Mon AlloCiné
    Au nom de la terre
    Au nom de la terre
    Date de sortie 25 septembre 2019 (1h 43min)
    Avec Guillaume Canet, Veerle Baetens, Anthony Bajon plus
    Genre Drame
    Nationalité français
    Bande-annonce Séances (448)
    Presse
    3,6 24 critiques
    Spectateurs
    4,0 1978 notes dont 416 critiques
    noter :
    0.5
    1
    1.5
    2
    2.5
    3
    3.5
    4
    4.5
    5
    Envie de voir

    Synopsis et détails

    Pierre a 25 ans quand il rentre du Wyoming pour retrouver Claire sa fiancée et reprendre la ferme familiale. Vingt ans plus tard, l'exploitation s’est agrandie, la famille aussi. C’est le temps des jours heureux, du moins au début… Les dettes s’accumulent et Pierre s’épuise au travail. Malgré l’amour de sa femme et ses enfants, il sombre peu à peu… Construit comme une saga familiale, et d’après la propre histoire du réalisateur, le film porte un regard humain sur l’évolution du monde agricole de ces 40 dernières années.
    Distributeur Diaphana Distribution
    Voir les infos techniques
    Année de production 2019
    Date de sortie DVD -
    Date de sortie Blu-ray -
    Date de sortie VOD -
    Type de film Long-métrage
    Secrets de tournage 10 anecdotes
    Box Office France 1 737 740 entrées
    Budget -
    Langues Français
    Format production -
    Couleur Couleur
    Format audio -
    Format de projection -
    N° de Visa 145077

    Séances

    Bande-annonce

    Au nom de la terre Bande-annonce VF 1:46
    Au nom de la terre Bande-annonce VF
    866 872 vues

    Interviews, making-of et extraits

    Au nom de la terre - Guillaume Canet : "On est tous concernés !" 2:39
    Au nom de la terre - Guillaume Canet : "On est tous concernés !"
    7 800 vues
    Au nom de la terre BONUS "Anthony Bajon" 1:00
    Au nom de la terre BONUS "Anthony Bajon"
    12 109 vues
    Au nom de la terre BONUS "Guillaume Canet" 1:22
    Au nom de la terre BONUS "Guillaume Canet"
    15 379 vues
    4 vidéos

    Acteurs et actrices

    Guillaume Canet
    Rôle : Pierre Jarjeau
    Veerle Baetens
    Rôle : Claire Jarjeau
    Anthony Bajon
    Rôle : Thomas Jarjeau
    Rufus
    Rôle : Jacques Jarjeau
    Casting complet et équipe technique

    Critiques Presse

    • Femme Actuelle
    • Marianne
    • 20 Minutes
    • CNews
    • Culturebox - France Télévisions
    • La Voix du Nord
    • Le Dauphiné Libéré
    • Le Figaro
    • Le Parisien
    • Le Point
    • L'Express
    • Ouest France
    • Sud Ouest
    • Télé 7 Jours
    • Télé Loisirs
    • Télérama
    • aVoir-aLire.com
    • Bande à part
    • Le Journal du Dimanche
    • Première
    • Voici
    • La Croix
    • Le Monde
    • Le Nouvel Observateur

    Chaque magazine ou journal ayant son propre système de notation, toutes les notes attribuées sont remises au barême de AlloCiné, de 1 à 5 étoiles. Retrouvez plus d'infos sur notre page Revue de presse pour en savoir plus.

    24 articles de presse

    Critiques spectateurs

    mostor38
    Critique positive la plus utile

    par mostor38, le 25/09/2019

    5,0Chef-d'oeuvre
    «  Au nom de la terre » est à voir pour le fond et aussi pour la forme. Une mise en scène simple au service ...
    Lire la suite
    Juliette
    Critique négative la plus utile

    par Juliette, le 26/09/2019

    0,5Nul
    Je vais au cinéma chaque semaine depuis plus de 20 ans et n'ai jamais pris le temps de rédiger une critique sur votre ...
    Lire la suite
    Toutes les critiques spectateurs
    34% (142 critiques)
    39% (161 critiques)
    15% (62 critiques)
    6% (24 critiques)
    4% (16 critiques)
    3% (11 critiques)
    Votre avis sur Au nom de la terre ?
    416 Critiques Spectateurs

