Notez des films
Mon AlloCiné
    Innocents - The Dreamers
    Bande-annonce Innocents - The Dreamers
    10 décembre 2003 / 1h 56min / Drame, Erotique
    De Bernardo Bertolucci
    Avec Michael Pitt, Eva Green, Louis Garrel
    Nationalités français, britannique, italien
    Bande-annonce Ce film en VOD
    Presse
    3,3 19 critiques
    Spectateurs
    3,4 1591 notes dont 132 critiques
    noter :
    0.5
    1
    1.5
    2
    2.5
    3
    3.5
    4
    4.5
    5
    Envie de voir

    Synopsis et détails

    Interdit aux moins de 12 ans
    Isabelle et son frère Théo, restés seuls à Paris pendant les vacances de leurs parents, invitent chez eux Matthew, un étudiant américain. Dans cet appartement où ils sont livrés à eux-mêmes, ils vont fixer les règles d'un jeu qui les amènera à explorer leur identité
    émotionnelle et sexuelle. Au fil des heures, la partie s'intensifie, les sens et les esprits s'exacerbent.
    Avec pour toile de fond la France déchirée de Mai 68, reflet d'une jeunesse dont la voix résonne dans toute l'Europe, The Dreamers est un voyage initiatique : celui de
    trois adolescents testant leurs propres limites pour enfin se trouver.
    Titre original

    The Dreamers

    Distributeur TFM Distribution
    Voir les infos techniques
    Année de production 2003
    Date de sortie DVD -
    Date de sortie Blu-ray -
    Date de sortie VOD 01/01/2012
    Type de film Long-métrage
    Secrets de tournage 7 anecdotes
    Budget -
    Langues Français, Anglais
    Format production -
    Couleur Couleur
    Format audio -
    Format de projection -
    N° de Visa -

    Regarder ce film

    En VOD
    à partir de (2.99 €)
    à partir de (3.99 €)
    Voir toutes les offres VOD
    Service proposé par

    Bande-annonce

    Innocents - The Dreamers Bande-annonce VO 1:43
    Innocents - The Dreamers Bande-annonce VO
    488 500 vues

    Acteurs et actrices

    Michael Pitt
    Rôle : Matthew
    Eva Green
    Rôle : Isabelle
    Louis Garrel
    Rôle : Théo
    Robin Renucci
    Rôle : le père
    Casting complet et équipe technique

    Critiques Presse

    • Aden
    • Le Figaro
    • Le Monde
    • L'Express
    • L'Humanité
    • Libération
    • Première
    • Studio Magazine
    • TéléCinéObs
    • Télérama
    • Cahiers du Cinéma
    • Le Figaroscope
    • Les Inrockuptibles
    • MCinéma.com
    • Positif
    • aVoir-aLire.com
    • Ciné Live
    • Le Point
    • Télérama

    Chaque magazine ou journal ayant son propre système de notation, toutes les notes attribuées sont remises au barême de AlloCiné, de 1 à 5 étoiles. Retrouvez plus d'infos sur notre page Revue de presse pour en savoir plus.

    19 articles de presse

    Critiques Spectateurs

    gimliamideselfes
    gimliamideselfes

    Suivre son activité 1115 abonnés Lire ses 3 662 critiques

    3,5
    Publiée le 23 mai 2012
    Dark Shadows, le dernier navet de Tim Burton n'aura eu finalement qu'une seule conséquence positive, celle de me faire voir ce film. En effet, dur de ne pas être intrigué par la plastique d'Eva Green (et Bertolucci étant réputé pour faire des films non approuvés par le saint père) et de vouloir en découvrir d'avantage. Je n'avais pas vu de Bertolucci avant celui-ci (enfin je triche un peu, j'ai vu son segment du film collectif la ...
    Lire plus
    L'homme le plus classe du monde
    L'homme le plus classe du monde

    Suivre son activité 234 abonnés Lire ses 450 critiques

    3,5
    Publiée le 31 mars 2013
    Un huit-clos dans un appartements parisien, avec un américain, une française, et un peu de sexe, difficile de ne pas faire le lien avec "dernier tango à Paris" du même Bertolucci. En fait "les innocents" est plus un hommage sincère à la nouvelle vague, et au cinéma en général. Sincère, mais malheureusement pas à la hauteur de ses ambitions. Le film donne l'impression que Paris a été filmé exclusivement pour un public étranger tant ...
    Lire plus
    RENGER
    RENGER

