Mon Allociné
L'Ivresse de l'argent
facebookTweet
Séances Bandes-annonces Casting Critiques spectateurs Critiques Presse Photos VOD
Blu-Ray, DVD Musique Secrets de tournage Box Office Récompenses Films similaires News
L'Ivresse de l'argent
Date de sortie 23 janvier 2013 (1h 55min)
Avec Kim Kang-woo, Yun-Shik Baek, Yun Yeo-Jung plus
Genre Drame
Nationalité Sud-coréen
Bande-annonce Ce film en VOD
Presse 3,5 19 critiques
Spectateurs 3,1328 notes dont 59 critiques

Synopsis et détails

Interdit aux moins de 12 ans
Youngjak est le secrétaire de Madame Baek, dirigeante d’un puissant empire industriel coréen. Il est chargé de s’occuper des affaires privées de cette famille à la morale douteuse. Pris dans une spirale de domination et de secrets, perdu entre ses principes et la possibilité de gravir rapidement les échelons vers une vie plus confortable, Youngjak devra choisir son camp, afin de survivre dans cet univers où argent, sexe et pouvoir sont rois…
Titre original Do-nui Mat
Distributeur Wild Side Films / Le Pacte
Récompenses 8 nominations
Voir les infos techniques
Année de production 2012
Date de sortie DVD 22/05/2013
Date de sortie Blu-ray -
Type de film Long-métrage
Secrets de tournage 9 anecdotes
Box Office France 23 663 entrées
Budget -
Langues Coréen
Format production -
Couleur Couleur
Format audio -
Format de projection -
N° de Visa 134768

Séances

VOD

DVD et Blu-Ray

Pour visionner L'Ivresse de l'argent en VOD, louez, achetez ou abonnez-vous à une offre de l'un des services suivants.
L'Ivresse de l'argent
Définition standard
VOSTFR
Disponible sur une Box Internet
Ce film en VOD
  • Acheter (7.99 €)
  • Louer (2.99 €)
  • Louer (2.99 €)
L'Ivresse de l'argent
Définition standard
VOST
Disponible sur une Box Internet
Ce film en VOD
  • Louer (3 €)
L'Ivresse de l'argent
Définition standard
VF
Ce film en VOD
  • Louer (3.99 €)
  • Acheter (7.99 €)
Voir toutes les offres VOD
Service proposé par
L'Ivresse de l'argent (DVD)
Date de sortie : mercredi 22 mai 2013
neuf à partir de 7.54 €

Interviews, making-of et extraits

<strong>Im Sang-soo</strong> Interview : L'Ivresse de l'argent 4:57
Im Sang-soo Interview : L'Ivresse de l'argent
316 vues
<strong>Carnets de voyage</strong> N°50 - Carnets de voyage à... Cannes 2012 - Jour 11 8:08
Carnets de voyage N°50 - Carnets de voyage à... Cannes 2012 - Jour 11
28 985 vues

Acteurs et actrices

Kim Kang-woo
Kim Kang-woo
Rôle : Youngjak, le secrétaire privé
Yun-Shik Baek
Yun-Shik Baek
Rôle : Kyungsun, le père
Yun Yeo-Jung
Yun Yeo-Jung
Rôle : Keumok, la mère
Hyo-jin Kim
Hyo-jin Kim
Rôle : Nami, la fille
Casting complet et équipe technique

Critiques Presse

  • L'Humanité
  • Positif
  • Metro
  • Le Monde
  • La Croix
  • Les Inrockuptibles
  • Transfuge
  • 20 Minutes
  • Ecran Large
  • TF1 News
  • Critikat.com
  • Première
  • Studio Ciné Live
  • Télérama
  • aVoir-aLire.com
  • Les Fiches du Cinéma
  • Cahiers du Cinéma
  • TéléCinéObs
  • Paris Match
19 articles de presse

Critiques Spectateurs

DaeHanMinGuk
Critique positive la plus utile

par DaeHanMinGuk, le 28/02/2016

3,5Bien

C’est le 5ème film que je vois du réalisateur Im Sang-Soo après le très bon « The President’s Last Bang (2005), les plus... Lire la suite

