Mon AlloCiné
    Blancanieves
    Blancanieves
    Date de sortie 23 janvier 2013 (1h 49min)
    Avec Maribel Verdú, Macarena García, Daniel Giménez Cacho plus
    Genre Drame
    Nationalité espagnol
    Bande-annonce Ce film en VOD
    Presse
    4,0 25 critiques
    Spectateurs
    3,4 1160 notes dont 222 critiques
    noter :
    0.5
    1
    1.5
    2
    2.5
    3
    3.5
    4
    4.5
    5
    Envie de voir

    Synopsis et détails

    Sud de l’Espagne, dans les années 20. Carmen est une belle jeune fille dont l’enfance a été hantée par une belle-mère acariâtre. Fuyant un passé dont elle n’a plus mémoire, Carmen va faire une rencontre insolite : une troupe ambulante de nains toreros qui va l’adopter et lui donner le surnom de "Blancanieves". C’est le début d’une aventure qui va conduire Carmen/Blancanieves vers elle-même, vers son passé, et surtout vers un destin à nul autre semblable…
    Distributeur Rezo Films
    Récompenses 11 prix et 14 nominations
    Voir les infos techniques
    Année de production 2012
    Date de sortie DVD 20/06/2013
    Date de sortie Blu-ray 20/06/2013
    Date de sortie VOD 02/06/2013
    Type de film Long-métrage
    Secrets de tournage 10 anecdotes
    Budget -
    Langues Espagnol
    Format production -
    Couleur N&B
    Format audio -
    Format de projection -
    N° de Visa 126628

    Regarder ce film

    En VOD
    à partir de (2.99 €)
    à partir de (3.99 €)
    à partir de (9.99 €)
    à partir de (3.99 €)
    Voir toutes les offres VOD
    Service proposé par
    En DVD BLU-RAY
    Blancanieves - Combo Blu-ray + DVD
    Blancanieves - Combo Blu-ray + DVD (Blu-ray)
    neuf à partir de 11.59 €
    Voir toutes les offres DVD BLU-RAY
    Blancanieves Bande-annonce VF 1:35
    Blancanieves Bande-annonce VF
    217 543 vues

    Acteurs et actrices

    Maribel Verdú
    Rôle : Encarna
    Macarena García
    Rôle : Carmen
    Daniel Giménez Cacho
    Rôle : Antonio Villalta
    Ángela Molina
    Rôle : Doña Concha
    Casting complet et équipe technique

    Critiques Presse

    • Le Nouvel Observateur
    • Le Point
    • Les Inrockuptibles
    • Marianne
    • Metro
    • Positif
    • TéléCinéObs
    • Transfuge
    • Ecran Large
    • La Croix
    • Le Journal du Dimanche
    • Le Monde
    • Les Fiches du Cinéma
    • L'Express
    • L'Humanité
    • Ouest France
    • Première
    • Studio Ciné Live
    • Télérama
    • aVoir-aLire.com
    • CinemaTeaser
    • Libération
    • TF1 News
    • Cahiers du Cinéma
    • Critikat.com

    Chaque magazine ou journal ayant son propre système de notation, toutes les notes attribuées sont remises au barême de AlloCiné, de 1 à 5 étoiles. Retrouvez plus d'infos sur notre page Revue de presse pour en savoir plus.

    25 articles de presse

    Critiques spectateurs

    Zoé B.
    Critique positive la plus utile

    par Zoé B., le 31/10/2013

    5,0Chef-d'oeuvre
    Séance de rattrapage pour un film que j’avais bêtement raté à sa sortie. Mais le DVD a ceci de bien, comme le ...
    Lire la suite
    Veluma T.
    Critique négative la plus utile

    par Veluma T., le 05/04/2013

    0,5Nul
    pas aimer car j'ai appris que 9 taureaux ont été réellement tué pour ce film!Il existe pourtant des moyens avec ...
    Lire la suite
    Toutes les critiques spectateurs
    35% (77 critiques)
    39% (87 critiques)
    15% (33 critiques)
    5% (10 critiques)
    2% (5 critiques)
    5% (10 critiques)
    Votre avis sur Blancanieves ?
    222 Critiques Spectateurs

    Photos

    12 Photos

    Secrets de tournage

    Et de deux !

    Blancanieves est le deuxième long métrage de Pablo Berger, après Torremolinos 73 en 2003. Le réalisateur déclare à ce propos : "Si ton premier film marche bien, affronter le second est toujours très difficile, parce que tout le monde te regarde au microscope."

    Genèse

    C’est en 2004, après avoir fait le tour des festivals pour présenter Torremolinos 73, son premier long métrage, que Pablo Berger a entamé l'écriture du scénario de Blancanieves. Il a commencé par écrire trois histoires, puis les a fait lire à sa femme. Ensemble, ils ont sélectionné l’histoire de cette jeune fille rencontrant une troupe de nains toreros.

