impatiente de découvrir la fin et c'est clair que c'est glaçant et secouant. je le déconseille aux personnes jeunes ou âmes sensibles,
    pour ceux en contact d'animaux, ça peut être une bonne projection seulement c'est terrible, l'objectif d'une éducation canine est de donner de la sécurité. les chiens aboient d'abord ensuite, les attaques, c'est soit ils sentent la peur, soit se préservent car ils ont été battus, conditionnés et maltraités. là l'idée est pire encore. du toxique aussi.......

  • timal_972

    Ce film est un classic qui a marqué mon enfance ,terrifiant a l'époque et dire que j'avais vu ce film sur TF1 en deuxième partie de soirée a l'époque ou TF1 passait des films le dimanche soir après 22h maintenant il me semble que j'ai cru comprendre sur un article en anglais que ce film est interdit de diffusion,même en dvd il existe pas il ya eu trop de polémique en tout je recommande ce film

  • Marc Dufrenois

    Rien que de revoir l'affiche.... tout me revient..! Terrifiant de réalisme.... film choquant pour certains, voire beaucoup, mais il ne faut pas se voiler la face .... ça existe, peut être moins avec ce côté "white dog" mais bon... Ce film est le reflet d'une société malade Un chien dressé est une arme, pas plus pas moins ! Ce film devrait être diffusé dans tous les centres de dressage, les lycées.... dans le genre c'est LE chef d’œuvre... à mon humble avis

  • Raw Moon Show

    Le chien blanc serait-il la métaphore la mieux choisie pour décrire ces esprits fragiles, ces innocentes oies blanches victimes de trafiquants d'âmes, de vendeurs de haine à la sauvette... Naît-on violent, haineux ou le devient-on ? Puis quand le mal est fait, toute rédemption est-elle encore chose possible ? A défaut de rédemption, une rémission est-elle envisageable ? Des questions maintes fois soulevées chez Stanley Kubrick dans des films bien plus amples, bien plus forts que celui-ci. car White Dog (Dressé pour tuer) n'est certes pas un grand film, il n'est pas non plus très sympathique, il souffre de mille défauts liés aux stigmates de l'époque à laquelle il est tourné, lié à son statut assumé de série B assez quelconque côté traitement visuel, mais voilà, c'est Samuel Fuller et cela reste un sujet passionnant qui sur le plan métaphorique n'a rien à envier aux grandes réflexions philosophiques sur la violence innée ou acquise, sur la civilisation, vernis ou instinct grégaire pensé par les hommes, sur l'endoctrinement, manifestation de la loi du plus fort déjà présente dans la nature ou perversion 100% made in l'Homme... Un film qui dérange et fait réfléchir. Rien que pour cela, il faut le redécouvrir.

Voir les commentaires