Mon AlloCiné
    Faute d'amour
    Faute d'amour
    Date de sortie 20 septembre 2017 (2h 07min)
    Avec Maryana Spivak, Alexey Rozin, Matvey Novikov plus
    Genre Drame
    Nationalités russe, français, belge, allemand
    Bande-annonce Ce film en VOD
    Presse
    4,0 29 critiques
    Spectateurs
    3,9 1339 notes dont 170 critiques
    noter :
    0.5
    1
    1.5
    2
    2.5
    3
    3.5
    4
    4.5
    5
    Envie de voir

    Synopsis et détails

    Boris et Genia sont en train de divorcer. Ils se disputent sans cesse et enchaînent les visites de leur appartement en vue de le vendre. Ils préparent déjà leur avenir respectif : Boris est en couple avec une jeune femme enceinte et Genia fréquente un homme aisé qui semble prêt à l’épouser... Aucun des deux ne semble avoir d'intérêt pour Aliocha, leur fils de 12 ans. Jusqu'à ce qu'il disparaisse.
    Titre original

    Nelyubov

    Distributeur Pyramide Distribution
    Récompenses 3 prix et 12 nominations
    Voir les infos techniques
    Année de production 2017
    Date de sortie DVD 06/02/2018
    Date de sortie Blu-ray 06/02/2018
    Date de sortie VOD 14/01/2018
    Type de film Long-métrage
    Secrets de tournage 7 anecdotes
    Budget -
    Langues Russe
    Format production -
    Couleur Couleur
    Format audio -
    Format de projection -
    N° de Visa 145953

    Regarder ce film

    En VOD
    à partir de (2.99 €)
    à partir de (4.99 €)
    à partir de (9.99 €)
    à partir de (4.99 €)
    Voir toutes les offres VOD
    Service proposé par
    En DVD BLU-RAY
    neuf à partir de 12.97 €
    neuf à partir de 13.00 €
    Voir toutes les offres DVD BLU-RAY

    Bande-annonce

    Faute d'amour Bande-annonce VO 1:46
    Faute d'amour Bande-annonce VO
    370 767 vues

    Acteurs et actrices

    Maryana Spivak
    Rôle : Zhenya
    Alexey Rozin
    Rôle : Boris
    Matvey Novikov
    Rôle : Alyosha
    Marina Vasilyeva
    Rôle : Masha
    Casting complet et équipe technique

    Critiques Presse

    • 20 Minutes
    • Bande à part
    • Culturopoing.com
    • La Croix
    • La Voix du Nord
    • Le Dauphiné Libéré
    • Le Figaro
    • Le Figaroscope
    • Le Journal du Dimanche
    • Positif
    • Télérama
    • Transfuge
    • Femme Actuelle
    • Le Monde
    • Le Nouvel Observateur
    • Les Fiches du Cinéma
    • L'Humanité
    • Paris Match
    • Première
    • Studio Ciné Live
    • Sud Ouest
    • Voici
    • aVoir-aLire.com
    • Critikat.com
    • Les Inrockuptibles
    • Cahiers du Cinéma
    • La Septième Obsession
    • L'Express
    • Libération

    Chaque magazine ou journal ayant son propre système de notation, toutes les notes attribuées sont remises au barême de AlloCiné, de 1 à 5 étoiles. Retrouvez plus d'infos sur notre page Revue de presse pour en savoir plus.

    29 articles de presse

    Critiques spectateurs

    traversay1
    Critique positive la plus utile

    par traversay1, le 19/09/2017

    5,0Chef-d'oeuvre
    Avec Faute d'amour, Andreï Zviaguintsev opère une nouvelle fois sous nos yeux, à la fois ébahis, terrifiés et ...
    Lire la suite
    Simon V
    Critique négative la plus utile

    par Simon V, le 30/01/2018

    0,5Nul
    Film d’un ennui profond.Les décors sont déprimants, aucune beauté ne ressort des personnages, acteurs ...
    Lire la suite
    Toutes les critiques spectateurs
    19% (33 critiques)
    43% (73 critiques)
    19% (32 critiques)
    11% (18 critiques)
    4% (6 critiques)
    5% (8 critiques)
    Votre avis sur Faute d'amour ?
    170 Critiques Spectateurs

