Mon Allociné
Blue Jasmine
Séances Bandes-annonces Casting Critiques spectateurs Critiques Presse Photos VOD
Blue Jasmine
Date de sortie 25 septembre 2013 (1h 38min)
Avec Cate Blanchett, Alec Baldwin, Sally Hawkins plus
Genre Comédie dramatique
Nationalité Américain
Bande annonce Ce film en VOD
Presse 4,2 31 critiques
Spectateurs 3,76290 notes dont 815 critiques

Synopsis et détails

Alors qu’elle voit sa vie voler en éclat et son mariage avec Hal, un homme d’affaire fortuné, battre sérieusement de l’aile, Jasmine quitte son New York raffiné et mondain pour San Francisco et s’installe dans le modeste appartement de sa soeur Ginger afin de remettre de l’ordre dans sa vie.

Distributeur Mars Films
Récompenses 6 prix et 11 nominations
Voir les infos techniques
Année de production 2013
Date de sortie DVD 01/10/2015
Date de sortie Blu-ray 29/01/2014
Type de film Long-métrage
Secrets de tournage 15 anecdotes
Box Office France 1 454 894 entrées
Budget -
Langues Anglais
Format production -
Couleur Couleur
Format audio -
Format de projection -
N° de Visa 136938

Séances

VOD

DVD et Blu-Ray

Pour visionner Blue Jasmine en VOD, louez, achetez ou abonnez-vous à une offre de l'un des services suivants.
Blue Jasmine
Haute définition
VF - VOST
Ce film en VOD
  • Acheter (9.99 €)
  • Acheter (7.99 €)
Blue Jasmine
Haute définition
Ce film en VOD
  • Louer (13.99 €)
  • Louer (4.99 €)
  • Louer (5.99 €)
Blue Jasmine
Définition standard
VO - VF
Ce film en VOD
  • Acheter (9.99 €)
Voir toutes les offres VOD
Service proposé par
Woody Allen in Love : To Rome With Love + Minuit à Paris + Blue Jasmine + Magic in the Moonligh... (DVD)
Date de sortie : jeudi 1 octobre 2015
neuf à partir de 44.90 €
Blue Jasmine DVD (DVD)
Date de sortie : mercredi 29 janvier 2014
neuf à partir de 8.01 €
Blue Jasmine Blu-Ray (Blu-ray)
Date de sortie : mercredi 29 janvier 2014
neuf à partir de 10.39 €

Interviews, making-of et extraits

Woody Allen et Cate Blanchett présentent "Blue Jasmine" 3:57
Woody Allen et Cate Blanchett présentent "Blue Jasmine"
10 062 vues
<strong>La Minute</strong> N°1239 - Mercredi 20 mars 2013 5:04
La Minute N°1239 - Mercredi 20 mars 2013
10 073 vues
<strong>La Minute</strong> N°1246 - Mercredi 03 avril 2013 5:55
La Minute N°1246 - Mercredi 03 avril 2013
9 904 vues

Acteurs et actrices

Cate Blanchett
Cate Blanchett
Rôle : Jasmine
Alec Baldwin
Alec Baldwin
Rôle : Hal
Sally Hawkins
Sally Hawkins
Rôle : Ginger
Peter Sarsgaard
Peter Sarsgaard
Rôle : Dwight
Casting complet et équipe technique

Critiques Presse

  • Ouest France
  • Elle
  • Marianne
  • Le Parisien
  • Paris Match
  • Studio Ciné Live
  • Critikat.com
  • 20 Minutes
  • L'Express
  • Le Point
  • Télérama
  • Positif
  • Le Figaroscope
  • Les Inrockuptibles
  • L'Humanité
  • Le Journal du Dimanche
  • TF1 News
  • Première
  • CinemaTeaser
  • Metro
  • Positif
  • Télé 7 Jours
  • Ecran Large
  • La Croix
  • Le Monde
  • Le Nouvel Observateur
  • Cahiers du Cinéma
  • Libération
  • TéléCinéObs
  • aVoir-aLire.com
  • Transfuge
31 articles de presse

Critiques Spectateurs

Espace-Critique
Critique positive la plus utile

par Espace-Critique, le 12/10/2013

4,0Très bien

Woody Allen a le blues. On le croyait parti en retraite anticipée, se donnant tout juste la peine d'envoyer, une fois par... Lire la suite

