Notez des films
Mon AlloCiné
    Poesía Sin Fin
    Bande-annonce Poesía Sin Fin
    5 octobre 2016 / 2h 08min / Drame, Biopic, Fantastique
    De Alejandro Jodorowsky
    Avec Adan Jodorowsky, Pamela Flores, Brontis Jodorowsky
    Nationalités français, chilien, britannique
    Bande-annonce Streaming Ce film en VOD
    Presse
    4,0 23 critiques
    Spectateurs
    3,8 336 notes dont 47 critiques
    noter :
    0.5
    1
    1.5
    2
    2.5
    3
    3.5
    4
    4.5
    5
    Envie de voir

    Synopsis et détails

    Dans l’effervescence de la capitale chilienne Santiago, pendant les années 1940 et 50, « Alejandrito » Jodorowsky, âgé d’une vingtaine d’années, décide de devenir poète contre la volonté de sa famille. Il est  introduit dans le cœur de la bohème artistique et intellectuelle de l’époque et y rencontre Enrique Lihn, Stella Diaz, Nicanor Parra et tant d’autres jeunes poètes prometteurs et anonymes qui deviendront les maîtres de la littérature moderne de l’Amérique Latine. Immergé dans cet univers d’expérimentation poétique, il vit à leurs côtés comme peu avant eux avaient osé le faire : sensuellement, authentiquement, follement.
    Distributeur Le Pacte
    Récompenses 6 nominations
    Voir les infos techniques
    Année de production 2016
    Date de sortie DVD 13/11/2017
    Date de sortie Blu-ray 31/05/2017
    Date de sortie VOD 02/02/2017
    Type de film Long-métrage
    Secrets de tournage 9 anecdotes
    Budget -
    Langues Espagnol, Français, Anglais
    Format production -
    Couleur Couleur
    Format audio -
    Format de projection -
    N° de Visa 143656

    Regarder ce film

    En SVOD / Streaming
    • Amazon
    En VOD
    À découvrir sur
    Acheter ou louer sur CANAL VOD
    Location à partir de (2,99 €)
    Location à partir de (2,99 €)
    Location à partir de (4,99 €)
    Location à partir de (2,99 €)
    Voir toutes les offres VOD
    Service proposé par
    En DVD BLU-RAY
    neuf à partir de 13.00 €
    Poesía sin fin
    Poesía sin fin (DVD)
    neuf à partir de 13.00 €
    Voir toutes les offres DVD BLU-RAY

    Bande-annonce

    Poesía Sin Fin Bande-annonce VO 1:50
    Poesía Sin Fin Bande-annonce VO
    270 567 vues

    Interview, making-of et extrait

    Alejandro Jodorowsky Interview 3: Poesía Sin Fin
    Alejandro Jodorowsky Interview 3: Poesía Sin Fin

    Acteurs et actrices

    Adan Jodorowsky
    Rôle : Alejandro
    Pamela Flores
    Rôle : Sara & Stella Diaz Varín
    Brontis Jodorowsky
    Rôle : Jaime
    Alejandro Jodorowsky
    Rôle : Alejandro vieux
    Casting complet et équipe technique

    Critiques Presse

    • aVoir-aLire.com
    • Bande à part
    • Critikat.com
    • Culturebox - France Télévisions
    • Ecran Large
    • Ecran Large
    • Le Figaro
    • Le Journal du Dimanche
    • Paris Match
    • Le Dauphiné Libéré
    • Le Monde
    • L'Express
    • L'Humanité
    • Mad Movies
    • Ouest France
    • Première
    • Télérama
    • Culturopoing.com
    • Le Nouvel Observateur
    • Les Fiches du Cinéma
    • Les Inrockuptibles
    • Cahiers du Cinéma
    • Libération

    Chaque magazine ou journal ayant son propre système de notation, toutes les notes attribuées sont remises au barême de AlloCiné, de 1 à 5 étoiles. Retrouvez plus d'infos sur notre page Revue de presse pour en savoir plus.

    23 articles de presse

    Critiques Spectateurs

    Eddy P
    Eddy P

    Suivre son activité 111 abonnés Lire ses 216 critiques

    5,0
    Publiée le 28 septembre 2016
    Chef d'œuvre. Jodorowsky est enfin de retour au cinéma après plus de 40 ans d'absence (après son échec sur Dune, autre film à voir sous la forme d'un excellent documentaire). Vu en avant-première. Quand la moité de salle pleure pendant le film c'est qu'il se passe quelque chose de très fort. Spirituel, esthétique, violent, excentrique, fourmillant de détails qui ont chacun un sens réfléchi, calibré, débordant de sagesse (les propos ...
    Lire plus
    Alice L
    Alice L

    Suivre son activité 92 abonnés Lire ses 154 critiques

    5,0
    Publiée le 5 octobre 2016
    Poesia Sin Fin est un film magique, d'une poésie et d'une grâce infinie. C'est le film le plus bouleversant de son auteur, une leçon de vie passionnante et originale. Les acteurs sont absolument parfaits, la musique est sublime. Poesie Sin Fin est un chef d'oeuvre absolu qu'il faut aller voir en salle!!! J'y retourne dès demain..!
    jean l.
    jean l.

