Mon AlloCiné
L'Emmurée vivante
facebookTweet
L'Emmurée vivante
Date de sortie 4 mars 1981 (1h 35min)
Avec Jennifer O'Neill, Gabriele Ferzetti, Marc Porel plus
Genres Epouvante-horreur, Thriller
Nationalité italien
Spectateurs
3,378 notes dont 21 critiques
Ma note :
0.5
1
1.5
2
2.5
3
3.5
4
4.5
5
Voir les notes de mes amis  ?

Synopsis et détails

Virginia Ducci a des prémonitions. Elle sait que l'un des murs de la maison de son défunt mari abrite un cadavre. Avec l'aide d'un spécialiste en paranormal, elle explore la bâtisse en ruines et ne tarde pas à découvrir un squelette. Mettre au jour ce terrible secret va s'avérer un geste funeste pour Virginia.
Titre original

Sette note in nero

Distributeur -
Voir les infos techniques
Année de production 1977
Date de sortie DVD 28/10/2003
Date de sortie Blu-ray -
Date de sortie VOD -
Type de film Long-métrage
Secrets de tournage -
Budget -
Langues Italien
Format production 35 mm
Couleur Couleur
Format audio Mono
Format de projection 1.85 : 1
N° de Visa -

Regarder ce film

En DVD BLU-RAY
neuf à partir de 10.00 €
Voir toutes les offres DVD BLU-RAY

Acteurs et actrices

Jennifer O'Neill
Jennifer O'Neill
Rôle : Virginia Ducci
Gabriele Ferzetti
Gabriele Ferzetti
Rôle : Emilio Rospini
Marc Porel
Marc Porel
Rôle : Luca Fattori
Gianni Garko
Gianni Garko
Rôle : Francesco Ducci
Casting complet et équipe technique

Critiques spectateurs

Yannickcinéphile
Critique positive la plus utile

par Yannickcinéphile, le 21/09/2016

4,5Excellent

L’Emmurée vivante est un des films les plus intéressants de Fulci. Pas son chef-d’œuvre, mais dans le genre non-fantastique... Lire la suite

mondu
Critique négative la plus utile

par mondu, le 07/06/2012

3,0Pas mal

L'emmurée vivante se classe parmi les bons giallo, sans égaler les modèles du genre que sont les films de Dario Argento,... Lire la suite

Toutes les critiques spectateurs
5% (1 critique)
33% (7 critiques)
33% (7 critiques)
24% (5 critiques)
5% (1 critique)
0% (0 critique)
Votre avis sur L'Emmurée vivante ?
21 Critiques Spectateurs

Photos

Si vous aimez ce film, vous pourriez aimer ...

Voir plus de films similaires

Pour découvrir d'autres films : Les meilleurs films de l'année 1977, Les meilleurs films Epouvante-horreur, Meilleurs films Epouvante-horreur en 1977.

Commentaires

  • spartanico83

    Lucio Fulci le maître du macabre et du morbide nous offre un thriller horrifique dans le style du giallo vénéré par Tarantino. "L'émmurée Vivante" nous livre une experience assez malsaine rien qu'à son concept qui aurait pu être mieux exploité afin de plonger le spectateur dans une situation dérangeante l'entrainant dans le malaise. Malheureusement, rien que la découverte du squelette par le personnage, bien interprété par Jennif O'Neill, aurait pu être plus dérangeant, troublant, choquant dans une ambiance plus macabre, car Fulci nous plonge dans le film rien qu'avec une super scène d'ouverture contenant plusieurs images glauques et malsaines. Cependant, ca s'arrete là, on se trouve loin de l'ambiance macabre et glauque vu dans "L'au dela", "Frayeur", "La Maison Près Du Cimetière" et on se retrouve face à un film pouvant nous rappeler les Dario Argento en particulier "Les Frissons de L'angoisse". Ce qui n'est pas plus mal pour Fluci d'utiliser de bon décors baroques, quelques rebondissements et quelques situations nous tenant en haleine bien qu'elles soient prévisibles. On y retrouve aussi quelques images sanglantes mais aucune de gore, "L'émmurée Vivante" s'en écarte pour, plutot, nous introduire dans une énième enquete surnaturel assez molle mais qui ne nous ennuie pas si on rentre dans le film afin de se retrouver dans les mêmes situations des personnages. Les fans de Giallo seront donc ravis d'être devant ce thriller horrifique peu sanglant, peu dérangeant mais toutefois captivant accompagné de fabuleuses musiques nous entrainant dans l'ambiance. 3.5/5