Elle et Moi
Critique négative la plus utile

par Elle et Moi, le 25/09/2013

2,5Moyen

Cate Blanchett est la pièce maitresse et solide du dernier film de Woody Allen. Néanmoins, le scénario parait cousu de grosses... Lire la suite

Toutes les critiques spectateurs
7% 58 critiques 35% 287 critiques 33% 269 critiques 16% 134 critiques 5% 38 critiques 4% 29 critiques
815 Critiques Spectateurs

Photos

42 Photos

Secrets de tournage

Un nouveau portrait de femme (paumée)

C'est un nouveau portrait de femme que propose Woody Allen avec Blue Jasmine. Après avoir dirigé Diane Keaton, Mia Farrow ou Scarlett Johansson pour ne citer qu'elles, c'est sur Cate Blanchett que le cinéaste braque sa caméra, dans un film aux accents plus dramatiques que ses dernières réalisations. Son héroïne est dépressive et désorientée. "Dès le début du film, on comprend que Jasmine est paumée. Il lui est déjà arrivé de parler toute seule, et elle a eu de gros problèmes personnels. Alors qu’elle est au fond du gouffre, à la fois financièrement et psychologiquement, et qu’elle ne sait plus où aller, elle sollicite l’aide de sa soeur Ginger, caissière de supermarché à San Francisco", indique le réalisateur.

Deux soeurs diamétralement opposées

Jasmine et sa soeur Ginger sont diamétralement opposées, depuis toujours, et le fossé entre elles est parfois immense. Elles ont toutes les deux été adoptées, sans être nées des mêmes parents. Jasmine a toujours été plus choyée que sa sœur : "Jasmine a toujours dégagé quelque chose d’attirant. Elle était plus intelligente, plus jolie et plus élégante de naissance. Ginger s’est toujours vue comme l’enfant non désirée et non aimée – un peu comme la brebis galeuse", commente Sally Hawkins, qui joue Ginger. Les deux femmes ont deux manières totalement différentes de voir la vie. Bien qu’elles ne soient pas très proches, Ginger répond présente lorsque Jasmine a besoin d’elle. "Ginger a vraiment un bon fond, même s’il y a une tension entre elles. En tant que sœur cadette, elle a toujours admiré Jasmine, et elle comprend que l’occasion se présente de renouer avec elle", ajoute la comédienne. Les rapports entre soeurs ont déjà été traités par Allen, notamment dans le fameux Hannah et ses soeurs.
15 Secrets de tournage

Si vous aimez ce film, vous pourriez aimer ...

Voir plus de films similaires

Pour découvrir d'autres films : Les meilleurs films de l'année 2013, Les meilleurs films Comédie dramatique, Meilleurs films Comédie dramatique en 2013.

Commentaires

  • I'm A Rocket Man

    Film assez inégal dans l'ensemble !! Le rythme est très plaisant et le scénario bien ficelé cependant certaines scènes sont désagréables à suivre et on a tendance à lâcher par moment puis soudain une autre scène retient à nouveau notre intérêt et on s'y remet facilement. Le gros gros point fort de ce film est la prestation magistrale de Cate Blanchett !! Merveilleuse dans ce film !! A voir mais sans grande conviction...

  • AlexX_

    Je n'ai pas aimé ce que le film est. Je respecte et comprends les critiques positives et ceux qui ont aimé. Ce sont les goûts de chacun, le regarder de nouveau ne me fera pas apprécier le film pour autant.
    Certains films demandent un second visionnage afin de voir les choses différemment en connaissance de la fin par exemple. Je pense à certains Thriller notamment. Ce film ne rentre pas dans cette catégorie.

  • pamcake

    Tu as raison, c'est toujours mieux de rester avec ses préjugés et ses jugements de valeurs simplistes, plutôt que d'essayer de mieux connaître une oeuvre ou un artiste.

  • Anvesha

    Merci d'avoir balancé la fin du film. :(

  • my_name_is_bruce

    Ah oui la vache!!! Tu n'as donc rien compris au film!

  • liisette

    Un bon gros navet!! Une bourgeoise qui se lamente sur son sort durant tout le film, on attendait mieux de Woody Allen... Bref, une perte de temps.

