Mon Allociné
Une Seconde Femme
Séances Bandes-annonces Casting Critiques spectateurs Critiques Presse Photos VOD
Une Seconde Femme
Date de sortie 6 juin 2012 (1h 33min)
Avec Begüm Akkaya, Vedat Erincin, Nihal Koldaş plus
Genre Drame
Nationalité Autrichien
Voir la bande annonce Voir ce film en VOD
Presse 3,3 15 critiques
Spectateurs 4,1167 notes dont 30 critiques

Synopsis et détails

Fatma vit à Vienne avec son mari, Mustafa, et leurs six enfants. Depuis toutes ces années, elle essaie de préserver les traditions et le prestige social de leur famille d’immigrés turcs.Ayse, une jeune fille de 19 ans est choisie dans un village en Turquie pour officiellement épouser leur fils et se joindre à la famille.La réalité est toute autre ; en secret, parce que Fatma l’a décidé, Ayse est promise au père, en tant que seconde épouse.Dès lors, une relation de confiance et de complicité va se développer entre les deux femmes.Mais cet événement va mettre en péril l’équilibre de toute la famille, qui devra faire face au regard de la communauté et à de nouvelles difficultés...
Titre original Kuma
Distributeur KMBO
Récompense 1 nomination
Voir les infos techniques
Année de production 2012
Date de sortie DVD 04/12/2012
Date de sortie Blu-ray -
Type de film Long-métrage
Secrets de tournage 7 anecdotes
Budget -
Langues Turc, Allemand
Format production -
Couleur Couleur
Format audio -
Format de projection -
N° de Visa 133255

Séances

VOD

DVD et Blu-Ray

Pour visionner Une Seconde Femme en VOD, louez, achetez ou abonnez-vous à une offre de l'un des services suivants.
Une Seconde Femme
Définition standard
VOST
Disponible sur une Box Internet
Voir ce film en VOD
  • Louer (2 €)
Une seconde femme
Haute définition
Voir ce film en VOD
  • Louer (13.99 €)
  • Louer (4.99 €)
Une Seconde Femme
Définition standard
VOSTFR
Voir ce film en VOD
  • Louer (3.99 €)
  • Acheter (10.99 €)
Voir toutes les offres VOD
Service proposé par
Une Seconde femme (DVD)
Date de sortie : mardi 4 décembre 2012
neuf à partir de 10.69 €

Acteurs et actrices

Begüm Akkaya
Rôle : Ayse
Vedat Erincin
Rôle : Mustafa
Nihal Koldaş
Rôle : Fatma
Murathan Muslu
Rôle : Hasan
Casting complet et équipe technique

Critiques Presse

  • Les Inrockuptibles
  • Le Point
  • L'Humanité
  • TéléCinéObs
  • Le Monde
  • Positif
  • Le Parisien
  • Cahiers du Cinéma
  • Studio Ciné Live
  • Critikat.com
  • Le Journal du Dimanche
  • Télérama
  • La Croix
  • Les Fiches du Cinéma
  • Première
15 articles de presse

Critiques Spectateurs

Lauriane G.K.
Critique positive la plus utile

par Lauriane G.K., le 23/01/2014

4,0Très bien

Ce film est une bonne surprise: réalisation sobre et esthétiquement aboutie, qui permet aux (très bons) acteurs de faire... Lire la suite

Zabouille
Critique négative la plus utile

par Zabouille, le 27/05/2013

2,5Moyen

De nos jours, en Turquie, devant tout son village, Ayse épouse un beau jeune homme. Le lendemain de ses noces, elle suit... Lire la suite

Toutes les critiques spectateurs
7% 2 critiques 47% 14 critiques 43% 13 critiques 3% 1 critique 0% 0 critique 0% 0 critique
30 Critiques Spectateurs

Photos

20 Photos

Secrets de tournage

Un quatrième défi

Issu d'une famille modeste et venant d'un quartier très populaire, Umut Dağ estime avoir eu beaucoup de chance de pouvoir devenir réalisateur. Après avoir étudié la réalisation à Vienne sous la direction de Peter Patzak et Michael Haneke, le jeune Umut réalise deux courts métrages, puis un moyen métrage intitulé Papa (2011) qui a été salué par le First Step Award, prix du meilleur jeune réalisateur dans les pays germanophones. Une Seconde femme est ainsi son quatrième travail cinématographique et son premier long métrage.

La famille, un puits d'inspiration

Papa (2011), le moyen métrage réalisé par Umut Dağ, se focalisait sur le désarroi d'un père ne sachant plus quoi faire après le départ brutal de sa femme, le laissant seul avec leurs deux enfants. Le réalisateur s'inspire à nouveau de la complexité des liens familiaux pour réaliser son premier long métrage. Il explique son choix par une volonté de faire des films sur des thèmes proches de lui et centrés sur la famille. Pour Une Seconde femme, Umut Dağ s'est beaucoup inspiré de sa mère et de ses amies de la même génération, considérant que ce sont "des femmes qui portent avec elles beaucoup de secrets, de rancœurs, d’espoir aussi, car elles se sont sacrifiées pour leurs familles et leurs enfants".
7 Secrets de tournage

Si vous aimez ce film, vous pourriez aimer ...

Voir plus de films similaires

Pour découvrir d'autres films : Les meilleurs films de l'année 2012, Les meilleurs films Drame, Meilleurs films Drame en 2012.

Commentaires
  • Laura B.