EricDebarnot
Critique négative la plus utile

par EricDebarnot, le 26/12/2015

2,0Pas terrible

"The Housemaid" nous avait déjà laissés dubitatifs, et Im Sang-soo descend encore nettement d'un cran avec cette "Ivresse... Lire la suite

Toutes les critiques spectateurs
3% 2 critiques 17% 10 critiques 32% 19 critiques 31% 18 critiques 14% 8 critiques 3% 2 critiques
59 Critiques Spectateurs

Photos

10 Photos

Secrets de tournage

Un film d'aujourd'hui

Im Sang-soo a voulu appeler son film L'Ivresse de l'argent pour l'inscrire dans le contexte politique et social de son pays : "L’actuel président coréen a souvent été comparé à Silvio Berlusconi, car c’est un nanti qui avait promis aux Coréens de les rendre aussi riches que lui. Mais finalement, seuls ses amis intimes se sont enrichis, et la Corée s’enlise dans le marasme, entre chômage et conditions de travail abusives. Les Coréens, qu’ils soient riches ou pauvres, sont tous devenus obsédés par l’argent", a expliqué le cinéaste lors du festival de Cannes 2012.

Livres de chevet

En guise de références à L'Ivresse de l'argent, Im Sang-soo ne cite pas de films ou de cinéastes en particulier mais plutôt des auteurs comme William Shakespeare et Honoré de Balzac : "(...) je voulais retrouver les personnages classiques et le souffle épique de [ces] œuvres", explique le cinéaste.
9 Secrets de tournage

Si vous aimez ce film, vous pourriez aimer ...

Voir plus de films similaires

Pour découvrir d'autres films : Les meilleurs films de l'année 2012, Les meilleurs films Drame, Meilleurs films Drame en 2012.

Commentaires

  • Cast-23

    Il a l'air génial ! Un des films cannois qui m'attire le plus.

  • lepasseur

    La suite de The Housemaid présenté hier soir au festival de Cannes : la critique :

  • burnds

    Vu en avant-première : Film génial, superbement mis en scène et même drôle !! A voir absolument !!

  • Crillus

    la nouvelle vague du cinéma sud-coréen est juste bluffante, c'est un style qui est à la fois cruel et beau, cru et élégant, brutal et raffiné. De mon point de vue il a ce qu'il manque trop souvent au cinéma que nous connaissons : de l'audace pure et sa maitrise.

  • boyce-codd

    Vu à l'instant (acheté en sous-titré anglais sur un site hong kongais). Une grosse déception. Vu la bande annonce et le thème du film je m'attendais à un autre géant du cinéma coréen comme Old Boy, The Chaser, A bittersweet life, Memories of murder, JSA avant lui, mais le film s'est avéré être une sorte de drame familial qui empeste l'eau de rose. Le personnage principal se retrouve propulsé on ne sait comment dans cette famille riche où tout le monde veut le tirer de son coté alors qu'en pratique en deux heures de film... il ne fait rien, ne sert à rien, n'influe pas sur le cours des choses. Il se contente d'être spectateur et quand il ne l'est pas il se fait juste user par un des membres de la famille (la moitié du temps sexuellement, le reste du temps pour faire le chauffeur). En plus de cette faiblesse scénaristique, le film est terriblement lent. Amateur de films coréens je m'attendais jusqu'au bout à une explosion de haine et de violence, un règlement de comptes, une vendetta ou tout simplement un grand coup de gueule mais non là encore on est déçus puisqu'il n'en est rien. Bref, 1/5 et je ne le recommande à personne.

  • Christoblog

    Vu à Cannes et très déçu. Ma critique en googlant "Christoblog L'ivresse de l'argent"

  • DaemonDude

    Un film très maîtrisé, peut être parfois trop. L'esthétique qui s'en dégage est intéressante, le thème également, malheureusement on s'enlise dans une sorte de lenteur, on a l'impression que le réalisateur tire trop sur les rennes pour que le film soit réellement bon, film qui avait vraiment du potentiel pourtant, c'est bien dommage !
    Le personnage principal ne participe pas à la réussite du film en tout cas, Im-Sang-Soo ne va pas assez en profondeur dans le développement de ce personnage ce qui ne permet pas de prendre goût à l'intrigue dans laquelle il essaye de nous plonger.
    Cependant cela reste tout de même un film à voir, je pense, au moins pour ceux qui découvrent le cinéma coréen, qui n'a pas fini de nous surprendre.
    Malgré cela, déception !