  • spartanico83

    Lucio Fulci le maître du macabre et du morbide nous offre un thriller horrifique dans le style du giallo vénéré par Tarantino. "L'émmurée Vivante" nous livre une experience assez malsaine rien qu'à son concept qui aurait pu être mieux exploité afin de plonger le spectateur dans une situation dérangeante l'entrainant dans le malaise. Malheureusement, rien que la découverte du squelette par le personnage, bien interprété par Jennif O'Neill, aurait pu être plus dérangeant, troublant, choquant dans une ambiance plus macabre, car Fulci nous plonge dans le film rien qu'avec une super scène d'ouverture contenant plusieurs images glauques et malsaines. Cependant, ca s'arrete là, on se trouve loin de l'ambiance macabre et glauque vu dans "L'au dela", "Frayeur", "La Maison Près Du Cimetière" et on se retrouve face à un film pouvant nous rappeler les Dario Argento en particulier "Les Frissons de L'angoisse". Ce qui n'est pas plus mal pour Fluci d'utiliser de bon décors baroques, quelques rebondissements et quelques situations nous tenant en haleine bien qu'elles soient prévisibles. On y retrouve aussi quelques images sanglantes mais aucune de gore, "L'émmurée Vivante" s'en écarte pour, plutot, nous introduire dans une énième enquete surnaturel assez molle mais qui ne nous ennuie pas si on rentre dans le film afin de se retrouver dans les mêmes situations des personnages. Les fans de Giallo seront donc ravis d'être devant ce thriller horrifique peu sanglant, peu dérangeant mais toutefois captivant accompagné de fabuleuses musiques nous entrainant dans l'ambiance. 3.5/5

  • Toutou to you

    Dans les gialli, vision n'est pas déraison
    On a tendance à oublier que Lucio Fulci, maître incontesté du bis transalpin, grand amateur de gore crasseux, a aussi officié dans le giallo. L'Emmurée Vivante est sans conteste l'un de ses meilleurs films. En 1959 la petite Virginia a la vision que sa mère saute d'une falaise. Le geste fatal a bien eu lieu. Plusieurs années ont passé, Virginia est, à présent, une femme séduisante qui n'en a pas pas fini avec ses dons médiumniques...
    Thriller teinté de fantastique, Sette Note In Nero est une oeuvre très ambitieuse de par son scénario assez complexe mais au traitement très limpide. Virginia va 'voir' une scène de crime dans la demeure de son époux, chaque élément aperçu sera le motif d'une reconstruction d'abord mentale puis factuelle. Elle va troubler ainsi le passé et l'avenir. Avec une ambiance seventies glacée, une photographie excellente de Sergio Salvati (qui travaillera plus tard sur les chefs d'oeuvres du grand Fulci tels que L'Au-Delà) qui épouse à merveille les fantasmagories des visions de Virginia, L'Emmurée Vivante est de ces gialli intelligents où l'étude de la psyché ne se fait jamais sans un rapprochement fin du subconscient. Le réalisateur de La maison Près Du Cimetière joue avec le spectateur, le perd jusqu'à une fin brillante. Avec de très jolis effets, des gros plans sur le regard hypnotique et hypnotisé de Jennifer O'Neill, son métrage se compose d'un assemblage cohérent, le plaçant comme un sérieux rival des productions de Dario Argento. Sa direction d'acteurs est convenable mais la vf souffre un peu. La musique de Fabio Frizzi, superbe, fut reprise par Quentin Tarantino dans Kill Bill. Un giallo de grande classe. 4/5

Voir les commentaires
Back to Top