    Suivre son activité 54 abonnés Lire ses 153 critiques

    5,0
    Publiée le 5 octobre 2016
    Poésia sin fin est un chef d'œuvre:émouvant, joyeux, intelligent, brillamment interprété et surtout mis en scène avec une folie, une inventivité, une jeunesse inouïe! Pas étonnant que le film ai boulversé le public de la quinzaine, de Locarno et de l'étrange festival entre autres festivals Vive ce cinema qui n' a peur de rien!
    BomberWoman
    BomberWoman

    Suivre son activité 12 abonnés Lire ses 83 critiques

    5,0
    Publiée le 5 octobre 2016
    Jodorowsky continue de nous enchanter avec son récit autobiographique, commencé avec le superbe Danza de la realidad. Cette fois il va nous raconter son passage à l'âge adulte, sa découverte de l'amour et la découverte de son talent poétique. c'est beau, émouvant, énergique, plein d'idées de mise en scène, coloré et libre. Du Cinéma, tout simplement.
    48 Critiques Spectateurs

    Photos

    19 Photos

    Secrets de tournage

    Pourquoi ce film ?

    En vieillissant, Alejandro Jodorowsky s'est demandé quelle était la finalité de l’Art. Pour lui, ce n'est pas un moment de détente mais quelque chose qui sert à guérir. Le metteur en scène développe : "Mais guérir qui ? Le public ? Impossible, puisque le public n’existe pas. Le public est colonisé par le cinéma américain. Il ne cherche que la détente, à être soulagé de son stress pendant le temps de la projection. Et le « cinéma de réal... Lire plus

    Une unité

    Pour Alejandro Jodorowsky, Poesía sin fin et son précédent film La Danza de la Realidad forment une unité aussi bien dans le contenu que dans la forme. "À la fin de chacun des deux films, l’enfant part vers un nouveau lieu. Il quitte mon petit village de Tocopilla pour la capitale Santiago, puis il quitte le Chili pour la France. Les deux fois, il y a cette idée du voyage vers l’inconnu", note le cinéaste.

    Films spéciaux

    Avant La Danza de la realidad, son avant dernier film datant de 2013, Alejandro Jodorowsky n'avait pas tourné depuis 1990 et Le Voleur d'arc-en-ciel. Le réalisateur voit ses deux derniers films comme dépassant l’idée de faire du cinéma avec les moyens habituels – des acteurs, une caméra, des décors. Il confie : "Je qualifie mon cinéma de « psycho-magique ». J’ai publié un livre intitulé Le Théâtre de la guérison chez Albin Michel, qui e... Lire plus
    9 Secrets de tournage

    Dernières news

    Ce soir à la télé : on mate "Poesia Sin Fin" et "Le Roi lion"
    NEWS - Films à la TV
    jeudi 30 novembre 2017
    Vous ne savez pas quoi regarder ce soir ? La Rédaction d'AlloCiné vous indique les films et séries à voir à la télé. Au programme :...
    Les 3 meilleurs films de la semaine selon la presse (05.10.2016)
    NEWS - Sorties Ciné
    samedi 8 octobre 2016
    Pour vous aider à faire vos choix, voici les 3 films de la semaine les mieux notés par la presse sur AlloCiné !
    9 news sur ce film

    Si vous aimez ce film, vous pourriez aimer ...

    Voir plus de films similaires

    Pour découvrir d'autres films : Les meilleurs films de l'année 2016, Les meilleurs films Drame, Meilleurs films Drame en 2016.

    Commentaires

    • elriad
      On aime ou on n'aime pas le cinéma de Alejandro Jodorowsky. Moi, j'adore ! Flamboyant, baroque, onirique, théâtral, poétique, violent aussi, chaque plan est un tableau, photo soignée et cadrée sans hasard. L'univers du réalisateur chilien est daté diront certains ( Bunuel, Fellini) et d'autres le trouveront précurseur Mais Alejandro Jodorowsky ne peut laisser indifférent et voir un de ses films est une expérience que l'on n'oublie pas. Ici encore, comme dans le sublime La Danza de la Realidad, on retrouve les personnages du fils qui symbolise le réalisateur jeune, la mère castafiore, le général,etc...les grands thème sont ici aussi comme le cirque, les nains, les visages masqués ou le carton pâte des décors. On est fasciné par tant de trouvaille et d'imagination chez ce jeune réalisateur de 89 ans, et on lui pardonnera certaines ringardises politiques qui jalonnent son film. Voici un génie du 7eme art que l'on ne peut pas ne pas connaître si même si l'on est hermétique à son univers.
    Voir les commentaires
    Back to Top