    Photos

    35 Photos

    Secrets de tournage

    Naissance du projet

    Andrey Zvyagintsev avait depuis longtemps en tête cette idée d’un couple qui, après une douzaine d’années de vie commune, s’éloigne et finit par tomber dans un abîme. Le metteur en scène a ensuite découvert l’existence du mouvement "Liza Alerte" créé en 2010, composé de volontaires bénévoles qui cherchent les personnes disparues de tous âges, des enfants aux seniors. Il se rappelle : "En 2016, « Liza Alerte » a été sollicitée pour retrouver... Lire plus

    Le choix de Moscou

    Andrey Zvyagintsev a choisi de situer l'intrigue de Faute d'amour à Moscou pour une question de statut social : La famille du film ne manque de rien, mais n'est pas riche pour autant. Le réalisateur développe : "Genia gère un institut de beauté, Boris est commercial, ils vivent confortablement. Malgré ce confort, l’enfant fugue ou disparaît, ce qui renforce la dissonance. Au départ, on s’était imaginé tourner les extérieurs à Saint-Pétersbou... Lire plus

    Tourner les intérieurs en studio

    Andrey Zvyagintsev tourne presque toujours les intérieurs de ses films en studio parce que, de la sorte, il est moins difficile d'inventer l’espace et de décider de son aménagement pour qu’il colle à la dramaturgie de l’histoire. Le cinéaste précise : "On a procédé comme pour Elena où on avait aussi construit l’appartement en studio de manière à ce que la caméra puisse embrasser la totalité de l’espace d’emblée. Et, de plus, on accroche un «... Lire plus
    7 Secrets de tournage

    Dernières news

    120 BPM, Faute d’amour, Grave… Le Syndicat Français de la Critique de Cinéma remet ses prix 2018
    NEWS - Festivals
    mardi 30 janvier 2018
    Réuni selon l’usage dans la salle Henri Langlois de la Cinémathèque Française, le Syndicat Français de la Critique de Cinéma...
    Oscars 2018 : La Forme de l'eau et Dunkerque en tête des nominations, Agnès Varda en lice
    NEWS - Festivals
    mardi 23 janvier 2018
    Avec respectivement 13 et 8 nominations, "La Forme de l'eau" et "Dunkerque" sont les grands favoris de la 90ème cérémonie...
    20 news sur ce film
    Films recommandés
    Jeune Femme
    Jeune Femme
    Corps et âme
    Corps et âme
    La Belle et la Meute
    La Belle et la Meute
    The Square
    The Square

    Si vous aimez ce film, vous pourriez aimer ...

    Voir plus de films similaires

    Pour découvrir d'autres films : Les meilleurs films de l'année 2017, Les meilleurs films Drame, Meilleurs films Drame en 2017.

