Mon Allociné
Au revoir
Séances Bandes-annonces Casting Critiques spectateurs Critiques Presse Photos VOD
Blu-Ray, DVD Musique Secrets de tournage Box Office Récompenses Films similaires News
Au revoir
Date de sortie 7 septembre 2011 (1h 40min)
Avec Leyla Zareh, Hassan Pourshirazi, Benhame Tashakor plus
Genre Drame
Nationalité Iranien
Bande annonce
Presse 3,6 18 critiques
Spectateurs 3,3121 notes dont 32 critiques

Synopsis et détails

Dans la situation désespérée de l’Iran d’aujourd’hui, une jeune femme avocate à qui on a retiré sa licence d’exercer, est enceinte de quelques mois. Elle vit seule car son mari journaliste vit dans la clandestinité. Traquée par les autorités, et se sentant étrangère dans son propre pays, elle décide de fuir...
Titre original Bé Omid é Didar
Distributeur Pretty Pictures
Récompenses 1 prix et 5 nominations
Voir les infos techniques
Année de production 2011
Date de sortie DVD -
Date de sortie Blu-ray -
Type de film Long-métrage
Secrets de tournage 10 anecdotes
Box Office France 34 022 entrées
Budget -
Langues Perse
Format production -
Couleur Couleur
Format audio -
Format de projection -
N° de Visa 130484
<strong>Au revoir</strong> Bande-annonce VO 1:54

Acteurs et actrices

Casting complet et équipe technique

Critiques Presse

  • Le Nouvel Observateur
  • Le Figaroscope
  • TéléCinéObs
  • Positif
  • Première
  • Le Point
  • Le Monde
  • Excessif
  • Le Journal du Dimanche
  • Critikat.com
  • Télérama
  • Libération
  • Chronic'art.com
  • L'Express
  • Les Inrockuptibles
  • Studio Ciné Live
  • 20 Minutes
  • Cahiers du Cinéma
18 articles de presse

Critiques Spectateurs

jerry974
Critique positive la plus utile

par jerry974, le 05/12/2011

3,5Bien

Tout ce qui vient d'Iran ne vaut pas "Une séparation". Et même si "Au revoir" est émouvant et filmé avec de l'audace dans... Lire la suite

stillpop
Critique négative la plus utile

par stillpop, le 16/10/2011

3,0Pas mal

L'histoire d'une femme qui veut fuir son pays pour vivre libre et sans se voiler la face, quel pays ? L’Iran bien évidemment,... Lire la suite

Toutes les critiques spectateurs
22% 7 critiques 22% 7 critiques 16% 5 critiques 28% 9 critiques 6% 2 critiques 6% 2 critiques
32 Critiques Spectateurs

Photos

10 Photos

Secrets de tournage

Le début d'une réclusion arbitraire

Du fait qu'il n'avait pas d'autorisation à l'époque, le précédent tournage de Mohammad Rasoulof avait viré à l'arrestation générale de l'ensemble des membres de l'équipe du film. Accompagné de Jafar Panahi, l'autre cinéaste retenu captif, il était en train de réaliser une œuvre du genre artistique et social. Soudain, des membres du ministère de la Sécurité, sans présenter de mandat officiel, les avaient embarqués sans sommation.

Proches de l'incarcération

Mohammad Rasoulof est accusé d'avoir eu des actes d'opposition farouche au régime de Mahmoud Ahmadinjad. Les charges qui pèsent sur lui, notamment celle d'avoir effectué de la propagande organisée à l'encontre de la République Islamique d'Iran, en font un rival politique dangereux pour le gouvernement en place. Tout comme Jafar Panahi, arrêté et inculpé sur les mêmes motifs, Rasoulof est placé en détention. Provisoirement libéré en attendant le procès de son appel, il ne peut plus quitter son pays. Abbas Kiarostami a écrit pour demander la libération de ses deux collègues cinéastes. L'appel a été relayé par de nombreux réalisateurs, acteurs et producteurs du monde entier, en vain. Au moment où Au revoir sort en salles françaises, Mohammad Rasoulof est toujours dans l'attente d'un verdict. Il encourt une peine de six ans de prison assortie d'une interdiction de tournage pour vingt années.
10 Secrets de tournage

Si vous aimez ce film, vous pourriez aimer ...

Voir plus de films similaires

Pour découvrir d'autres films : Les meilleurs films de l'année 2011, Les meilleurs films Drame, Meilleurs films Drame en 2011.

Commentaires

  • Dawi Ya

    J'ai beaucoup apprécié !!!

  • spider1990

    Un film qui tourne un peu trop au ralentit. Je préfère largement une séparation

  • Nelly M.

    Un soin à l'image, l'arrêt de la caméra sur l'inévitable madone iranienne aux traits purs en d'infinis plans-séquence truffé de métaphores à décrypter. La solitude d'une diplômée sans mari à ses côtés, un ovni en Iran. Elle est filmée mi-lumière mi-ombre, une grâce physique un peu altière et une détresse intérieures appelée à s'amplifier. Mohammad Rasoulof soutient que son film est inspiré des vécus observés autour de lui, qu'il n'est pas politique... Si chacun interprète à sa façon cette suite de métaphores, on est loin du flamboyant "La vie sur l'eau" qui s'évaporait dans un mirage sur terre et sur mer. C'est un plongeon dans le carcan administratif d'un régime totalitaire n'empêchant nullement les intérieurs modernes de bon goût, aux couleurs soft, à l'image de cette femme évoluée, inquiète pourtant mais tellement dressée au stoïcisme qu'elle compose avec ce qui arrive, peut-être un peu trop nonchalamment ?

  • Christoblog

    Beau film, moins enlevé qu'Une séparation, mais d'une beauté formelle incroyable : http://chris666blogsallocinefr...

  • niu niu

    je confirme les quelques "critiques" cu dessous...apres"une séparation",je suis entrée au cinéma ,prête à me délecter....déçue,trop lent...même si l'actrice est sublime,ça ne suffit pas à donner de la force à ce film...et pourtant même tous ces plans fixes auraient pu donner un regard différent ...allez,zou,pas grave,au suivant!!!!!

Voir les commentaires