    Influences

    Film muet et tourné en noir et blanc, Blancanieves s’inspire du cinéma de la fin des années 20, notamment d’Eldorado de Marcel L'Herbier et Les Rapaces d’Erich Von Stroheim. Pablo Berger a privilégié le Super 16 pour garder le grain à l’image (qui est effacé par les caméras plus modernes).
    10 Secrets de tournage

    Dernières news

    De Love Story à Toy Story : ces films qui nous ont fait pleurer
    NEWS - Culture ciné
    samedi 3 mai 2014
    Ces films nous ont fait pleurer comme jamais devant notre écran ciné ou télé et avec vous, nous avons eu envie de le partager...
    César 2014 : votez pour vos favoris !
    NEWS - Festivals
    jeudi 27 février 2014
    A qui donneriez-vous le César du Meilleur Film ? Qui est pour vous le meilleur acteur ? Et la meilleure actrice ? A quelques...
    6 news sur ce film
    Films recommandés
    L'Homme sans passé
    L'Homme sans passé
    Tabou
    Tabou
    Still the Water
    Still the Water
    Les nuits de la pleine lune
    Les nuits de la pleine lune

    Si vous aimez ce film, vous pourriez aimer ...

    Voir plus de films similaires

    Pour découvrir d'autres films : Les meilleurs films de l'année 2012, Les meilleurs films Drame, Meilleurs films Drame en 2012.

