Mon Allociné
Fidelio, l’odyssée d’Alice
facebookTweet
Séances Bandes-annonces Casting Critiques spectateurs Critiques Presse Photos VOD
Blu-Ray, DVD Musique Secrets de tournage Box Office Récompenses Films similaires News
Fidelio, l’odyssée d’Alice
Date de sortie 24 décembre 2014 (1h 37min)
Avec Ariane Labed, Melvil Poupaud, Anders Danielsen Lie plus
Genre Drame
Nationalité Français
Bande-annonce Ce film en VOD
Presse 3,9 18 critiques
Spectateurs 3,4364 notes dont 62 critiques

Synopsis et détails

Alice, 30 ans, est marin. Elle laisse Félix, son homme, sur la terre ferme, et embarque comme mécanicienne sur un vieux cargo, le Fidelio. A bord, elle apprend qu’elle est là pour remplacer un homme qui vient de mourir et découvre que Gaël, son premier grand amour, commande le navire.
Dans sa cabine, Alice trouve un carnet ayant appartenu à son prédécesseur. La lecture de ses notes, entre problèmes mécaniques, conquêtes sexuelles et mélancolie amoureuse, résonne curieusement avec sa traversée.
Au gré des escales, au milieu d’un équipage exclusivement masculin, bercée par ses amours qui tanguent, Alice s’expose au bonheur de tout vivre à la fois et tente de maintenir le cap…
Distributeur Pyramide Distribution
Récompenses 1 prix et 4 nominations
Voir les infos techniques
Année de production 2014
Date de sortie DVD 17/06/2015
Date de sortie Blu-ray -
Type de film Long-métrage
Secrets de tournage 8 anecdotes
Budget -
Langues Français, Roumain, Anglais, Norvégien
Format production -
Couleur Couleur
Format audio -
Format de projection -
N° de Visa 138133

Séances

VOD

DVD et Blu-Ray

Pour visionner Fidelio, l’odyssée d’Alice en VOD, louez, achetez ou abonnez-vous à une offre de l'un des services suivants.
Fidelio, l’odyssée d’Alice
Définition standard
VF
Ce film en VOD
  • Louer (2.99 €)
  • Louer (3.99 €)
  • Acheter (11.99 €)
  • Acheter (9.99 €)
Fidelio, l’odyssée d’Alice
Définition standard
VF
Ce film en VOD
  • Louer (3.99 €)
  • Louer (5.99 €)
  • Acheter (9.99 €)
  • Acheter (7.99 €)
Fidelio, l’odyssée d’Alice
Définition standard
VF
Ce film en VOD
  • Louer (2.99 €)
  • Louer (3.99 €)
  • Acheter (11.99 €)
  • Acheter (9.99 €)
Voir toutes les offres VOD
Service proposé par
Fidelio, l'Odyssée d'Alice (DVD)
Date de sortie : mercredi 17 juin 2015
neuf à partir de 19.90 €

Acteurs et actrices

Ariane Labed
Ariane Labed
Rôle : Alice
Melvil Poupaud
Melvil Poupaud
Rôle : Gaël
Anders Danielsen Lie
Anders Danielsen Lie
Rôle : Felix
Laure Calamy
Laure Calamy
Rôle : Nadine Legall
Casting complet et équipe technique

Critiques Presse

  • Critikat.com
  • Positif
  • Les Inrockuptibles
  • L'Humanité
  • Le Parisien
  • Ouest France
  • Première
  • Voici
  • La Voix du Nord
  • Télérama
  • Libération
  • Studio Ciné Live
  • Culturebox - France Télévisions
  • TF1 News
  • Cahiers du Cinéma
  • La Croix
  • Transfuge
  • Le Monde
18 articles de presse

Critiques Spectateurs

rollioni
Critique positive la plus utile

par rollioni, le 25/12/2014

4,0Très bien

j'ai aimé ce film, qui joue sur plusieurs tableaux.....Le premier est le registre amoureux, le plus abordé, et force est... Lire la suite

