Mon AlloCiné
    Madame de...
    Madame de...
    Date de sortie 25 août 2003 en DVD (1h 40min)
    Avec Charles Boyer, Danielle Darrieux, Vittorio De Sica plus
    Genres Drame, Romance
    Nationalités français, italien
    Ce film en VOD
    Presse
    5,0 1 critique
    Spectateurs
    4,0 273 notes dont 43 critiques
    noter :
    0.5
    1
    1.5
    2
    2.5
    3
    3.5
    4
    4.5
    5
    Envie de voir

    Synopsis et détails

    Pour régler ses dettes, Madame de... vend à un bijoutier des boucles d'oreilles que son mari, le Général de..., lui a offertes et feint de les avoir perdues. Le Général, prévenu par le bijoutier, les rachète et les offre à une maîtresse qui les revend aussitôt. Le baron Donati les acquiert puis il s'éprend de Madame de... et en gage de son amour lui offre les fameuses boucles d'oreilles. Le parcours de ce bijou aura des conséquences dramatiques.
    Distributeur -
    Récompenses 2 nominations
    Voir les infos techniques
    Année de production 1953
    Date de sortie DVD 25/08/2003
    Date de sortie Blu-ray 19/02/2014
    Date de sortie VOD 13/05/2013
    Type de film Long-métrage
    Secrets de tournage 9 anecdotes
    Budget -
    Langues Français
    Format production -
    Couleur N&B
    Format audio -
    Format de projection -
    N° de Visa 13793

    Regarder ce film

    En VOD
    à partir de (9.99 €)
    à partir de (7.99 €)
    à partir de (9.99 €)
    à partir de (11.99 €)
    Voir toutes les offres VOD
    Service proposé par
    En DVD BLU-RAY
    neuf à partir de 12.05 €
    Madame de...
    Madame de... (DVD)
    neuf à partir de 10.99 €
    Voir toutes les offres DVD BLU-RAY

    Acteurs et actrices

    Charles Boyer
    Rôle : Général André de...
    Danielle Darrieux
    Rôle : Comtesse Louise de...
    Vittorio De Sica
    Rôle : Baron Fabrizio Donati
    Jean Debucourt
    Rôle : M.Rémy, le bijoutier
    Casting complet et équipe technique

    Critique Presse

    • Critikat.com

    Chaque magazine ou journal ayant son propre système de notation, toutes les notes attribuées sont remises au barême de AlloCiné, de 1 à 5 étoiles. Retrouvez plus d'infos sur notre page Revue de presse pour en savoir plus.

    1 article de presse

    Critiques spectateurs

    TTNOUGAT
    Critique positive la plus utile

    par TTNOUGAT, le 03/05/2010

    5,0Chef-d'oeuvre
    Un joyau de l'art cinématographique, un des 100 plus beaux films du monde, une perfection de mise en scène, un hymne ...
    Lire la suite
    vince.vt
    Critique négative la plus utile

    par vince.vt, le 15/02/2009

    1,0Très mauvais
    Une comédie ringarde qui ne décolle pas. Le tout alourdi par le manque de talent du trop encombrant Marcel Achard, ...
    Lire la suite
    Toutes les critiques spectateurs
    30% (13 critiques)
    23% (10 critiques)
    23% (10 critiques)
    21% (9 critiques)
    2% (1 critique)
    0% (0 critique)
    Votre avis sur Madame de... ?
    43 Critiques Spectateurs

    Photos

    12 Photos

    Secrets de tournage

    Ophüls sur Darrieux

    Après son retour des Etats-Unis, Max Ophüls dirige Danielle Darrieux dans La Ronde en 1950, Le Plaisir en 1952 et Madame de... en 1953. À propos de sa performance magistrale dans ce dernier film, le cinéaste confie : " Quelle sublime comédienne ! regardez ce tendre mouvement de l'épaule ! Regardez ses yeux mi-fermés ! Et son sourire... oui, son sourire qui ne sourit pas, mais qui pleure ou qui fait pleurer. Comme c'est drôle : un sourire peu... Lire plus