    Suivre son activité 870 abonnés Lire ses 5 462 critiques

    3,0
    Publiée le 7 janvier 2011
    Bernardo Bertolucci adapte ici le roman de Gilbert Adair : « The Holy innocents », le réalisateur Italien à qui l’on doit déjà l’épatant Le Dernier Tango à Paris (1972) ou encore le sublime Un Thé au Sahara (1990), s’intéresse à un tout autre sujet, celui de Mai 68, par le biais de trois jeunes gens dans un huis clos sulfureux et intense. Sur fond de contestation sociale, un frère, une sœur et un étudiant Américain vont se ...
    Lire plus
    Broyax
    Broyax

    Suivre son activité 17 abonnés Lire ses 608 critiques

    0,5
    Publiée le 2 janvier 2017
    Un jeune Américain à Paris pendant mai 68 qui rencontre un couple de siamois (un frère et sa soeur) au bord de l'inceste. Férus de cinéma intello-ringard, ces petits bourgeois feraient bien la révolution eux aussi -parce que cela semble amusant- en criant "mort aux fachos", mais se comportent en vérité comme des ados attardés qui jouent à touche-pipi en citant des répliques de vieux films. Forcément érotique, car Eva Green est de ...
    Lire plus
    132 Critiques Spectateurs

    Photos

    Secrets de tournage

    La genèse du projet

    The Dreamers est l'adaptation cinématographique du roman de Gilbert Adair, The Holy innocents. Bernardo Bertolucci découvrit cet ouvrage alors qu'il s'interrogeait sérieusement sur son prochain film. Il songeait alors à donner une sorte de suite à 1900, son chef-d'oeuvre épique tourné en 1976 et dont l'action se terminait en 1945. Mais ce récit intimiste d'un ménage à trois, situé pendant les émeutes de Mai 68 à Paris, réveilla en lui de merveill... Lire plus

    L'enthousiasme de Gilbert Adair

    Avant d'être contacté par le producteur Jeremy Thomas, Gilbert Adair, peu satisfait de son livre, avait déjà refusé d'intéressantes propositions d'adaptation, interdisant même à son agent de lui en communiquer de nouvelles. L'auteur se souvient : "Lorsque mon agent m'a précisé que là, il s'agissait de Jeremy Thomas et de Bernardo Bertolucci, j'avoue n'avoir pu résister à pareille tentation. Mon roman parle de politique et de septième art, d... Lire plus

    Le choix de Michael Pitt

    Pour le rôle de Matthew, Bernardo Bertolucci et Jeremy Thomas ont dû auditionner plus de 200 acteurs entre Los Angeles et New York. Le casting américain s'effectua discrètement pour préserver un certain mystère. "Bernardo désirait ne rien dévoiler de son scénario", se rappelle Michael Pitt. "Il fallait le lire sur place, devant lui. Impossible de l'emporter chez soi. C'est ce que j'ai fait, et j'ai trouvé le texte d'une beauté ra... Lire plus
    7 Secrets de tournage

    Dernières news

    Sundance 2004 : c'est parti !
    NEWS - Festivals
    jeudi 15 janvier 2004
    Le 23e Festival de Sundance, grande-messe du cinéma indépendant américain, s'ouvre ce jeudi 15 janvier. Coup de projecteur...
    Box-office : Nemo... et les autres
    NEWS - Box Office
    vendredi 19 décembre 2003
    "Le Monde de Nemo" truste toujours la première place du box-office français et dépasse les 5 millions de fauteuils. Sur Paris,...
    5 news sur ce film

    Si vous aimez ce film, vous pourriez aimer ...

    Voir plus de films similaires

    Pour découvrir d'autres films : Les meilleurs films de l'année 2003, Les meilleurs films Drame, Meilleurs films Drame en 2003.

