Mon Allociné
Faust
Séances Bandes-annonces Casting Critiques spectateurs Critiques Presse Photos VOD
Blu-Ray, DVD Musique Secrets de tournage Box Office Récompenses Films similaires News
Faust
Date de sortie 20 juin 2012 (2h 14min)
Avec Johannes Zeiler, Anton Adasinskiy, Isolda Dychauk plus
Genre Drame
Nationalité Russe
Voir la bande annonce
Presse 4,2 21 critiques
Spectateurs 3,0367 notes dont 92 critiques

Synopsis et détails

Librement inspiré de l'histoire de Goethe, Alexandre Sokourov réinterprète radicalement le mythe. Faust est un penseur, un rebelle et un pionnier, mais aussi un homme anonyme fait de chair et de sang conduit par la luxure, la cupidité et les impulsions.
Distributeur Sophie Dulac Distribution
Récompenses 1 prix et 8 nominations
Voir les infos techniques
Année de production 2011
Date de sortie DVD 06/11/2012
Date de sortie Blu-ray 06/11/2012
Type de film Long-métrage
Secrets de tournage 5 anecdotes
Budget 8 000 000 €
Langues Allemand
Format production 35 mm
Couleur Couleur
Format audio Dolby Digital
Format de projection 1.37 : 1
N° de Visa 132941

Séances

VOD

DVD et Blu-Ray

Faust (DVD)
Date de sortie : mardi 6 novembre 2012
neuf à partir de 20.01 €
Faust - Blu-Ray (Blu-ray)
Date de sortie : mardi 6 novembre 2012
neuf à partir de 10.02 €
<strong>Faust</strong> Bande-annonce VO 2:10
360 118 vues

Interviews, making-of et extraits

<strong>Bruno Delbonnel</strong> Interview : Dark Shadows, Le Fabuleux destin d'Amélie Poulain, Faust, Harry Potter et le Prince de sang mêlé, Un long dimanche de fiançailles 7:33
Bruno Delbonnel Interview : Dark Shadows, Le Fabuleux destin d'Amélie Poulain, Faust, Harry Potter et le Prince de sang mêlé, Un long dimanche de fiançailles
22 565 vues
<strong>La Minute</strong> N°945 - Mardi 13 septembre 2011 4:59
La Minute N°945 - Mardi 13 septembre 2011
140 768 vues
<strong>La Minute</strong> N°1128 - Mardi 19 juin 2012 4:02
La Minute N°1128 - Mardi 19 juin 2012
58 377 vues

Acteurs et actrices

Johannes Zeiler
Rôle : Faust
Anton Adasinskiy
Rôle : L’usurier
Isolda Dychauk
Rôle : Margarete
Georg Friedrich
Rôle : Wagner
Casting complet et équipe technique

Critiques Presse

  • Marianne
  • Cahiers du Cinéma
  • Le Monde
  • Les Inrockuptibles
  • Chronic'art.com
  • Positif
  • TéléCinéObs
  • Libération
  • Critikat.com
  • L'Humanité
  • La Croix
  • Ecran Large
  • Télérama
  • L'Ecran Fantastique
  • Excessif
  • Première
  • L'Express
  • Le Nouvel Observateur
  • Studio Ciné Live
  • Le Journal du Dimanche
  • Les Fiches du Cinéma
21 articles de presse

Critiques Spectateurs

ardeo
Critique positive la plus utile

par ardeo, le 30/03/2015

3,5Bien

Aucun film ne ressemble à cette oeuvre du cinéaste russe ! Le film est tout à fait extra-ordinaire : format de l'image, traitement... Lire la suite

Eniel
Critique négative la plus utile

par Eniel, le 06/04/2014

2,5Moyen

Je voulais vraiment, mais vraiment aimer ce film. À la fois morbide, fou, psychédélique et étrangement lumineux par moments.... Lire la suite

Toutes les critiques spectateurs
15% 14 critiques 17% 16 critiques 13% 12 critiques 24% 22 critiques 15% 14 critiques 15% 14 critiques
92 Critiques Spectateurs

Photos

21 Photos

Secrets de tournage

La visée du réalisateur

Faust est le héros allemand d'un conte du XVIe siècle ayant très longtemps intéressé Goethe, qui s'en est inspiré pour écrire deux pièces monumentales. Alexandr Sokurov a revisité le mythe dans ce film afin d'éclairer les esprits et raviver l’œuvre de Goethe, en poussant les spectateurs à le lire : "Moi, réalisateur Sokurov, je suis un petit homme qui jette ce caillou pour qu’il roule le plus loin possible. Si je peux éveiller la curiosité du spectateur...", explique-t-il.

L'ultime volet de la tétralogie

Avec Faust, Alexandr Sokurov achève sa tétralogie entamée par Moloch (1999), Taureau (2001) et Le Soleil (2005). Ces quatre films tournent autour du totalitarisme, le pouvoir et la corruption. Dans son premier volet, le réalisateur s'est intéressé à Lénine avant de travailler sur le personnage d'Hitler dans le deuxième film. Le troisième volet s'est focalisé sur l'empereur japonais Hirohito, pour enfin finir avec Faust, centré sur le célèbre mythe allemand.
5 Secrets de tournage

Si vous aimez ce film, vous pourriez aimer ...

Voir plus de films similaires

Pour découvrir d'autres films : Les meilleurs films de l'année 2011, Les meilleurs films Drame, Meilleurs films Drame en 2011.

Commentaires
  • mdcame

    Il a l'air énorme

  • le_marabout_japonais

    ce film a remporté le Lion d'or à à la Mostra de Venise 2011

  • Joe Morrissey

    Date de sortie : 2 mai 2012 !

