Notez des films
Mon AlloCiné
    Salvajes
    Bande-annonce Salvajes
    19 juin 2002 / 1h 38min / Drame, Policier
    De Carlos Molinero
    Avec Alberto Ferreiro, Marisa Paredes, Jose Luis Alcobendas
    Nationalité espagnole
    Bande-annonce Ce film en VOD
    Presse
    3,1 16 critiques
    Spectateurs
    3,0 1 note
    noter :
    0.5
    1
    1.5
    2
    2.5
    3
    3.5
    4
    4.5
    5
    Envie de voir

    Synopsis et détails

    Interdit aux moins de 12 ans
    De nombreux émigrants clandestins débarquent sur la côte espagnole en quête d'une vie meilleure. A Valence, Berta, une belle infirmière fragile d'aspect mais à la personnalité forte, et Eduardo, un inspecteur de police alcoolique, voient leurs destins se croiser.
    Commence alors une histoire d'amour, contrariée par les trois jeunes neveux de Berta, auxquels elle a consacré tout son temps après la mort de sa soeur. Les garçons, Guillermo et Raul, font partie d'une bande de skinheads, tandis que Lucia, la jeune fille, est amoureuse d'un voyou impliqué dans un trafic d'immigrants.
    Une nuit, Omar, un Sénégalais, est assassiné. L'enquête, menée par Eduardo, révèle au grand jour la personnalité de chacun.
    Distributeur ASC Distribution
    Voir les infos techniques
    Année de production 2001
    Date de sortie DVD -
    Date de sortie Blu-ray -
    Date de sortie VOD 02/02/2017
    Type de film Long-métrage
    Secrets de tournage 2 anecdotes
    Budget -
    Langues Espagnol
    Format production 35 mm
    Couleur Couleur
    Format audio -
    Format de projection 1.85 : 1
    N° de Visa -

    Regarder ce film

    En VOD
    à partir de (3.99 €)
    à partir de (7.99 €)
    Voir toutes les offres VOD
    Service proposé par

    Bande-annonce

    Salvajes Bande-annonce VO 0:00
    Salvajes Bande-annonce VO
    206 vues

    Acteurs et actrices

    Alberto Ferreiro
    Rôle : Raul
    Marisa Paredes
    Rôle : Berta
    Jose Luis Alcobendas
    Rôle : Fausto
    Conchita Goyanes
    Rôle : Angela
    Casting complet et équipe technique

    Critiques Presse

    • Libération
    • Zurban
    • MCinéma.com
    • Télérama
    • Cine Libre
    • Ciné Live
    • Le Monde
    • Le Point
    • Les Inrockuptibles
    • Première
    • TéléCinéObs
    • Aden
    • Le Figaroscope
    • L'Express
    • Positif
    • Studio Magazine

    Chaque magazine ou journal ayant son propre système de notation, toutes les notes attribuées sont remises au barême de AlloCiné, de 1 à 5 étoiles. Retrouvez plus d'infos sur notre page Revue de presse pour en savoir plus.

    16 articles de presse

    Photos

    Secrets de tournage

    Autopsie d'une société malade

    Pour le réalisateur Carlos Molinero "Salvajes est un film bruyant car la réalité qu'il nous montre est ainsi : une société fragmentée, incompréhensible et brutale, qui nous est imposée à la télévision, par petits segments sans connexions, parmi des milliers de spots publicitaires. Le bruit de Salvajes est celui de l'impossibilité morale d'assimiler autant de désolation."

    La genèse de Salvajes

    Salvajes est d'abord une pièce de théâtre. Quand la productrice Lola Salvador a vu celle-ci, elle a immédiatement souhaité en faire un long métrage et Carlos Molinero a très vite été son premier choix pour la mise en scène. "Nous voulions écrire un scénario, non pas sur le racisme, l'immigration ou le néo-nazisme, mais montrer une société aux prises avec la sauvagerie, dans tous les sens du mot, une civilisation à la dérive, que tous les per... Lire plus

    Dernières news

    Fête du cinéma, mode d'emploi
    NEWS - Festivals
    vendredi 21 juin 2002

    Si vous aimez ce film, vous pourriez aimer ...

    Voir plus de films similaires

    Pour découvrir d'autres films : Les meilleurs films de l'année 2001, Les meilleurs films Drame, Meilleurs films Drame en 2001.

    Commentaires

    • Nelly M.
      Si en 2001, on était au ras du grand-guignol avec ce film cacophonique aux éclats de tendresse brutale, en 2010 il passe peut-être mieux ? Découvert au festival espagnol nantais de mars 2010, une fois la rudesse d'ensemble admise, j'ai bien aimé "le fond" en forme d'avertisseur concernant cet "autre", que nos économies vacillantes exhortent à rejeter comme si colonisation, esclavage étaient dans l'ordre des choses. Certes, des maladresses à vouloir trop en faire, la partie docu finale bizarrement plaquée sur la fiction, mais c'est au final assez bien enlevé, Marina Paredes et son flic macho permettant de gommer le néo-nazisme et autres dérapages racistes très inconfortables !
    Voir les commentaires
    Back to Top