  • AlexX_

    Non merci sans façon. Le film ne m'a pas du tout plu !
    Ça doit surement être Woody Allen que je n'accroche pas. Je lui trouve un certain don pour rendre ses personnages détestables et inintéressant. Certains le voient comme un réalisateur hors-pair. Pas moi.

  • eury imp?ratrice

    pourquoi persistez vous à aller voir les films de ce grand cinéaste que vous n'êtes pas enclin à comprendre ou apprécier ?

  • eury imp?ratrice

    mannathan, la rose pourpre du caire, alice

  • eury imp?ratrice

    tu devrais le revoir parce que je crois que des trucs t'ont échappé

  • eury imp?ratrice

    c'est la seule chose que vous avez retenu de cet excellent film "l'argent ne fait pas le bonheur" ? je crois qu'on a pas du voir le même parce qu'en l’occurrence il fait le bonheur de la blonde

    La morale, si il y en a une, ce serait plutôt que quand on est malhonnête ça finie par vous retomber sur la tête. La situation n'est pas la même au début et à la fin, au début il lui reste sa sœur à la fin elle est à la rue.

  • moi-m?me T.

    A part la superbe prestation de Cate Blanchett le film par lui même bof bof

  • AlexX_

    Ouais pas mal ! Bonne analyse du film. Mais ce film reste très mauvais à mon goût. =/

  • Ozelian

    Il y a une évolution pourtant. Pour moi c'est un film sur les faux semblants et les perceptions erronées qu'on peut avoir d'autrui. Cette femme qui jeune semblait forte, déterminée à trouver le bonheur en faisant un bon mariage, s'est cachée toute sa vie derrière un bouclier car elle se savait sentimentale et fragile. Lorsqu'elle va voir son beau fils, son fond se révèle, c'est pourquoi la scène survient à la fin, en point d'orgue, pour conclure ce que le film avait suggéré : elle n'est pas superficielle, la vérité c'est qu'elle n'a jamais pu avancer seule, la preuve est qu'elle aimait son beau fils comme le sien et que désespérée par son chagrin d'amour, elle a préféré ruiner son mari et se ruiner elle même. A la fin, quand elle part plutôt qu'avouer à sa sœur sa situation, elle montre encore, qu'elle peut se sacrifier pour les autres.
    Sa sœur quant à elle, qui semblait moins ambitieuse, plus fragile, était au final plus forte et encline à trouver le bonheur. C'est un film triste, qui nous dit que tout être peut cacher une profondeur insoupçonnée, que le faible est peut être le fort, le fort est peut être le faible. Un film sur l'envers et l'endroit en somme. Enfin je l'ai compris comme ça.

  • TheMovies92

    Cate Blanchett est parfaite dans son rôle !

  • Batfleck

    Excellent !

  • CZJ69

    Très bon film de Woody Allen ! 4/5 !

  • FanAvatar09

    Très bon film en ce qui me concerne porté par une excellente Cate Blanchett.
    4,5/5

  • Digivolt

    Un Woody Allen plus que correct au vue de ses films précédents dont le simple but était de faire la promotion touristique d'une ville.

  • AlexX_

    Evolution de l'histoire, des personnages ? Zéro.
    Ma note ? La même.
    Je déconseille très fortement ce film. La situation initiale et la situation finale est exactement la même. Quand le film se termine ça en est frustrant. "L'argent ne fait pas le bonheur." Telle est la morale de ce film on l'aura compris...

  • L'ameDuSpartiate

    dac j'essaierai de me le procurer

  • djeorigin

    pour ma pars je pourrais te conseiller match point.

  • L'ameDuSpartiate

    Pourrais tu me conseiller un bon Woody Allen stp
    Car sa sera mn premier Woody Allen et je voudrai bien commençais

  • jeffy97

    J'avoue que depuis quelques temps j'ai du mal avec Woody Allen. Là, le casting me parlait. Cate Blanchett, Alec Baldwin, Sally Hawkins, c'était plutôt du lourd. Au bout de cinq minutes et d'entendre le bavardage ininterrompue, j'étais certain d'être dans un Woody Allen. Oui, mais un très bon Woody Allen. Blanchett est éblouissante dans le rôle de cette femme passant d'une vie florissante à une existence de fauchée désespérée, en pleine crise de nerfs. Le scénario est plutôt léger, mais les dialogues apportent la force necessaire à cette comédie mélodramatique. Les comédiens portent très haut ce long métrage. L'affaire Madoff, vue d'un côté féminin est très originale. On retrouve des accents "d'un Tramway nommé Désir" joué à maintes reprises par Cate Blanchett, et d'autres classiques, sans se les approprier. Woody Allen à laisser de côté son humour caustique, pour une mélancolie dure et amère. Un très bon film.