  • Blaste

    Ça a été repoussé au 20 juin, apparemment. :sweat:

  • Industriality

    Ca à l'air vraiment pas mal, la photo est magnifique.

  • ellensmith

    grand prix à venise, pas volé pour l'y avoir vu !!
    trés trés beau film.

  • grand-corps-malik

    Vous l'avez reconnue, Isolda Dychauk ? C'est l'actrice qui joue Lucrèce Borgia dans la série BORGIA, produite par Canal +, vers fin 2011 !!!

  • platineangel

    Sokurov, un grand réalisateur, élève de Tarkovski, sait aujourd'hui faire des films originaux, forts, incroyablement beaux, et accessibles !

  • ecchie girl

    Vraiment bien, ç'est un peu le bordel au début mais dès qu'il rencontre qui vous savez là on s'arrête plus et impossible de décrocher de l'écran. Je savais pas trop à quoi m'attendre avec cette adaptation mais c'est quand même bien réussit et en plus c'est une de mes histoires préféré...

  • Said Araki

    j'ai toujours voulu lire le livre mais je le trouve très long alors j’attends le film

  • Breakslulu

    Un film mauvais et prétentieux. Epargnez 2h14 de votre vie et allez voir autre chose.

  • Flauros

    En quoi ce film est-il prétentieux ? C'est Sokourov, c'est du vrai cinéma, certes assez lent mais comme l'a dit platineangel, tout ça c'est l'héritage de Tarkovski, un des plus grands cinéastes ayant jamais existé. C'est certainement autre chose que 3/4 des merdes qui polluent les écrans et s'oublient après la séance.

  • fincher15

    Petite critique... href="http://requiemovies.over-blog.com/article-faust-107259971.html" rel="nofollow">requiemovies.over-blog.com/art...

  • lepasseur

    Pour revenir sur le film en salle depuis presque une semaine, une critique enthousiaste même si le film est formellement exigeant:

  • Christoblog

    En lice pour le Prix 2012 du Grand Film Con du Grand Auteur Qui Se La Pète :

  • Christoblog

    Zut, la même avec les balises URL : :ouch:

  • Sini?okov Andriewski Boris

    A propos de Faust d’Alexandr Sokourov ★★★★☆ :
    http://www.borokoff.net/drame/...

  • lepire2005

    J'espère que c'est pas aussi chiant que l'arche russe.

  • nicole-lapetite

    quel pudding !

    Trop de tout, mais aucun rythme, et en plus, on comprend rien.

  • Blaste

    pas trop adhéré à l'histoire (n'y ai pas compris grand chose, en fait) mais la mise en scène est vraiment très intéressante, la distorsion de certaines images est plutôt curieuse, je me demande encore à quoi elle peut bien servir dans le discours de Sokurov, et les acteurs aussi assez hallucinants et les décors et lumières assez sublimes. le décor final, le désert de roche, m'a fait penser au Valhalla Rising de Winding Refn, je ne sais pas si la référence est volontaire (je vois mal Soso citer Refn, mais why not ?) mais je trouve qu'elle apporte un éclairage intéressant sur le film. le tout 1e plan est très surprenant [spoiler](le travelling haut-bas dans le ciel, avec ce miroir flottant :love: mais la séquence d'éviscération qui suit est aussi très passionnante :D )[/spoiler]

  • champsaur05000

    Film assez intéressant même si il ne respecte pas trop le bouquin.Ici Sokourov à voulu faire plus une critique de la société de l'époque qu'une réelle adaptation de l'oeuvre de Goethe.On peut voir qu'il critique les pensées des lumières ainsi que les pensées qui en découleront qui sont les pensées de Nietzsche.Il montre à l'époque on pensait que l'homme pouvait devenir un surhomme loin des religions et des croyances,de son état humain initial et forger lui-même,rechercher lui-même les secrets de la vie et de la science.Faust est l'un d'eux au début du film mais au fil de sa recherche il oublie sa noble quête et va pactiser avec le diable (qui est pour lui une simple légende) et va retomber dans sa nature humaine.Voila ce qu'on critique dans cet oeuvre cinématographique et certes on peut avoir du mal à comprendre ou aimer car le film est assez loin du message de l'oeuvre initial.

  • LaJul

    Ich bin der grosse Wagner! Der sehr grosse Wagner!

  • tixou0

    Appropriation visuellement époustouflante (cocorico, le directeur de la photo est un Français), mais verbeuse en diable (si vous le permettez !) du mythe faustien, en allemand (la langue de Goethe, auteur de la version la plus connue) et en conclusion d'une tétralogie sur le pouvoir, par le Russe Sokurov. 2 h 14 durant (pour les plus opiniâtres), Faust et son mentor maléfique (ici proposé en version inédite sous les traits et la dégaine fripée d'un vieil usurier, Mauricius) déambulent en discutant doctement (et obscurément) de... quoi au fait ? Du sens de la vie sans doute. Margarete est bien là, mais on s'étonne un peu de l'engouement tragique en conséquences du (pour une fois) jeune Faust pour cette face plate et lunaire, très inexpressive. Déconcertant que tout cela !

  • SyphX-

    "Le film ne peut pas laisser indifférent, un monument de cinéma sur bien des points." Maxime ★★★★★★★☆☆☆ | Lire la critique du film sur LE BLOG DU CINÉMA : http://www.leblogducinema.com/...

  • Saruyop

    Esthétiquement superbe, j'ai eu l'impression d'observer cette histoire depuis une de boule de cristal.

  • matth R.

    bavard et sans aucune émotion. Franchement le thème de Faust mérite mieux que ça

Voir les commentaires