    Commentaires

    • spider1990
      4/5une nouvelle version pleine de grâce, une photographie brillante et un réalisateur à suivre
    • Blaste
      Perso, je sais pas trop comment cerner ce film. Pour ce qui est de l'histoire, ce n'est pas à proprement parler une transposition du conte. C'est simplement des gens qui s'amusent à "faire comme". Les nains appellent la fille Blanche-Neige pour faire comme dans le conte. C'est ce qu'ils disent. Et il se trouve que cette fille, à quelques détails près, a la même vie que Blanche-Neige (la méchante belle-mère, les nains, la pomme et tout). Cette coïncidence est acceptable lorsqu'il s'agit d'une suite d'événements, à la limite, mais devient plus problématique, pour moi, quand ça en arrive à la "morale". Je mets entre guillemets parce que je ne parle pas de la figure archétypale et sexiste du prince charmant. D'ailleurs, montrer une fille toréador a quelque chose d'un peu féministe. Le réalisateur refuse tout net cette naïveté du prince charmant, mais probablement plus par cynisme. Il nous dit, pour résumer, que c'est une astuce pour les nigauds. 10 cents pour croire au réveil de Blanche-Neige, pour être précis. Ce film, donc, au contraire du conte, prend davantage le parti d'un vraisemblable narratif : il n'y a rien de plus vrai que la mort, et rien de plus mensonger qu'un amour transcendantal. Mais alors, pourquoi une société toujours aussi archétypale ? Vais pas encore une fois entrer dans le détail, mais on voit toujours les mêmes physiques défiler, c'est lassant et sans aucune audace. Ah si, mon dieu... à la fin, y a une fille qui embrasse le cadavre de Blanche-Neige... Passons. Pour ce qui est de la mise en scène, le film ne tient à aucun moment la route si on veut comparer aux grands films de l'époque du muet. Ici, en plus d'un récit implacablement linéaire, il n'y a aucun travail de fond (c'est-à-dire de sens) sur l'image. Les quelques surimpressions font quelque peu futiles et candides. La seule "folie" que s'octroie le cinéaste est un montage très rapide dans des moments de crise. C'est pas super enthousiasmant. Quant à la bande-son, je l'ai trouvée pitoyable. Non seulement parce qu'elle fait beaucoup trop "folklorique" et ramène là encore le film à une vision stéréotypée d'une société; mais aussi et surtout parce qu'elle vide l'image de sa substance. Un exemple précis et je m'en vais : dans un film muet, on ne met pas un bruit de cloches sur un gros plan de cloches (marche aussi avec le tambour et les trompettes). Quand Hitchcock sortait deux versions d'un même film, muet puis parlant, le gros plan sur un téléphone laissait place à une sonnerie hors-champ, pour suggérer un appel. Ça s'appelle communiquer par l'image. Ici, tout se vide de soi-même.
    • Grimmland
      Mon père m'a mis ce film sur mon ordinateur. Je le regarderai bientôt.
    • systeme D.
      J'adore ceux qui viennent noter ou critiquer ce film sans l'avoir vu car ils ont vaguement vu un taureau dans la bande-annonce.
    • malioth
      je ne sais pas trop ce que vaut ce film... j'ai tenu 45 mns... la musique devenait insupportable... je retenterai sans le son.. peut être
    • Melle vanou
      Un beau film muet en noir et blanc, virevoltant, avec des musiques entraînantes et une histoire très originale remarquablement mise en scène. Un film riche en émotions et haut en couleurs ! Le film ne fait en aucun cas l'apologie de la tauromachie mais retranscrit avec authenticité (tout en gardant un brin de fantaisie lié au fil conducteur de l'histoire du film qui est le conte de Grimm "Blanche-Neige") la vie dans l'Espagne des années 20 dont on peut difficilement nier l'absence de la corrida qui fait partie de la culture même du pays...
    • The Dark Clown
      Ce message s'adresse au 16 personnes qui viennent crier au scandale sur cette page car ils croient que ce film fait l'apologie de la corrida. Visiblement vous n'avez pas vu le film, car si vous l'aviez vu, vous sauriez que c'est tout le contraire. Quitte à spoiler un peu, la jeune fille rêve de devenir torero pour rendre hommage à son père qui l'a été, mais ce n'est qu'à la fin qu'elle se rend compte que ce n'est pas la voie qu'elle doit choisir. Et c'est pour ça que le taureau n'est pas mis à mort, d'ailleurs cet animal est très bien filmé, dans toute sa noblesse, ça inspire beaucoup de respect pour lui. Après, la corrida n'est pas le sujet central du film (qui est le conte de Grimm), c'est la toile de fin comme support narratif. Mais dire que ce film fait l'apologie de la corrida, c'est comme dire que La Liste de Schindler fait l'apologie de la solution finale, que Requiem for A Dream fait l'apologie de la drogue ou que Munich fait l'apologie du meurtre politique. Ce n'est pas parce-qu'un film est fait sur un sujet que c'est forcement pour faire son apologie, et c'est souvent tout le contraire.
    • amodu02
      *Mode coup de gueule ON*Quand je vois le nombre d'abrutis faisant l'amalgame entre ce film et l'apologie de la corrida, j'ai juste une chose qui me vient à l'esprit. Allociné,soit disant un site de cinéphile, (et donc normalement de gens intelligents) est en fait peuplé de moutons et de bons à rien lobotomisés au JT de Tf1. Faites preuve d'un peu de bon sens, ouvrez les yeux bon sang, vous n'êtes pas capables de réfléchir par vous même!*Mode coup de gueule OFF*
    • Lacombe73
      je pense que bs990293 n'a pas vu le bon film ou alors il n'a rien compris aucune apologie de la corrida dans ce film du grand n'importe quoi....allez voir ce film magnifique
    • bs990293
      Ce film est une apologie de la corrida, une honte pour l'humanité !
    • davidposos
      J ai vu le film magnifique d'ailleurs en présence du réalisateur et il nous a bien fait comprendre que la corrida c'était pas son truc alors faut arrêter la parano
    • Ajac Lebastard
      une pépite inatendue,magnifique, et le muet sa passe crème!
    • Lacombe73
      Je me demande si ceux qui parle de barbarie on vu le film aucune scéne de violence n'est visible dans ce film.Un seul combat qui est arrété par le public qui refuse la mise à mort.Ce n'est pas un film sur l'apologie de la corrida vous n'avez vraiment rien compris.....Allez voir le film on en reparle
    • SKIFFELS"
      Un très très beau film... Bien entendu, je ne le recommande pas aux adeptes des films que j'aime appeler "stroboscopique" c'est a dire plan plan plan plan sans aucun raffinement d'image pour le publique capricieux et dénués de toutes émotions et sans réflexion. Un bel hommage également a quelques films de Lang, murnau, stroheim ... Le film d'un peuple en crise et ça se ressent (ou se voit). Dans Blancanieves, au moins il y a de l'originalité, ce qu'a du mal a faire "la nouvelle génération" pour reprendre certaines critiques.... A bon entendeur
    • tidjanperon
      Ennuyeux à mourir! Que des longueurs. Je n'irai pas le revoir! Bravo à vous si vous ne vous endormez pas! Conseil: ne pas amener les enfants, il y a plusieurs scènes qui peuvent choquer. Je ne pense pas que faire des films noir et blanc et muet soit une bonne chose en 2013! Vive la nouvelle génération!
    • Piwi47
      Ma critique ici .fr/2013/02/blancanieves.html(en enlevant l'espace entre blogspot et .fr)Sinon sur Google en tapant Les Critiques Cinémas de Piwi: Blancanieves
    • eury imp?ratrice
      après l'avoir vu une deuxième fois, je le trouve bien mais avec quelques longueurs et la musique n'est pas toujours au top
    • Idiocratie Bienvenue En Idiocr
      Un film qui réinvente avec habilité et beaucoup d'esthétisme le mythe de Blanche-Neige. Avec des actrices superbes, ce qui ne gâche rien. Une critique plus développée ici: http://idiocratie2012.blogspot...
    • eury imp?ratrice
      vareche est ce tu aimes le muet en général ?parce que c'est un très bon film muet
    • Vareche
      c juste un trés mauvais film, sur la torromachie, ou pas d'ailleurs
    Voir les commentaires
    Back to Top