  • mad-dog

    Du très bon Woody

  • corbac

    Idem que Jimbo Lebo. le style W.A. me horripile ! Dommage car j'm beaucoup Cate Blanchett.

  • Notre Billy

    Très bon film. Je note 4 sur 5.

  • JimBo Lebowski

    Je voulais me forcer a le voir pour me faire un avis sur la prestation de C. Blanchett mais il y a rien a faire, Woody Allen c'est vraiment pas du tout mon truc ... Arrêté au bout d'une demi heure.

  • superboubouge

    Ma critique: http://blogaudessusducinema.ov...

  • avisdupublic.net

    Que penser de ce film ? Disons que comme souvent chez Allen, la narration gravite autour de deux personnages, en l’occurrence ici Jasmine et sa sœur. On s’amuse du décalage entre la bourgeoise déchue et la fille plus modeste, deux personnages assez caricaturaux. Les nombreux flashbacks rythmant le film rendent sa narration assez décousue. L’environnement aseptisé, le grain d’image particulier et le thème jazzy récurent témoignent du fait que c’est bien du Woody Allen. Mais je ne retiendrai que la prestation de Cate Blanchett, particulièrement en vue, qui domine tous les autres personnages à l’écran. Je pense que ce film ne mérite d’être vu que pour cette performance car, bien qu’appréciant la patte du réalisateur, je n’ai rien trouvé de foncièrement nouveau dans Blue Jasmine.

    Vous aimez cette critique ? Passez nous voir ! ;)

  • gentilbordelais

    quelle déception une fois de plus! comme souvent chez Allen : musique retro, bavardages inutiles, mise en scène basique et statique... que c'est long et sans émotion, bref un film plat et sans intérêt! la doublure version française n'arrange rien à l'affaire... 1.5/5 pour C. Blanchett.

  • AleXX46

    du Woody...no comments ! soyez prêt c est tout !

  • luxe

    D'accord avec @defleppard, du bon Woody. J'ai été tellement déçue par ces précédents films...

  • defleppard

    A être éduqué, ou ne pas l'être. Du bon Woody . 2 étoiles et demie .

  • quetedugraal

    Cate Blanchett excellente dans ce rôle de femme complètement à l'ouest (c'est le cas de le dire). Pas le film le plus fort de Woody Allen, mais plus qu'honorable.

  • oli A.

    pas du grand Woody , pas beaucoup d'humour , pas beaucoup de suspense , bref un woody allen inutile.

  • clarisse Y.

    Ni bon ni mauvais. Mais vite oublié.

  • Bad-Monster

    Un bon Woody Allen, potable quoi ! Avec une Cate Blanchett magnifique. 3,5/5

  • Cornetot

    Va sur le net et cherche un peu.., les dialogues de Samuel L Jackson sont les meme que dans Le bon, La brute et le Truand. C'est toi qui passe pour un inculte pauvre gland !

  • Cornetot

    Parce que c'est pas une adaptation, c'est un clin d'oeil !

  • codi985

    vraiment pas mal mais avec les films de woody allen ça arrive pas mal de fois ou la conclusion du film me déçois....pas tout le temps....... il y a quelques film ou j adore du debut a la fin mais ici j ai pas trouvé cette fin excellente ...,ce n est que mon avis mais je trouve que parfois il manque quelque chose au film de woody allen pour dire que j ai adorer...............je reste trop souvent sur ma faim avec ces films spoiler :;...
    spoiler
    (j aurais bien vu son suicide par exemple,ou les relations avec son "fils" un peu plus approfondi , meme chose avec son nouveau compagnon ou en meme pas 15 minute de film ils tombent amoureux,veulent se marrié,et puis la fin de leur relation,je trouve que parfois les situations sont vite expedié et pas vraiment recherché meme chose avec les "intrigues" de la soeur...
    il met pleins d idées dans son film sans vraiment approfondir..
    ce n est que mon avis je sais qu il existe beaucoup de fan de woody mais pour ma part trop souvent les conclusions sont moyenne

    par contre enorme interpretation de Cate Blanchett

  • Moorhuhn

    J'ai vu la VO et non, ce ne sont pas les mêmes. Enfin, en parlant de VF, c'est pas toi qui a dit préférer la VF de gamin de DiCaprio? Allez va faire dodo, je n'ai que faire de côtoyer l'inculture et la bêtise.