    Photos

    14 Photos

    Secrets de tournage

    Une histoire vraie

    Au nom de la terre est tiré de la propre histoire du réalisateur Edouard Bergeon. Guillaume Canet interprète le personnage principal, Pierre, directement inspiré du père agriculteur du cinéaste. "Le film est tiré de mon vécu. Je suis descendant d’une longue lignée de paysans, fils et petit-fils de paysans, tant du côté de ma mère que de mon père. Christian Bergeon, mon père, s’est installé comme agriculteur en 1979 avec l’envie et la pa... Lire plus

    De la TV au cinéma

    Edouard Bergeon est l’auteur de nombreux reportages et documentaires pour la télévision. Au nom de la terre est son premier long-métrage de fiction. "L’idée ne m’aurait pas effleuré si je n’avais pas fait la connaissance de Christophe Rossignon, le producteur du film. En 2012, il a vu « Les Fils de la terre », un quatre-vingt-dix minutes dans lequel je suivais Sébastien, un agriculteur dont la trajectoire me rappelait celle de mon père.... Lire plus

    Ecrire un scénario

    Edouard Bergeon ne savait pas écrire un scénario. Il a donc collaboré avec deux co-auteurs - Bruno Ulmer d’abord, Emmanuel Courcol ensuite - en partant d’une feuille blanche. "Je nourrissais les séquences, eux les mettaient en forme et donnaient toute l’envergure narrative. Ce n’est qu’à la toute fin que j’ai commencé à mon tour à écrire quelques scènes."
    10 Secrets de tournage

    Dernières news

    César 2020 : découvrez la liste des Révélations
    NEWS - Festivals
    mardi 12 novembre 2019
    Qui succédera à Kenza Fortas et Dylan Robert, révélations de "Shéhérazade" ? Quels comédien et comédienne remporteront le...
    Box-office France : Joker increvable, le million pour Hors Normes
    NEWS - Box Office
    mercredi 6 novembre 2019
    Le long métrage "Joker" occupe la tête du box-office hexagonal pour la quatrième semaine consécutive, cumulant désormais...
    19 news sur ce film
    Films recommandés
    Demain est à nous
    Demain est à nous
    Ceux qui travaillent
    Ceux qui travaillent
    Le Chardonneret
    Le Chardonneret
    Vous êtes jeunes, vous êtes beaux
    Vous êtes jeunes, vous êtes beaux

    Si vous aimez ce film, vous pourriez aimer ...