ALINE L.
Critique négative la plus utile

par ALINE L., le 15/01/2015

?Nul

Je tiens à critiquer ce film car je trouve qu'il véhicule une très mauvaise image des femmes dans la marine marchande. Je... Lire la suite

Toutes les critiques spectateurs
6% 4 critiques 44% 27 critiques 34% 21 critiques 5% 3 critiques 5% 3 critiques 6% 4 critiques
62 Critiques Spectateurs

Photos

13 Photos

Secrets de tournage

Premier film

Il s'agit du premier long métrage réalisé par Lucie Borleteau. La jeune cinéaste avait auparavant dirigé quelques courts (Nievaliachka - la poupée qui ne tombe pas, Les Voeux) et travaillé avec de grands cinéastes comme Claire Denis ou Arnaud Desplechin.

Naissance du projet

L'idée du scénario de Fidelio, l'odyssée d'Alice est venue à l'esprit de la réalisatrice suite à l'entrée d'une de ses amies à l'école de la Marine Marchande. Elle souhaitait réaliser un documentaire sur le sujet, puis s'est ravisée, lorsqu'en rencontrant des marins elle découvrit les enjeux du métier. Lucie Borleteau raconte : "Longtemps j’ai pensé réaliser un documentaire. J’ai rencontré des hommes et des femmes qui naviguent ou ont navigué, je les ai écoutés parler du métier, du monde, des difficultés ou des joies à concilier la vie de marin et la vie amoureuse. Et je me suis lancée dans l’écriture d’une fiction."
8 Secrets de tournage

Si vous aimez ce film, vous pourriez aimer ...

Voir plus de films similaires

Pour découvrir d'autres films : Les meilleurs films de l'année 2014, Les meilleurs films Drame, Meilleurs films Drame en 2014.

Commentaires

  • MickDenfer

    plus d'infos sur ce film svp

  • Lily.Thirty

    Poésie, Amour, Femme. La femme actuelle, du 21ème siècle: celle qui ose s'affirmer. La femme filmé comme on la voit rarement au cinéma... Tout est beau, apaisant, doux, sensible, mais tellement fracassant et fort en même temps. Une histoire humaine, qui aborde plusieurs sujet: La relation à distance, la fidélité, la femme dans un milieu de travail très masculin, la sexualité, l'amour... Je me suis reconnue dans ce personnage et je pense que bien des femmes se reconnaitront encore dans cette histoire. 1er long métrage de la réalisatrice, splendide. Des acteurs vibrants, en un regard tout est dis. Un véritable coup de coeur.

    Fidelio... Fidèle... Tout est dis dans le titre...

  • Ronan L.

    Les officiers de marine marchande de sexe féminin essaient depuis des années de faire évoluer leur image et d'être acceptés au même titre que les hommes à bord par delà les clichés de la femme en mer. Cette bande annonce cumule les clichés que justement les femmes marins essaient de faire disparaître. J'attends de voir le film pour me faire une idée plus précise mais tout ce que j'en ai tiré c'est du miel destiné à un public féminin, qui ne va absolument pas aider les femmes embarquées. Enfin... Si ça peut en faire rêver certaines.

  • Cinephage2011

    Vu à Brest hier, un film absolument génial! Je le conseille vivement!

  • sfmimagine

    J'ai vu se film en avant première avec la réalisatrice avec mon lycée dans un cinéma d'art et s’essaie prés de chez moi est je trouve ce film... nul absolument nul avec un nombre de scène d’ébats sexuelle trop important

  • sfmimagine

    a Lily.Thirty : juste pour info nous avons demandé a la réalisatrice pourquoi ce titre et elle nous a expliqué que fidelio n'avez aucun rapport avec fidèle, elle avait juste écouté l’opéra fidelio avant de donner le nom et elle trouver que ça ressemblé a un nom de bateaux bateaux.
    a Ronan L.
    ce ne sont pas que des préjugé étend donné que la réalisatrice a une amie batelière, qui travaille donc dans ce milieu et elle avec les acteur et toute l’équipes techniques les quelques semaine de tournage.

    après il s'agit su premier long métrage de Lucie Borleteau donc on peux comprendre les dérapages, c'est avec le temps qu'on apprend...