    A voir

  • Said Araki

    http://www.allocine.fr/film/fi...

  • faridola

    C'est un très beau film que je viens de découvrir en présence du réalisateur.
    Une histoire de famille incroyable avec des non-dits, des drames, des bouleversements qui atteignent les personnages très bien rendus à l'écran. De beaux gestes, une tendresse, un lien renforcé après la tempête qui secoue les femmes de la famille. On est touchés par de belles scènes, terrorisés aussi par la violence des réactions de Fatma qui ne reconnait pas à la jeune épousée de vivre une relation d'amour hors de la famille et du rôle assigné. Le réalisateur ne veut pas en faire un film à message social ou politique, son propos est de peindre une histoire singulière.

  • Monique M.

    Vu hier soir en avant-première, en présence du réalisateur ... un film à ne pas manquer. Il soulève avec énormément de tendresse des tas de questionnements et d'émotions qui forcément sont les nôtres sur la famille, la place de la mère, le rôle d'enfant... et ce que j'ai le plus apprécié c'est qu'en l'occurence l'émancipation ici arrive grâce au personnage dont on attend le moins une capacité à cela ... Le tout servi par une pléiade d'actrices et acteurs tous plus beaux les uns que les autres et d'une grande intelligence de jeu ! Merci à Umut Dag

  • Mina Amdan

    Je viens de voir le film en avant-première. Les mots me manquent pour dire à quel point c'est une perle.
    A l'image de la beauté des yeux de l'actrice que je n'oublierai pas avant longtemps.
    Quelle mise en scène, quel cinéma maîtrisé. Bouleversant.

  • tracas1

    Vu en avt premiere. Pas de mise en scène. Acteurs peu convaincants. Situations fabriquées. Bref à oublier.

  • Mina Amdan

    Pas de mise en scène ? Vous voulez rire ?
    Je viens de lire l'article du MONDE sur le film qui ne fait que des éloges sur le film !

  • Erwan Kenobi

    MAGNIFIQUE / MAGISTRAL / INTELLIGENT et juste BEAU.
    Le dernier film qui m'avait autant pris par son intrigue et la beauté de ses personnages, c'était "UNE SEPARATION". Merci à ce jeune réalisateur pour cette fraîcheur et ce cinéma de qualité.

  • Huguette J.

    Je l'ai vu ce matin au Majestic de Lille. Le film est merveilleux même si très dur et émouvant. Me reste en mémoire les yeux inoubliables de la jeune actrice principale.

  • yatilunfilmpournoussauver

    Une histoire incroyable, des acteurs inoubliables, une tension puissante : Un grand film.
    La boite de production est celle qui fait les films de HANEKE....comme quoi il n'y a pas de secret et de mystère quant à la qualité de leurs scénarios, leurs réalisateurs et leurs films.
    Certains devraient en prendre de la graine....

  • ffred

    Magnifique, à voir sans hésiter...
    http://lecinedefred2.over-blog...

  • Sini?okov Andriewski Boris

    A propos d’Une seconde femme d’Umut Dağ ★★★☆☆ :
    http://www.borokoff.net/drame/...

  • arnaud1972

    un film fourre-tout qui aborde trop de problématiques ce qui le rend limite indigeste malgré la sincèrité du propos. Il ne manquait plus que la fille retourne sdans son village, qu'elle se fasse lapidée et qu'ele finisse en fauteil roulant, etc etc...too much pathos for me

  • Christoblog

    Un beau film à découvrir :

  • Thanit5

    A voir d'urgence !! ma-gni-fique !!

  • Nelly M.

    Dès les premiers plans ce qui frappe est l'archaïsme des moeurs qui jure avec les éclats de modernité venus d'occident. En voilà une vendue par les siens même s'ils la pleurent. Objet de curiosité dont sa famille d'adoption explore toutes les facettes, Ayse, bien dressée à l'abnégation par Fatma l'héroïque, justifie son tout petit filet de voix. Le père est doux avec elle, le fils aimable quoique énigmatique... Elle se lâche un peu au supermarché avec lui, les commères s'extasient, la trajectoire est sécurisée. Coquin de sort qui n'a cure de cet agencement entre la Turquie et l'Autriche ! Voici soudain un bébé fille en pleurs, notamment quand sa mamie approche. La tension monte toujours plus, la violence souterraine est à deux doigts de déborder, on a mal pour eux tous d'être aussi dépersonnalisés... Rien n'était donc gratuit dans ces scènes d'intendance vues par le petit bout de la lorgnette. Les us communautaires gagnent. Place aux jeunes dont les intérêts convergent ! On peut comparer ce film qui saccage en sourdine à une plante carnivore.

  • tixou0

    Opposition sourde puis frontale entre Fatma et Ayse, les deux épouses de Mustafa, l'une officielle, âgée, malade et mère de 6 enfants et l'autre encore ado, officieuse (sous l'alias de femme du deuxième fils, Hasan) et choisie par la première au pays ! Cela va donner un drame très noir, sur fond de préjugés, traditions et autres carcans du même type, dans une communauté turque repliée sur elle-même en Autriche et plus anxiogène encore, dans le quasi huis-clos de l'appartement familial. Film d'un jeune cinéaste directement concerné par le sujet (en coécriture avec une Autrichienne formée comme lui entre autres par un certain Michael Haneke à la Filmakademie de Vienne), premier "long", avec de remarquables caractères féminins superbement incarnés. Etouffant, mais captivant.

Voir les commentaires