    Commentaires

    • PandaHydra
      sur l'affiche, j'ai pu voir un choc...un choc de quoi sérieusement, que le film est chiant comme la pluie, c'est sa qui vous a choquer ?
    • PandaHydra
      faute que film est l'un des pires de l'hsitoire des films qui ont gagné le prix du jury à cannes tu veux dire ?
    • Xavier B
      Dès les premiers plans, on sent que ce sera long...lent...inutilement lent (le plan fixe du bâtiment de l’école qui dure 20 secondes avant d’y voir un élève qui sort en courant me laisse vraiment perplexe!).Les acteurs sont bons, l’atmosphère lourde. C’est positif. Mais pour ce qui est du final, ce genre de film me gave bien!
    • I'm A Rocket Man
      Faute d'amour est un film lent mais prenant sur la désintégration d'un couple qui ne calcule pas du tout leur enfant qui finit par disparaître !! Les dialogues sont cinglants, les personnages antipathiques (surtout la mère qui est égocentrique et toujours pendue à son portable !!) et franchement j'ai beaucoup apprécié suivre les disputes du couple (les acteurs sont très bons il faut dire) et les recherches de l'enfant sont intirgantes !! Le cinéma russe n'est pourtant pas ma tasse de thé habituellement mais là j'ai accroché car le film dépeint avec justesse la société russe actuelle !!
    • Nunn
      Moi aussi.
    • avalon666
      un film franchement nombriliste et... catastrophique : de grands plans large qui n'apportent strictement rien, c'est long, d'un ennui total. l'histoire est vue et revue, les acteurs n'apportent pas un seul brin d'émotion malgré le sujet hyper profond et que je connais. à oublier au plus vite....il y a 100 fois mieux sur le sujet.
    • Doluna
      Très bonne analyse. Je partage ce point de vue
    • Monotrema
      Dans cette scène qui tranche avec le reste du film, le réalisateur prends bien le temps de montrer le journal TV. Ce message politique n'a rien à faire dans le film.
    • Batour N.
      ce n'est pas une propagande! tu peux le croire mais c'est ce que on nous disent dans les médias en France est une pure propagande aussi
    • Monotrema
      Film qui se regarde jusqu'a cette scène du journal TV sur l'Ukraine qui est une pure scène de propagande de l'état Russe. Rien que pour ça, c'est un mauvais film.
    • Seva C.
      c'est un film entier qui est important et pas que la disparition de gosse!
    • elriad
      Si comme tous les films de Andrey Zvyagintsev , la forme est d'une grande réussite, (plans fixes parfaitement cadrés comme ceux des arbres enneigés se reflétant dans l'eau qui se succèdent au début du film, ou travellings soignés à l'instar de celui qui surprend l'enfant déchiré par un cri muet pendant que ses parents se disputent), le fond rend davantage perplexe. Et au terme de ces deux heures, deux heures qui paraissent bien longues, avec le recul, on se dit que le contenu manque de corps. L'empathie impossible entre le spectateur et ce couple qui dés la première scène pose les limites de leur affection pour leur fils rend le chemin bien difficile, et la froideur des personnages ajoutée à ces des paysages et du climat finissent d'éprouver la patience du spectateur. Réservé déjà sur Leviathan, je ne rangerai définitivement pas le réalisateur russe parmi mes préférés...
    • AM11
      Un titre évocateur pour un drame âpre, terrible et d'une certaine façon terrifiant... Alors qu'il traite du désamour de deux parents pour leur fils, Andrey Zvyagintsev aurait pu centrer son histoire sur ce dernier pour accentuer tout ce qui se passe, mais il a choisi de nous mettre à la place de ces deux égoïstes ce qui est tout aussi efficace même si à la place d'avoir de la compassion, on ressent plus de la gêne et du dégoût. Il faut dire qu'ils sont très durs, ils en viennent à se disputer pour savoir qui va le récupérer comme s'ils parlaient de leur chien et les mots prononcés sont affreux. Finalement, le petit Aliocha n'a aucune importance dans le film ce qui peut avoir un impact sur la deuxième partie du film si l'on n'éprouve aucun intérêt pour son sort. Les deux parties ne se valent pas forcément du moins, il n'y a pas les mêmes qualités dans les deux, mais l'ensemble est réussi et captivant. Contrairement à Leviathan, j'ai vraiment accroché à ce drame familial glaçant parfaitement mis en scène qui doit beaucoup à son ambiance et ses acteurs. 3,5/5
    • mesavis
      Oui c'est glaçant tant d'égoïsme, mais je ne vois pas en quoi la société russe serait tellement différente des autres...
    • moi!
      Faute d'avoir trop de films...
    • Eric E.
      C'est un film magnifique et poignant, d'une grande violence psychologique, mais qui transcende son sujet. Sans paraphraser la critique que j'ai déjà postée, je suis surpris, à la lecture des autres critiques, du peu de commentaires sur l'omniprésence des écrans (smartphones, internet, télévision, vitres, etc.), qui symbolisent la distance et l'incommunicabilité. Les différents protagonistes sont enfermés dans des bulles d'égoïsme et de silence, dont ils ne sortent que pour le sexe ou l'affrontement...
    • Just A Word
      Sublime long-métrage à la maîtrise formelle renversante, Faute d’amour ne se contente pas d’un drame ordinaire mais lui donne une dimension sociale et une portée universelle. Andreï Zviaguintsev pose un regard lourd sur le couple moderne et la société russe tout en analysant les conséquences de la perte. Un petit chef d’oeuvre en somme.https://justaword.fr/faute-...
    • arnaudddl
      À mourir d'ennui... j'ai passé deux heures à attendre cet enfant disparu... rien... rien... zzzzzzzz
    • titicaca120
      rien à rajouter vu aujourd'hui en VO admirable et glaçant je reprends les mots de Christoblogoeuvre magistrale brillamment interprétée.
    • Newstrum
      Film d'une âpreté terrible sur un couple qui se sépare et un enfant qui fugue, disant par ses images grises la dureté de la vie en Russie, qui sacrifie ses propres enfants. Un drame difficile à regarder mais puissant souvent grâce à la rigueur implacable de la mise en scène. Zviaguintsev est une héritier désabusé de Tarkvoski. Voir ma critique complète sur mon blog : https://newstrum.wordpress....
    Voir les commentaires
    Back to Top