  • Louis G.

    sfmimagine : Je suis officier de marine marchande, travaille souvent à bord avec des femmes. Je peux vous assurer qu'effectivement ce film remet en marche des préjugés que mes collègues féminines avaient plus ou moins réussi à éliminer. Ce film détruit tout ça, c'est bien triste...

  • johnetbev

    Complete Rubbish! C'est dommage pour la marine marchande réelle et pour les vrais marins, surtout les femmes qui navigent ou bien qui ont envie de naviguer. Ce film est loin de la réalité - sexe, alcoöl, incompétence, manquement aux devoirs: funérailles en mer, fumer en salle de machine, effets personnels d'un officier mort laissé à bord, embarquement d'une officier par échelle non-éclairée, ignorance des alarmes, se coucher avec le capitaine et autre équipier, nombreux exemples de négligence. Quel image pour les professionels de la marine marchande? C'est l'image que l'on cherche à perdre depuis 50 ans. Vous voulez vraiment provoquer les bonnes conditions pour les pannes, collisions, chavirages, échouages??? John, spectateur au festival des Arcs, Capitaine-retraité Marine Marchande Britannique

  • jac.bar.

    Ronan dit que les "officiers de sexe féminin de la marine marchande essaient depuis des années de faire évoluer leur image et d'être acceptées". C'est donc que la chose ne serait pas facile à bord d'un bateau et que ce serait une question d'image. Pas quelle image ? faut-il se déguiser en homme (comme dans la chanson ?), faut-il se faire nonne ? faut-il être moins compétente que les collègues masculins ?
    Alice, dans le film que j'ai vu à Nantes -pas seulement la bande annonce- se comporte comme un être humain. Elle est jeune, pleine de vie, d'intelligence et d'énergie.(à l'image des 3 jeunes femmes qui nous présentaient leur film). Pleine de doutes et de fragilité aussi. N'a t'elle pas le droit d'être cela, même sur un bateau ?
    Et pourquoi ces questions n'intéresseraient pas un public masculin ?
    Moi, femme, je l'ai beaucoup aimé et je remercie Lucie Borleteau, la réalisatrice, de nous montrer, de façon très juste je crois, une vie de femme s'assumant et s'exprimant à terre comme en mer.
    Ne le manquez pas, il rappelle des questions essentielles sur la place des femmes dans la société française.

  • rastakware

    je me permets de répondre en tant que femme marin, (et ayant vu le film) en tant qu'officier le marin qu'il soit un homme ou une femme doit se comporter comme un professionnel et ne peut se permettre de vivre sa vie privée sur son lieu de travail. De plus alice dans le film le film est un officier supérieur elle a donc un devoir d'exemplarité et ne peut délaisser son travail pour ses "histoires de cul"
    le navire est un lieu clos et ce n'est pas une démocratie, on se doit d'être exemplaire. Les femmes souffrent suffisamment d'une mauvaises images dans ce milieu à la longue tradition masculine et c'est en train d'évoluer. Aussi, inutile de tout détruire pour une soit disant histoire d'amour, nous n'avons pas besoin de ça.

  • MickDenfer

    l'amour en mer; à tester.

  • MickDenfer

    c'est une fiction.

  • Jean-Paul B.

