Mon AlloCiné
    Accatone
    Accatone
    Date de sortie 23 février 2011 en DVD (1h 55min)
    Avec Franco Citti, Silvana Corsini, Franca Pasut plus
    Genre Drame
    Nationalité italien
    Séances (1)
    Spectateurs
    3,9 157 notes dont 17 critiques
    noter :
    0.5
    1
    1.5
    2
    2.5
    3
    3.5
    4
    4.5
    5
    Envie de voir

    Synopsis et détails

    Dans les faubourgs de Rome, Accatone, souteneur de son état, vient de perdre Maddalena, celle qui, pour lui, se livrait à la prostitution. Stella, sa nouvelle protégée, va bouleverser sa vie...
    Titre original

    Accattone

    Distributeur Carlotta Films
    Récompense 1 nomination
    Voir les infos techniques
    Année de production 1961
    Date de sortie DVD 23/02/2011
    Date de sortie Blu-ray -
    Date de sortie VOD 05/11/2015
    Type de film Long-métrage
    Secrets de tournage 4 anecdotes
    Budget -
    Langues Italien
    Format production -
    Couleur N&B
    Format audio -
    Format de projection -
    N° de Visa 26 106

    Séances

    Les séances par ville
    Voir plus de villes

    Regarder ce film

    En DVD BLU-RAY
    neuf à partir de 13.00 €
    Accatone
    Accatone (DVD)
    neuf à partir de 6.99 €
    Voir toutes les offres DVD BLU-RAY

    Acteurs et actrices

    Franco Citti
    Rôle : Vittorio Accattone
    Silvana Corsini
    Rôle : Maddalena
    Franca Pasut
    Rôle : Stella
    Paola Guidi
    Rôle : Ascenza
    Casting complet et équipe technique

    Critiques spectateurs

    stebbins
    Critique positive la plus utile

    par stebbins, le 21/03/2011

    5,0Chef-d'oeuvre
    La vérité comme une éclaboussure... C'est peut-être par cette violence fondamentale que s'exprime la beauté du ...
    Lire la suite
    LALALALALERE
    Critique négative la plus utile

    par LALALALALERE, le 15/09/2019

    0,5Nul
    Long, pénible, sans véritable mise en scène, Pasolini cinéaste surclassé utilise du Bach sur son drame social qui ...
    Lire la suite
    Toutes les critiques spectateurs
    12% (2 critiques)
    35% (6 critiques)
    29% (5 critiques)
    6% (1 critique)
    12% (2 critiques)
    6% (1 critique)
    Votre avis sur Accatone ?
    17 Critiques Spectateurs

    Photos

    10 Photos

    Secrets de tournage

    Premier film de Pasolini

    Si Accatone est le premier film de Pier Paolo Pasolini réalisateur, le jeune homme était déjà connu à l'époque. En effet, il avait collaboré auparavant en tant que scénariste avec de grands réalisateurs tels que Federico Fellini (Les Nuits de Cabiria) ou encore Mauro Bolognini (Les Jeunes Maris, Le Bel Antonio). De plus, Pasolini était également célèbre pour ses talents d'écrivain ( Les Ragazzi en 1955 et Une vie violente 1959 par exemple).

    De la réalité à la fiction

    La force et le réalisme d'Accatone proviennent de l'expérience de Pier Paolo Pasolini qui connaissait bien les bidonvilles romains où il a été instituteur pendant des années.

    Un assistant nommé Bertolucci

    Bernardo Bertolucci fut l'assistant de Pier Paolo Pasolini sur le tournage d'Accatone. Il passera par ailleurs à la réalisation l'année suivante avec La Commare Secca, film auquel Pasolini participera en tant que scénariste.
    4 Secrets de tournage
    Films recommandés
    Les Nuits blanches
    Les Nuits blanches
    Le Feu Follet
    Le Feu Follet
    L'Eclipse
    L'Eclipse
    Husbands
    Husbands

    Si vous aimez ce film, vous pourriez aimer ...

    Voir plus de films similaires

    Pour découvrir d'autres films : Les meilleurs films de l'année 1961, Les meilleurs films Drame, Meilleurs films Drame en 1961.

    Commentaires

    • Olmo
      Pas encore vu celui là :saint:
    • Nelly M.
      A croire que, déjà, Pasolini se sentait maudit ! Ce premier film largement autobiographique le laisserait à penser. Le réalisateur insiste sur la pauvreté mère de tous les vices et se veut aussi, par de multiples facettes, le beau gosse joué par l'acteur : certes pauvre, mauvais garçon, mais aussi irrésistible et fatal. C'est traversé de quelques éclairs de tendresse que la rudesse vient systématiquement saccager. Se décèle de manière claire l'homosexualité du cinéaste : la caméra "lèche" les muscles mâles dans les fréquents corps-à-corps, mais le baiser d'initiation à la blonde captive, lui cache le visage !). Musique stridente du début bien qu'il s'agisse d'une ritournelle de Bach (les prises de son ont progressé !). Un film plein de nihilisme et de fracas, à l'issue Ô combien prémonitoire quant à nos belles sociétés modernes... Déjà dans les sixties ! Reste cette impression d'avoir croisé les mêmes décors dans d'autres films italiens de cette époque, villes aux rues quasi-désertes, alignement de cabanes plus que de maisons en banlieues, terrains vagues...
    Voir les commentaires
    Back to Top