Mon AlloCiné
Quai des orfèvres
facebookTweet
Quai des orfèvres
Date de reprise 1 août 2001 (1h 45min)
Date de sortie 3 octobre 1947 (1h 45min)
Avec Louis Jouvet, Suzy Delair, Bernard Blier plus
Genres Policier, Drame
Nationalité français
Bande-annonce Séances (1) Ce film en VOD
Spectateurs
3,8758 notes dont 86 critiques

Synopsis et détails

Jenny Lamour, chanteuse de music-hall douée, ne manque pas d'ambition. Elle accepte l'invitation à dîner de Brignon, homme riche et puissant qui peut l'aider dans sa carrière malgré l'opposition de Maurice, son époux. Jaloux et se croyant trompé, Maurice se précipite chez Brignon pour découvrir son rival assassiné.
Distributeur Le Reflet Médicis
Récompenses 1 prix et 4 nominations
Voir les infos techniques
Année de production 1947
Date de sortie DVD 03/03/1999
Date de sortie Blu-ray -
Date de sortie VOD 01/01/2007
Type de film Long-métrage
Secrets de tournage 5 anecdotes
Budget -
Date de reprise 01/08/2001
Langues Français
Format production 35 mm
Couleur N&B
Format audio Mono
Format de projection 1.37 : 1
N° de Visa 5526

Séances

Les séances par ville
Voir plus de villes

Regarder ce film

En VOD
à partir de (9.99 €)
à partir de (9.99 €)
à partir de (9.99 €)
à partir de (2.99 €)
Voir toutes les offres VOD
Service proposé par
En DVD BLU-RAY
Quai des Orfèvres
Quai des Orfèvres (DVD)
neuf à partir de 3.49 €
Quai des Orfèvres
Quai des Orfèvres (DVD)
neuf à partir de 4.34 €
Voir toutes les offres DVD BLU-RAY
Quai des orfèvres Bande-annonce VF 3:23
Quai des orfèvres Bande-annonce VF
3 863 vues

Acteurs et actrices

Louis Jouvet
Louis Jouvet
Rôle : l'inspecteur Antoine
Suzy Delair
Suzy Delair
Rôle : Jenny Lamour
Bernard Blier
Bernard Blier
Rôle : Maurice Martineau
Simone Renant
Simone Renant
Rôle : Dora
Casting complet et équipe technique

Critiques Spectateurs

Gourmetdefilms
Critique positive la plus utile

par Gourmetdefilms, le 07/09/2013

4,0Très bien

On est bien tenu en haleine et captivé par ce film une pointe critique, très bien dans le fond et la forme, et parfaitement... Lire la suite

Extremagic
Critique négative la plus utile

par Extremagic, le 24/02/2016

2,0Pas terrible

Très déçu par ce deuxième film que je vois du réalisateur. Loin d'être mauvais pour autant, j'ai trouvé que ça s'éternisait... Lire la suite

Toutes les critiques spectateurs
27% (23 critiques)
42% (36 critiques)
24% (21 critiques)
6% (5 critiques)
0% (0 critique)
1% (1 critique)
86 Critiques Spectateurs

Photos

Secrets de tournage

Le retour de Clouzot au cinéma

Pour Henri-Georges Clouzot, Quai des orfèvres est un retour à la réalisation après quatre ans d'absence. En effet, le cinéaste a été mis sur liste noire pour collaboration avec l'ennemi pendant la seconde guerre mondiale, ayant tourné un film pour la firme allemande Continental, Le Corbeau. Il fut alors accusé d'avoir livré une oeuvre de propagande anti-française et fut exclu des studios à la libération.

Au festival de Venise

Le film fut projeté au festival du film de Venise, où il reçut le prix de la mise en scène.