  • Cornetot

    Les dialogues de Samuel L Jackson sont les meme dans la VO, tu as du voir la VF pauvre naze.

  • Moorhuhn

    Merci, j'ai déjà vu le bon... des dizaines de fois, y a pas de soucis. Et les dialogues ne sont pas les mêmes. Enfin, c'est pas un mec avec une photo de TDKR qui va ma donner des leçons de cinéma.

  • Docteur Jivago

    Pourquoi il n'y a aucune référence au générique ! Ni pour Tennessee William, ni pour Kazan il y a juste scénario ORIGINAL de Woody Allen !

  • Cornetot

    Mais la aussi c'est assumé ! Cate Blanchett a joué 300 fois la piece Un Tramway nommé Desir quand Woody Allen est venu la voir pour lui demander de jouer le role.

  • Cornetot

    Je me demande pourquoi c'est TF1 VIDEO qui sort ce film alors que c'est un film de SONY PICTURES CLASSICS.

    On y comprendra jamais rien.

  • pamcake

    Et si vous en regardiez un , au lieu de dire n'importe quoi , au hasard?

  • Ozelian

    San Francisco est à la même latitude que Gibraltar. Sous son beau soleil débarque cette femme hyper snob, presque une caricature qu'au départ on déteste. Peu à peu se révèle sous le masque, une vie brisée. On aimerait qu'elle s'en sorte, Cate Blanchett est au sommet de sa beauté en tant que femme. Un film assez cruel, très bien réalisé, du vrai, du beau cinéma.

  • julyane

    Une Cate Blanchett au sommet! Elle est parfaite dans son rôle de névrosée, de toute façon elle est toujours parfaite! Du grand Woody!

  • Docteur Jivago

    Pas du tout, il s'inspire de Une Place Au Soleil par le thème, mais c'est totalement différent, déjà les fins et les dénouement (Le procès de Clift...), le personnage joué par Clift est plus "honnête" à la base, ce ne sont pas les même meurtre, dans match point c'est la maitresse... Je trouve que c'est totalement différent et ça ne m'a pas sauter aux yeux, pour Blue Jasmine dès le début ça sautait aux yeux, et de pire en pire ! Pour moi c'est un plagiat. On peut trouver plein d'exemple de film qui s'inspire, mais pour moi Blue Jasmine c'est un plagiat, puis sans parler de ça, c'est loin d'être le meilleur Allen.

  • Docteur Jivago

    Mais assumé ! Quand De Palma fait Blow Out il assume les références à Antonioni et hitchcock, idem pour Obsession. Et Tarantino assume aussi ses références... Et c'est surtout moins flagrant ! La il aurait pu changer la fin où quelques truc... Il donne juste moins d'importance au personnage qui plagie (mal, très mal) Marlon Brando...

  • Cornetot

    C'est le principe d'etre un auteur. Quentin Tarantino n'a jamais ecrit un seul scenartio sans plagier les autres films. Brian De Palma a fait pareil avant lui et la liste de realisateurs/auteurs est longue. Tres longue.

    Les amateurs copient. Les auteurs volent.

  • Cornetot

    Tu as aimé Match Point ? Match Point est en fait un hommage copié à sur l'oeuvre de Theodore Dreiser; Regarde le film Une Place au Soleil avec Montgomery Clift c'est exacetement le meme film que Match Point.

