Mon AlloCiné
    Homeland : Irak année zéro - partie 2 / Après la bataille
    Homeland : Irak année zéro - partie 2  / Après la bataille
    Date de sortie 10 février 2016 (2h 54min)
    Avec acteurs inconnus
    Genre Documentaire
    Nationalité Irakien
    Bande-annonce Ce film en VOD
    Presse
    4,5 15 critiques
    Spectateurs
    4,3 109 notes dont 11 critiques
    noter :
    0.5
    1
    1.5
    2
    2.5
    3
    3.5
    4
    4.5
    5
    Envie de voir

    Synopsis et détails

    Une fresque puissante qui nous plonge pendant deux ans dans le quotidien de sa famille peu avant la chute de Saddam Hussein, puis au lendemain de l’invasion américaine de 2003. Ce documentaire est découpé en deux parties – l’avant et l’après. Nous partageons les joies et les craintes de cette famille irakienne qui nous montre à quel point toutes les familles du monde ont les mêmes aspirations : travailler, éduquer leurs enfants, rire, aimer, s'impliquer dans leur société… Abbas Fahdel nous montre également qu’au coeur de la guerre il existe des hommes, des femmes et des enfants exceptionnels, des héros du quotidien, « des gens qui sont nos frères humains et que l’on quitte le coeur brisé quand le film prend brutalement fin ». 

    Partie 2 / Après la bataille

    La deuxième partie, après la chute du régime, est exclusivement tournée en extérieur. Les langues se délient et on découvre un peuple anéanti, un pays mis à feu et à sang où dans les rues, les incidents éclatent, les bandes rivales s’affrontent.

    Distributeur Nour Films
    Voir les infos techniques
    Année de production 2015
    Date de sortie DVD -
    Date de sortie Blu-ray -
    Date de sortie VOD 09/06/2016
    Type de film Long-métrage
    Secrets de tournage 5 anecdotes
    Budget -
    Langues Arabe
    Format production -
    Couleur Couleur
    Format audio -
    Format de projection -
    N° de Visa 143556

    Regarder ce film

    En VOD
    à partir de (4.99 €)
    à partir de (9.99 €)
    à partir de (2.99 €)
    Voir toutes les offres VOD
    Service proposé par

    Bande-annonce

    Critiques Presse

    • Critikat.com
    • Le Journal du Dimanche
    • Le Monde
    • Le Nouvel Observateur
    • Les Inrockuptibles
    • Positif
    • Première
    • Studio Ciné Live
    • Cahiers du Cinéma
    • La Croix
    • L'Humanité
    • Paris Match
    • Télérama
    • Transfuge
    • Les Fiches du Cinéma

    Chaque magazine ou journal ayant son propre système de notation, toutes les notes attribuées sont remises au barême de AlloCiné, de 1 à 5 étoiles. Retrouvez plus d'infos sur notre page Revue de presse pour en savoir plus.

    15 articles de presse

    Critiques spectateurs

    Discidente
    Critique positive la plus utile

    par Discidente, le 13/02/2016

    5,0Chef-d'oeuvre
    Je ne vais jamais voir les documentaires qui dépasse 1H30. En général, pour moi, ça ne marche pas. Alors, pour ...
    Lire la suite
    Les irakiens de France
    Critique négative la plus utile

    par Les irakiens de France, le 10/02/2016

    0,5Nul
    La deuxième partie est encore pire que la première. Je me suis endormi au milieu. C'est mal filmé et inutile. Le ...
    Lire la suite
    Toutes les critiques spectateurs
    55% (6 critiques)
    27% (3 critiques)
    0% (0 critique)
    9% (1 critique)
    0% (0 critique)
    9% (1 critique)
    Votre avis sur Homeland : Irak année zéro - partie 2 / Après la bataille ?
    11 Critiques Spectateurs

    Photos

    10 Photos

    Secrets de tournage

    Un projet d'envergure en deux parties

    Homeland : Irak année zéro est un projet d'envergure pour Abbas Fahdel. Ce documentariste d'origine irakienne a fait ses classes, entre autres, chez Jean Rouch, cinéaste du cinéma réel, un courant qui cherche à capter une forme de vérité et à la mettre en jeu. En revenant dans sa terre natale, Fahdel s'est lui aussi interrogé sur le quotidien, celui de sa famille plus précisement. Il a entre autres filmé l'avant-guerre en Irak et l'espoir du... Lire plus

    Plus qu'un documentaire, une mission de survie

    Loin de tout désir artistique, Abbas Fahdel a entrepris le projet d'Homeland : année zéro avec l'intention de rejoindre une Irak, celle de son enfance, sur le point de disparaître. Il voulut en priorité "filmer toutes les petites choses du quotidien pour les sauver de l’anéantissement", selon ses propres termes. Et être au plus proche de sa famille alors que la guerre en Irak était imminente, "et peut-être mourir avec eux", explique t-il.

    13 ans et un malheur familial plus tard...

    Homeland : année zéro a eu une génèse pour le moins compliquée, qui explique son arrivée tardive au cinéma. Entre 2002 et 2003, le cinéaste filme sans discontinuer l'attente de la guerre. Alors qu'il revient en France, le conflit éclate et le cinéaste retourne avec sa caméra au milieu des violences. Lorsque son neveu de onze ans meurt d'une balle dans la tête, Abbas Fahdel arrête tout le projet et s'avoue incapable de toucher aux 1... Lire plus
    5 Secrets de tournage

    Dernières news

    Les 3 meilleurs films de la semaine selon la presse (10.02.2016)
    NEWS - Vu sur le web
    samedi 13 février 2016
    Films recommandés
    Homeland : Irak année zéro - partie 1 / Avant la chute
    Homeland : Irak année zéro - partie 1 / Avant la chute
    Free to Run
    Free to Run
    Hill of Freedom
    Hill of Freedom
    Le Sommeil d'or
    Le Sommeil d'or

    Si vous aimez ce film, vous pourriez aimer ...

    Voir plus de films similaires

    Pour découvrir d'autres films : Les meilleurs films de l'année 2015, Les meilleurs films Documentaire, Meilleurs films Documentaire en 2015.

    Commentaires

    • Des images et des mots
      Ce documentaire fleuve nous montre la vie d’une famille irakienne avant puis après l’invasion de leur pays par les Américains en mars 2003. La tension monte à l’approche de la guerre, et les arguments des Irakiens contre celle-ci paraissent on ne peut plus lucides et réalistes, pointant avec beaucoup de justesse cette volonté d’imposer au Irakiens un ordre nouveau, malgré eux. Du reste, l’ont voit la vie quotidienne de cette famille, dont les occupations et préoccupations ne diffèrent guère de celles des Occidentaux, du moins dans la première partie, car dans cette seconde partie, ils sont confrontés à la guerre éclair menée par les Américains. Montrer l’autre afin de ne pas le réduire a de vulgaires préjugés, voilà un des enjeux principaux de ce documentaire, qui nous montre très bien, dans cette seconde partie, le côté boîte de Pandore de cette guerre, avec l’effondrement de l’Etat irakien. Les familles s’arment afin de se défendre, non pas des Américains, mais de ceux qui profitent du chaos pour voler leurs voisins ou faire progresser des convictions politico-religieuses, premiers soubresauts d’une guerre civile qui ne faisait que commencer. Bref, peut-être le meilleur documentaire de 2016, comme vous pouvez le voir dans mon classement des meilleurs films de l'année sur mon blog, où se trouvent également des critiques (dont celle de Shoah de Lanzmann, un autre documentaire fleuve) sur quelques uns des films del'année : https://7emeart.wordpress.c...
    Voir les commentaires
    Back to Top