    Voir plus de films similaires

    Commentaires

    • Sido-cine
      Un peu déçue, des longueurs, un scénario décevant , la difficulté du monde agricole n est pas vraiment traitée....
    • MickDenfer
      J'ai pas besoin d'être l214 pour savoir d'où viens ma viande !
    • Cherbonnier R
      Un message d'un(e) Parisien(ne) ne connaissant rien au monde de l'agriculture et à la vie.Il faut sortir de sa ville pour voir le monde qui vous nourrit.Le film est humain et brutal.
    • Ramm-MeinLieberKritiker-Stein
      Continue les commentaires MickDenfer ! Continue à en faire rager certains !
    • Hugo B.
      Totalement d'accord
    • Kao-BB
      Laisse tomber, c'est un type qui n'aime littéralement pas les Noirs et qui fait un sketch au moindre acteur ou actrice de couleur qui n'aurait ne serait-ce une réplique dans un film...
    • MickDenfer
      Faut pas se fier aux apparences.
    • Roux yann
      A voir ta tête on comprend bien que tu n’es pas concerné par ce problème
    • JFM4792
      Ben va voir tes daubes et tais-toi
    • MickDenfer
      Que c'est pénible de voir cette daube !
    • Marie Laurence B.
      Entièrement d'accord ! j'ai eu le même ressenti , ainsi que l'ami qui était avec moi !
    • solaris-33
      MDR ils ont trouvé une famille de noir dans la France rurale des annees 95 ..Pfffff ils poussent le vice jusque là pour nous vanter cette multiculture affreuse .D'ailleurs ils preferent tous être en ville ,qu'avec les vaches c est bien connu .Mais qu'est-ce que vous racontez??
    • solaris-33
      Très bon film qu'il faut voir, avec des acteurs tous EXCELLENTS.Par contre il y a une chose qui m'a étonné :Je m'attendais à un film qui dénonce les conditions de vie de ces agriculteurs, avec les mesures imposées par l'Europe, les conditions difficiles du travail lui-meme, les elevages outranciers qui découlent de leur métier mais qui sont nécessaires pour qu'ils puissent s'en sortir etc.... Alors qu'en fait, meme si c'est un peu le sujet du premier tiers du film, ensuite, c'est la depression suite à l'incendie qui devient le sujet central du film. Meme les difficultés financieres qui apparaissent ne sont finalement pas vraiment traitées. On a l'impression que la famille s'en sort pas trop mal, en fait de ce côté là.Personnellement, a aucun moment j'ai eu l'impression que cette profonde dépression était la conscéquence de ces difficultés liées au métier lui-meme. Avant de tomber en depression, il y a cet episode où sa femme le découvre dans le poulailler évanoui, mais à part ça, j'ai pas trouvé que ce personnage souffrait particulièrement de ces normes europeennes, du metier lui-meme etc....Juste eu l'impression de voir un homme qui fait un burnout (mais qui n'est pas lié au metier lui-meme mais à l'incendie qui a ravagé tout son travail).Ce burn-out aurait pu se produire dans un autre métier.Mais finalement, je trouve pas que le film soit vraiment là pour dénoncer les diffultés imposées par ce métier.
    • Rene K
      Bon film.Belle interpretation de Canet .On voit arriver l'elevage intensif des poulets en batterie une pure horreur qui devrait être interdit .Par contre je ne crois pas qu il se soit suicidé à cause des conditions de travail,je pense qu il etait faible psychologiquement car la maniere dont il s est suicidé montre une faille psychologique plus qu un ras le bol .Quand c est dû au travail on se pend mais on se tue de la façon qu il a fait ....MDR ils ont trouvé une famille de noir dans la France rurale des annees 95 ..Pfffff ils poussent le vice jusque là pour nous vanter cette multiculture affreuse .D'ailleurs ils preferent tous être en ville ,qu'avec les vaches c est bien connu .
    • angela B
      Surtout : ceux qui sont à fond pour la monoculture intensive et vont pousser à une productivité illogique et à tout crin. Ils conditionnent les paysans ou producteurs de café en les poussant à crouler sous les dettes et les crédits qu'ils ne rendront jamais.Globalement, je n'ai pas aimé le tempérament du personnage que joue Guillaume canet, car c'est très façon Guillaume Canet avec de l’arrogance, suffisance et frime. D'autres fermiers ou gens de la terre sont très soudés,de subir des coups ou violences car ils sont sous emprise d'alcool ou affaiblis ou autres, c'est dur à entendre et c'est une réalité vécue par des agriculteurs qui ont sombré dans l'alcool peut être.Ensuite, affligeant et si la scène de fin et les dernières minutes, je ne trouve pas qu'on devine tout, ças'est vraiment passée comme ça ? et sur son ton, comment faire ça à sa descendance???? c'est cruel, immature et aussi tragique.Il fait peur.D'autres travaillent durement et sans cesse mais n'ont pas cette quête de tout posséder, écraser les voisins et devoir les épater.des groupes sont durs,d 'autres, ça pourrait être comme ça seulement le film a un mode exagéré. Car le nim de la terre, ce n'est pas de faire ça, son père, s'il avait un avis ou un appui à donner et s'est comporté sur ce mode, c'est juste un univers de solitude et de peur.le réalisateur a voulu raconter son récit et son histoire, c'est un pari. Maintenant, être paysan, reprendre et faire l'affaire, il ne l'a pas fait.
    • roi lion
      bouleversant comme film
    • Bulles de Culture
      [Critique] « Au Nom De La Terre » (2019) de Edouard Bergeon : une confession forte au soutien d'un monde d'agriculteurs souvent oublié. La critique film complète http://bullesdeculture.com/...
    • titicaca120
      exactement tout à fait d'accord.
    • titicaca120
      drame social magnifiquement interprété.
    • kevsly
      Un drame socialo-psychologique bouleversant et magistral. Guillaume Canet mérite un césar, et il épaulé par de solides seconds rôles, dont Rufus. Enfin du grand cinéma français, qui est autre chose que du parisionnisme!
    Voir les commentaires
    Back to Top