  • Docteur Jivago

    Copie à ce point ? Non, j'ai détaillé un peu plus haut (et il y a beaucoup de Woody Allen que j'aime bien... )

  • Docteur Jivago

    Quand je vois que le scénario est signé Woody Allen, c'est quand même un plagiat de "Un Tramway Nommé Désir", juste actualisé à notre époque sinon tous les thèmes sont traités de la même manière et la construction du scénario est identique. (La femme qui était dans un milieu aisé et qui tombe de haut, qui rend visite à sa soeur plus "pauvre" et qui va critiquer son mode de vie, ses mecs...) et en même temps elle va peu à peu tomber dans la folie... Pour moi c'est un plagiat actualisé à notre époque... et le pire c'est que j'ai du le voir 2 jours après avoir vu la version géniale de "Un tramway nommé désir" de Elia Kazan...

  • elriad

    Un excellent cru que ce Woody Allen 2013. Après Barcelone, Paris et Rome, le cinéaste pose à nouveau ses valises sur le continent américain Cate Blanchett est en tout point parfaite dans ce rôle de femme névrosée, qui rappelle par bien des aspects le fameux personnage de "Blanche" dans la pièce de Tennessee Williams: Un tramway nommé Désir. Le film oscille parfois vers une légèreté mais sombre au final dans un véritable tourbillon de dureté, descente aux enfers aussi terrible que le chef-d’œuvre "Sue perdue dans Manhattan". Un film maitrisé et bouleversant.

  • Cornetot

    Woody Allen signe un chef d'oeuvre puissant et majestueux sur la cupidité et la lacheté... a voir, revoir et a mediter !!!

  • Cornetot

    C'est pour ca que malgré ton pseudo de faux intello, tu es un gros beauf qui ne connait rien au cinema. Va revoir des films a effets speciaux pour ton petit cerveau...

  • Cornetot

    Encore un debile sur allociné, regarde le bon la brute et le trand et ensuite regarde Django, les dialogues sont les memes... Tu es le sommet du ridicule et de l'inculture !

  • Cornetot

    Pauvre gogole, regarde les films en VO et tu verras a quel point tu passes pour un abruti... Ah Allociné !

  • Cornetot

    Regarde les films en VO. C'est les memes dialogues car c'est un hommage appuyé a Sergio Leone. Si tu as regardé Django en VF avec son doublage de merde, c'est normal pauvre abruti...

  • Carmen A.