Une inspiration quelque peu libertaire

Le film est tiré d'un roman de Stanislas-André Steeman, écrivain belge qu'avait déjà adapté Clouzot dans L'Assassin habite au 21, en 1942. Le réalisateur s'est permis de nombreuses libertés quant au roman de Steeman, d'où une certaine amertume de ce dernier, qu'il relate dans la préface d'un de ses livres, La Nuit du 12 au 13, tout en reconnaissant que Quai des orfèvres est " le meilleur film peut-être de ce diable d'homme, véritable "... Lire plus
5 Secrets de tournage

Dernières news

Ce soir à la télé : on mate "Rock" et "Quai des orfèvres"
NEWS - Films à la TV
lundi 16 mars 2015

Ce soir à la télé : on mate "Rock" et "Quai des orfèvres"

Vous ne savez pas quoi regarder ce soir ? Les membres de notre rédaction vous indiquent les films à voir à la télévision....
Quai d'Orsay, Gare du Nord, Pigalle... 7 titres, 7 lieux emblématiques de Paris au cinéma [DOSSIER]
NEWS -
jeudi 7 novembre 2013

Quai d'Orsay, Gare du Nord, Pigalle... 7 titres, 7 lieux emblématiques de Paris au cinéma [DOSSIER]

Paris est depuis toujours une source d'inspiration pour le cinéma qui va, parfois, jusqu'à emprunter le nom d'un quartier...

Si vous aimez ce film, vous pourriez aimer ...

Voir plus de films similaires

Pour découvrir d'autres films : Les meilleurs films de l'année 1947, Les meilleurs films Policier, Meilleurs films Policier en 1947.

Commentaires

  • superboubouge

    ma critique: http://blogaudessusducinema.ov...

  • Jean-philippe N.

    Comment ne pas être sous le charme de Louis Jouvet (et des autres) dans ce polar simple en apparence mais si terriblement fouillé jusque dans ses moindres détails? Certains déplorent une partie purement policière un peu basique. Pourtant, tout est dit dans le film: "On s'excite, on s'emballe, on croit qu'çà va être une belle affaire et çà finit comme d'habitude: en pipi de chat". Ce qui est le lot de la majorité des enquêtes. Ce ne sont pas les flics d'hier ou d'aujourd'hui qui me contrediront! Tout le génie d'H. G. Clouzot étant d'avoir su habiller les divers protagonistes, même ceux aux comportements les moins avouables - nous sommes en 1947 - d'une humanité allant de la plus noble à la plus vile avec un œil de chirurgien. Du grand art comme on n'en fait plus...
    4,5/5

  • sparowtony

    Un assez bon moment, riche d'une histoire bien trouvée (bien qu'au déroulement classique quand on arrive à la fin de l'histoire) et d'une superbe mise en scène. Les acteurs sont assez géniaux, notamment Louis Jouvet, absolument génial en flic blasé (certaines de ces répliques m'ont même fait marrer). Mon premier Clouzot, et un premier (j'espère) bon moment passé devant un de ses films ! 4/5.

  • cocolapinfr

    3.5/5 Un vieux film policier qui vaut par ses personnages attachants, et tout particulièrement l'inspecteur (Louis Jouvet) avec sa diction épouvantable et sa répartie hilarante.

  • willycopresto

    Tavernier disait au cours d'une interview qu'il tenait ce film pour un chef d'oeuvre et que c'était le meilleur de Clouzot. Je ne partage pas cet avis. Je ne suis pas sûr du tout qu'aujourd'hui il ferait encore plus de 5 millions d'entrées en salle. Certes, deux ans après la guerre, les gens étaient avides de se distraire et il n'y avait pas encore beaucoup de choix. La télévision n'existait pas encore, et tout le monde n'avait pas la TSF ! Et puis, les anciennes stars d'avant-guerre faisaient encore recette avant d'être envoyées à l'hospice par le public et la jeune vague montante. Je n'ai pas été tenu en haleine par ce film d'autant que le rythme en est interrompu par des chansons comme "son tralala" devenues aujourd'hui des "scies musicales" ! Cette exhumation permet de revoir d'anciens acteurs renommés et le retour de Clouzot après une mise en quarantaine au lendemain de la guerre...

Voir les commentaires
Back to Top