    FIDELIO .... "Film d' une grande et rare féminité qui me ravit, avec un
    personnage, dont on a peu parlé, omniprésent : la machinerie
    (oppressante et bruyante, mais maîtrisée, voire même dominée par Alice
    et son équipe).
    Vraiment superbe et j'attends le 24 pour
    revoir ce film! Je suis très touché par les émotions et situations
    sentimentales qui y sont décrites; tout est crédible et naturel.", commentaire d'un ami à la sortie de l'avant-première à Nantes le 17 décembre

  • Go with The Blog

    Ce long-métrage est une intéressante
    immersion dans un univers méconnu et dur, où on ne s’attend pas à y voir
    une femme douce et sensible. FIDELIO, L’ODYSSÉE D’ALICE est
    une belle découverte en mer, pour les amoureux du monde marin ou non.
    Une histoire d’amour originale dans un univers peu montré sous cet angle
    au cinéma, le tout exécuté avec simplicité et talent .... La suite de notre article : http://gowith-theblog.com/crit...

  • scarface1972

    3/5 pas mal mais sûrement vite oublié :)

  • mfbh28

    Nous n'avons pas l'habitude de voir ce genre de décor et de lieu pour un film sur grand écran, surprenant.
    Quand à l'histoire, "elle préfère l'amour en mer, c'est une question de tempo......"

  • angelabassompierre

    demande à Johnny depp, à la lecture, j'ai envie d'aller le voir,
    tu l'as regardé? déjà fait? car ce commentaire, on en sait peu.

  • lebrun46

    @rastakware.
    En tant que femme de marin, ta realité et ta vision , ainsi que de ton mari, n'ont rien à voir avec celle d'une fiction. La fiction est souvent inspiré de situation plausible, voir d'éléments réalistes (exemple lieu de tournage, savoir faire etc) mis en scene pour rendre vrai ce qui sera de toute façons une "histoire" au sens d'un conte moderne, avec toutes sortes d'illusions, à commencer par les acteurs pro ou amateurs.
    C'est un faux débats,et un faux proces , valables pour tous les films basés sur des éléments réalistes.

    A mes yeux , "Fidelio" parle de l'intimité , et de l'aventure humaine et moderne que cela constitue . Aussi enorme que ces navires, cette mer, et ce milieu social qui s'y retrouve.

    Ca ne donne en rien une image négative de la marine marchande, au contraire je trouve que ça donne une reconnaissance. Bien sur que la réalité est beaucoup plus "dure", "froide" et "raide" parceque le professionnalisme est un garde fous pour la securité , l'efficacité, y compris vis à vis des relations sexuelles et sentimentales.

    Mais "Fidelio" est une fiction, pas un documentaire.

  • angelabassompierre

    envie de le voir.

  • pshd22

    En tant qu'ancien officier de la marine marchande j'ai retrouvé dans ce film de nombreuses sensations tant sur le pont qu'à la machine. S'agissant du rôle féminin, je le trouve très bien joué et humain, en partant du principe que c'est une fiction et que le but recherché est de traiter de la difficulté du sentiment amoureux.
    Très belle prestation de tous les acteurs.

  • Louis G.

    Gros manque de réalisme dans ce film. Je m'étonne du nombre de commentaires positifs. J'invite ceux qui les postent à embarquer et à redécouvrir la marine marchande d'aujourd'hui !

  • Louis G.

    Quand elle véhicule autant de clichés, ce n'est plus une fiction mais une douce et sournoise calomnie

  • zvock083

    Le sujet est intéressant avec une femme qui doit remplacer un homme en plus dans un cadre original qui est le milieu marin. Je ne m'attendais pas à un film sur l'égalité homme-femme dans un milieu presque exclusivement masculin, mais je pensais que le traitement serait plus égal et pas uniquement porté sur les amourettes sans intérêt. Alice est une femme libre, elle fait ce qu'elle veut si elle a envie de s'envoyer le cargo entier, c'est son problème, mais pas sur, que ça soit idéal de montrer une telle image. Bref, je m'attendais à beaucoup mieux, l'histoire manque d'enjeux ce qui dessert vraiment le film de plus le traitement n'est pas à la hauteur et le film est vite ennuyeux malgré la bonne prestation d'Ariane Labed. 1,5/5

  • defleppard

    Quelque peu ennuyeux, à l'image de ces salles des machines. 1 étoile et demi.

Voir les commentaires