    Un conte de fées noir
    Après Midnight in Paris et surtout To Rome with love, on aurait pu craindre que
    Woody Allen ne commence à s'épuiser, mais le voilà qui revient avec un film puissant, un de ses films amers, frères jumeaux maléfiques des brillants et optimistes "Whatever works" et autres joyaux de la bonne humeur alléniène.
    Il y a une bonne part de satire sociale dans cette histoire, avec des personnages cruellement esquissés: diplomates gommeux, bourgeoises platinées et requins de la finance se côtoyent: toute une humanité pour qui Woody a perdu le regard ironique et bienveillant qui constituait sa "marque de fabrique". Mia Farrow fait aussi partie de la grande bourgeoisie new yorkaise dans Alice, mais quelle différence dans le regard du réalisateur! La sympathie a laissé place au dépit.
    Le plaisir du parler a disparu lui aussi, ces dialogues un peu déliés et gratuits qui ont toujours été presque la bande-son de ses films et qui créaient un sentiment de permanence au delà des aléas des scénarios et des mésaventures des héros. Le parler incessant des personnages qui étaient censés le plus souvent imiter la diction et le débit du réalisateur nous maintenait dans un monde securisant et civilisé, où on soupçonnait toujours l'existence d'une élaboration psychique des affects les plus violents. Ce n'est plus le cas avec ce film. Si le plaisir du dialogue a disparu, ce n'est pas un hasard, mais le signe qu'on entre dans les eaux troubles des émotions non élaborées, non verbalisées et des passages à l'acte. Ce que fait Jasmine à son mari n'est pas tant lié à la jalousie (donc au relationnel), car elle voit sans voir depuis longtemps ses infidélités, qu'à la peur viscérale de perdre la sécurité matérielle et sociale (donc au pulsionnel), car elle ne le fait qu'au moment où il annonce son intention de vivre avec une autre femme. Son action, très radicale, n'est jamais discutée, comme cela aurait été le cas dans n'importe quel autre film de Woody Allen, sa préméditation semi-inconsciente non plus (Jasmine a du offrir quelques informations précises à la police, alors qu'elle avait passé les derniers années à clamer ne rien comprendre de ce qui se disait autour d'elle), les questions que l'entourage se pose sont toujours escamotées ("je n'ai rien su"). Jasmine nous est presentée comme une sorte de Stepford wife, une femme robot, son fonctionnement est automatique, elle doit à tout prix retrouver sa position initiale (celle de "femme de" au sein de la grande bourgeoisie). Deux scènes identiques de façon presque hallucinante nous l'indiquent: visite d'appartement en compagnie du premier mari, où elle se déclare gâtée, puis copie fidèle en compagnie du nouveau fiancé. Sa froideur affective est patente et ses capacités d'élaboration et de verbalisation des émotions laissent beaucoup à désirer. Le cocktail xanax-vodka remplit pour un temps le rôle de béquille psychique, mais finit par pousser à la décompensation psychotique. On est temoins d'un fonctionnement psychique très rigide, où les fissures psychotiques émergent avec de plus en plus de force, à mesure que la réalité refuse de se conformer aux attentes. En gros, Allen quitte dans ce film son territoire très cher et civil de la névrose, pour s'attaquer avec courage à la grande psychose. La fin est douloureuse, on voit une Jasmine en grand état de détresse physique et morale, qui se parle à elle-même assise sur un banc, après avoir quitté pour toujours l'appartement de sa soeur, son dernier refuge: on est déjà dans la posture du SDF.
    Il y a une dimension conte de fées renversé dans ce film. Allen a toujours aimé les interventions divines dans ses scénarios, les coïncidences et les miracles qui menaient à un dénouement positif ou du moins à une évolution positive dans la vie du personnage. Cela était l'expression en quelque sorte de sa confiance dans l'existence d'un Univers fondamentalement bienveillant, où les aléas de la vie et les mésaventures des héros n'étaient que des épreuves destinées à faciliter leur évolution spirituelle et leur compréhension du monde. Cette philosophie optimiste n'a plus de place ici. On a droit à une coïncidence alleniène, mais le role de cette intervention divine est destructeur. Au moment où Jasmine et son ami diplomate se préparent à choisir la bague de fiançailles, le parent pauvre oublié, dont la présence dans le quartier semble très improbable, débarque de nulle part et dévoile tout le passé et les mensonges de Jasmine au futur fiancé. Et le monde s'écroule. D'ici jusqu'à la posture de SDF il n'y a qu'un pas, car le fonctionnement de Jasmine est trop rigide pour permettre des demi-mesures, ne peut se fléchir sans se casser, le basculement vers le délire est irréversible; quand elle raconte à sa soeur, avant de quitter la maison pour toujours, comment elle va se marier au diplomate et aller à Vienne et puis à Washington, elle n'est plus dans la mythomanie, mais dans le délire.

  • mr. edward

    La critique du film sur le blog The Temple Of Whiskers : http://the-temple-of-whiskers....

  • Oyence

    Beaucoup aimé. Je l'ai trouvé vivant, incisif, sans concession. J'en ai gardé une impression de malaise. Comme si d'une certaine façon ce film m'avait tendu un miroir... Cette impression m'a plu !

  • eury imp?ratrice

    un allen bien au dessus des derniers qui se renouvelle un peu, il n'a jamais été aussi noir et méchant, blanchett est super, super film

  • Jemwolf

    Un film au scenario assez simple qui doit son succes a la magnifique Cate Blanchett

  • Piwi47

    Ma Critique .fr/2013/10/blue-jasmine.html?showComment=1383403986243#c8980348097503971123 (enlever l'espace entre blogspot et .fr)

  • Aur?lien J.

    Les films de Woody Allen, c'est un peu comme du papier peint : des motifs qui se répètent encore et toujours, quelle que soit la direction dans laquelle vous regardez. Au début, vous aimez bien votre papier peint, il est sympa. Un an après, vous vous dites qu'un jour vous allez peut-être changer. Trente ans après, avec toujours le même papier peint (qui a jauni), vous avez juste envie de le défoncer au burin. Blue Jasmine, c'est le papier peint trente ans après.

  • Loup Garou production

    Libre choix d'aimer, d'adorer ou de détester mais pour ceux qui souhaitent le voir, profiter de le regarder en VO. tellement rare.

Voir les commentaires