  • Autorits

    J'ai pas aimé The Housemaid le précédent film du réal et ça m'a l'air d'être du même genre donc ce sera sans moi ou peut être en téléchargement torrent.

  • ecchie girl

    Ah oui je me rappel de ce film !! Ca fait bizzare qu'il ne sorte que maintenant en salle. C'est du coréen bien noir, la bourgeoisie coréenne qui s'emmerde et qui fait n'importe quoi avec la boniche.

  • Christ B.

    http://empreintes-digitales.fr...

    Petit récapitulatif de quelques films de la nouvelle vague coréenne

  • Petitgaby

    Comment peut il qu'il sorte le 23/01 en salle et le 1er/02 en DVD sur certains site français ?

  • Go with The Blog

    On découvre minute après minute une famille qui n’a aucune limite ni dans le mensonge ni dans la perversité, n’hésitant pas à sacrifier quiconque s’opposant à leur destin. Plus on avance dans L’IVRESSE DE L’ARGENT, plus on s’enlise dans un univers glauque et malsain où tout s’achète, et à n’importe quel prix ! ... gowith-theblog. com/ivresse-de-argent-coree-sang-soo/

  • Toutou to you

    Film en compétition à Cannes en 2012 et susceptible de remporter la Palme D'Or, The The Taste Of Money de Sang-soo Im se veut avant tout être une lente description d'un milieu corrompu et nous invite à suivre le parcours d'un homme tiraillé par des principes antithétiques. Réalisateur talentueux et qui ose (The Housemaid, Une Femme Coréenne), Sang-soo Im livre une oeuvre d'une beauté formelle éclatante, lente et appliquée, un peu froide et rigide. Sans doute trop sèche pour le plus grand nombre, L'Ivresse De L'Argent est un drame subtil, à l'apathie troublante, qui préfère la peinture acerbe mais classique à la représentation spectaculaire. On savait de la Corée Du Sud qu'elle abritait nombre de talents, Im en fait partie, cela ne fait aucun doute. Son métrage, d'une douceur qui rompt étrangement avec les faits décris, bénéficie d'une mise en scène qui place les comédiens au centre de l'histoire. Bien dialogué, les personnages de The Taste Of Money sont crédibles, parfaitement en phase avec les thèmes traités.

    Depuis 10 ans, Young-Jak travaille pour une riche famille. Il est aussi fidèle qu'épris de réussite sociale. Mais comme souvent, le pouvoir, le désir de puissance ne font pas bon ménage avec la sensibilité des âmes et Young-Jak se retrouve mêlé à des luttes intestines complexes...

    Évitez ce film si vous aimez les cadences infernales. L'Ivresse De L'Argent joue dans la cour des grands films qui n'ont pas qu'un message vertueux et qui symbolisent autant qu'ils dépeignent. Ainsi, cette Corée qui vit dans l'opulence, cette famille riche comme Crésus et qui corrompt pour asseoir son pouvoir. D'ailleurs, l'oeuvre de Im s'amuse à rendre compte, avec un certain humour, de l'avilissement tout comme des passions fatales. C'est beau, c'est fort, c'est du cinéma distingué et j'en redemande. Filmé dans un scope (2.35 : 1) magnifique, écrit intelligemment et avec une très bonne direction d'acteurs. 4,5/5

  • Cherjul

    Excellent film, aux saveurs et à la construction d'une tragédie classique... La ligne narrative est parfois déroutante (succession de mini-séquences juxtaposées), mais ça n'est jamais réellement gênant. Globalement conquis par ce film, j'y ai retrouvé le même plaisir que j'avais éprouvé pour "The Housemaid".

Voir les commentaires