    Une répétition en compagnie de Max Ophüls

    Avant de préparer techniquement un plan, Ophüls qui fut acteur dans sa jeunesse à Sarrebruck, puis metteur en scène de deux cents pièces et opérettes en Allemagne, Suisse et Autriche, aime répéter dans l'espace du décor avec les comédiens de ses films. Non pas comme au théâtre, mais d'une façon sensorielle, organique. La prise de pouvoir d'une aire de représentation par un corps est un phénomène animal. Chez lui, ce sont les mouvements des corps... Lire plus

    L'action tel un carrousel

    Madame de... est l'avant-dernier film de Max Ophüls qui n'en tournera plus après que Lola Montès avec Martine Carol. Max Ophüls avouait à Georges Annenkoff qu'il lui a consacré ce qu'il le tentait le plus dans cette adaptation du roman de Louise de Vilmorin : " Madame de... qui a beaucoup de charme est avec cela une dame bien vide, n'est ce pas ? Seule chose qui me tente dans ce mince au sens direct roman, c'est sa construction, il y'a touj... Lire plus
    9 Secrets de tournage

    Dernières news

    Ce soir à la télé : on mate "Timbuktu" et "Madame de…"
    NEWS - Films à la TV
    lundi 11 mars 2019
    Vous ne savez pas quoi regarder ce soir ? La Rédaction d'AlloCiné vous indique les films et séries à voir à la télé. Au programme...
    Mort de Danielle Darrieux, inoubliable Madame de et centenaire du cinéma français
    NEWS - Stars
    jeudi 19 octobre 2017
    L'actrice française Danielle Darrieux est décédée mardi 17 octobre à l'âge de 100 ans. Actrice de Max Ophüls et d'Henri Decoin,...
    4 news sur ce film
    Films recommandés
    La Peau douce
    La Peau douce
    Bande à Part
    Bande à Part
    Les Nuits blanches
    Les Nuits blanches
    Lola Montès
    Lola Montès

    Si vous aimez ce film, vous pourriez aimer ...

    Voir plus de films similaires

    Pour découvrir d'autres films : Les meilleurs films de l'année 1953, Les meilleurs films Drame, Meilleurs films Drame en 1953.

    Commentaires

    • willycopresto
      Avant-dernier film de Max Ophuls qui n'a pas évolué et fait encore des films comme on les faisait avant guerre. Scénario poussif et plat ! Je m'attendais à voir un film dans le cadre d'une soirée Arte sur Danièle Darrieux et en définitive je n'ai vu qu'une projection mettant en avant Charles Boyer dans toute sa magnificence. Les 95 mn semblent longues avec une fin consternante. Laissez au congélateur...
    • superboubouge
      Ma critique: http://blogaudessusducinema.ov...
    • B-Lyndon
      Mon avis : Le cœur, dans ce film, est partout à la fois. Sur des boucles d'oreilles, tout d'abord. Et chez Madame de..., qui le découvrira, petit à petit, au fil de ses mensonges et de ses valses costumées. La mise en scène d'Ophuls, toute de grâce, de musique, de douceur est de légèreté, à toute l'inestimable et métaphorique valeur de ces boucles d'oreilles. Se baladant, de villes en villes, de pays en pays, de mains en mains, de cœurs en cœurs. Elles attisent le trouble, captent la vie, celle de Madame de...Comment s'appelle-elle déjà ? On ne le sera jamais. Le visage, vide, de Darrieux ne nous le dévoilera pas non plus. Mais, l'insolite quiproquo tournant (encore !) sur ces deux bijoux, nous éclaircira. Plus d'une fois. Et ce plan final, au cœur d'une église où Madame De... aura tant prié, clôturera cette histoire d'une douleur absolue, celle d'une femme enveloppé dans l'enveloppe dure et douce à la fois d'une vie luxueuse, certes, morose et insignifiante surtout ; emportée soudain dans un tourbillon de sentiments dont elle n'avait jamais été la victime. L'amour, d'abord. Le chagrin, aussi. La vie, également. Et la mort, pour finir. Tragique et splendide, le film vacille autour de cette dissuasion : "Je ne vous aime pas, je ne vous aime pas, je ne vous aime pas" que Louise prononcera des centaines et des centaines de fois envers l'homme qui la passionnera. Comme pour se cacher de la vérité, au milieu de ses nombreux mensonges, qui la révélera et qui la tuera. 18/20
    Voir les commentaires
    Back to Top