    Commentaires

    • The Last Action Zero
      Jugement simpliste à l'emporte-pièce grossier... Toi, pour dire ça, tu n'as dû lire que le synopsis du film... Mai 68 est juste un cadre secondaire, à la fois pittoresque et exotique, pour situer une histoire qui parle avant tout d'amour, de passion, et surtout de cinéma...
    • The Last Action Zero
      Beau film Amoral, impudique, vicieux, tordu, transgressif, libertaire, poétique, puéril, pas si nostalgique que ça, mais énormément bourré de tendresse. Un drôle de film troublant, avec une mise en scène maitrisé et subtile. Et pourtant extrêmement élaboré et virtuose. Mais sans jamais chercher à frimer, ou à nous écraser sous les prétentions. Nu ou habillé, Eva Green devient sous nos yeux ébahis, une immense star fascinante, digne du charisme hypnotique, des plus grandes femmes fatales de l'age d'or hollywoodien. Et quelle magnifique OST binationale, prestigieuse, énorme, parfaitement juste, et amoureux du cinéma et de la musique. Personnellement, j'ai beaucoup aimé. La sensualité y est vraiment très débridé. Mais je peut facilement comprendre, en quoi les excès lubriques de ce film orgiaque et quasiment incestueux, peuvent être rebutant pour certain. Je doit avoir vu quatre ou cinq film de Bertolucci. Dont pas mal de superproductions grandioses et imposantes, unanimement salué par les critiques internationales. Mais je pense que l'intimiste Innocents : The Dreamers doit être mon préféré. C'est vraiment un grand film qui a plein de chose à dire. Et en particulier à propos du cinéma. Une œuvre qui mérite d'avoir sa place d'honneur à la cinémathèque... Mais ne l'aurait-il pas cherché juste un petit peu ? :D
    • Daoud D.
      ce que j'ai aimer dans ce film c'est l'amour donner a la cinémathèque et au cinéma.
    • Thomas D.
      Il faut se sortir les doigts.
    • Alexis S.
      Étrange, glauque, fascinant. Trois mots qui résument parfaitement ce film presque parfait. Je m'attendais à une fin plus déchirante ou, au contraire plus fine mais aussi tragique.
    • Theophile L.
      Un film qui émoustille l'esprit , qui secoue la caboche, un film qui nous transporte dans une autre époque et un film qui nous excite le reste (Merci Garel et Green) .. Un bonheur ! Si c'était pas un film on aimerait que ça soit la réalité de toute une vie ... Mais c'est tellement plus ... A Voir !!!!
    • baldemadara
      c'est l'un des meilleurs films que j'ai eu a regarder. tout est bien fait dans ce film. les acteurs jouent leurs roles a la perfection. ce film est tout simplement parfait
    • AleXX46
      mouai..huis clos..sans queue ni tête...et pourtant...
    • DarkParadise
      "The Dreamers" est un film superbe, somptueux. Bourré de références cinématographiques, avec une mise en scène vraiment remarquable et surtout : un trio d'acteurs épatant. Ces acteurs sont si bons, ils arrivent à installer ce sentiment de complicité entre eux, c'est juste remarquable. On assiste en tout cas à la révélation d'Eva Green qui irradie le film de sa présence sensuelle omniprésente, cette actrice est incroyable, on tombe sous son charme. Un film qui parle surtout de liberté, une liberté très bien représentée. Un mélange d'érotisme et de politique tout aussi épatant que les acteurs. Ce film représente le génie du grand Bernardo Bertolucci. Une œuvre qui ne laisse pas indifférent. 4/5
    • DarkParadise
      blackseahorse, ce n'est pas forcément parce qu'Eva Green se fou à poil qu'on dit que c'est une bonne actrice. Il faudrait aussi aller au delà de ça. Eva Green est une excellente actrice parce qu'elle endosse ses rôles à la perfection, c'est aussi simple que ça.
    • blackseahorse@hotmail.com
      Il faut arrêter d'encenser des actrices qui se foutent à poil devant une caméra et tournent dans des films pornos : ce n'est pas de l'art c'est de la prostitution. Figurez-vous qu'il est possible d'être une actrice compétente et de rester pourtant habillée. Mouais !
    • Slevin-Renton
      Merveilleux ... Eva Green est jouissif dans ce film. C'est un super scénario, remplit de référence cimatographique. Un film unique dans son genre, il n'y a rien à en dire, il est parfait ... Le parallèle entre la liberté des jeunes dans un apartement, et Mai 68 est super bien fait. A voire comme film, il est énorme.
    Voir les commentaires
    Back to Top