Mon AlloCiné
    L'esquive
    L'esquive
    Date de reprise 2 mars 2005 (1h 57min)
    Date de sortie 7 janvier 2004 (1h 57min)
    Avec Osman Elkharraz, Sara Forestier, Sabrina Ouazani plus
    Genre Comédie dramatique
    Nationalité français
    Bande-annonce Ce film en VOD
    Presse
    4,7 19 critiques
    Spectateurs
    2,6 3267 notes dont 355 critiques
    noter :
    0.5
    1
    1.5
    2
    2.5
    3
    3.5
    4
    4.5
    5
    Envie de voir

    Synopsis et détails

    Abdelkrim, dit Krimo, quinze ans, vit dans une cité HLM de la banlieue parisienne. Il partage avec sa mère, employée dans un supermarché, et son père, en prison, un grand rêve fragile : partir sur un voilier au bout du monde.
    En attendant, il traîne son ennui dans un quotidien banal de cité, en compagnie de son meilleur ami, Eric, et de leur bande de copains. C'est le printemps et Krimo tombe sous le charme de sa copine de classe Lydia, une pipelette vive et malicieuse...
    Distributeur Rezo Films
    Récompenses 5 prix et 5 nominations
    Voir les infos techniques
    Année de production 2003
    Date de sortie DVD 15/02/2007
    Date de sortie Blu-ray -
    Date de sortie VOD 21/07/2019
    Type de film Long-métrage
    Secrets de tournage 8 anecdotes
    Box Office France 80 013 entrées
    Budget 1 300 000 €
    Date de reprise 02/03/2005
    Langues Français
    Format production -
    Couleur Couleur
    Format audio -
    Format de projection -
    N° de Visa 106 265

    Regarder ce film

    En VOD
    à partir de (2.99 €)
    Voir toutes les offres VOD
    Service proposé par
    En DVD BLU-RAY
    neuf à partir de 10.95 €
    L'Esquive
    L'Esquive (DVD)
    neuf à partir de 6.99 €
    Voir toutes les offres DVD BLU-RAY
    L'esquive Bande-annonce VF 0:32
    L'esquive Bande-annonce VF
    147 122 vues

    Interviews, making-of et extraits

    Tous les films sacrés aux César
    Tous les films sacrés aux César
    L'esquive 1:40
    L'esquive
    18 952 vues
    Best-of César 2005 1:37
    Best-of César 2005
    23 968 vues
    6 vidéos

    Acteurs et actrices

    Osman Elkharraz
    Rôle : Krimo
    Sara Forestier
    Rôle : Lydia
    Sabrina Ouazani
    Rôle : Frida
    Hajar Hamlili
    Rôle : Zina
    Casting complet et équipe technique

    Critiques Presse

    • Aden
    • Africultures.com
    • aVoir-aLire.com
    • Chronic'art.com
    • Le Monde
    • Le Point
    • Les Inrockuptibles
    • L'Humanité
    • Libération
    • MCinéma.com
    • Première
    • Studio Magazine
    • Télérama
    • Cahiers du Cinéma
    • Fluctuat.net
    • Le Figaro
    • Le Nouvel Observateur
    • L'Express
    • Positif

    Chaque magazine ou journal ayant son propre système de notation, toutes les notes attribuées sont remises au barême de AlloCiné, de 1 à 5 étoiles. Retrouvez plus d'infos sur notre page Revue de presse pour en savoir plus.

    19 articles de presse

    Critiques spectateurs

    oh-captain-my-captain
    Critique positive la plus utile

    par oh-captain-my-captain, le 07/03/2009

    5,0Chef-d'oeuvre
    Le film se passe en banlieue et pourtant Kechiche esquive tous les poncifs du genre. Dans son film : pas de rap, de ...
    Lire la suite
    cutiesam
    Critique négative la plus utile

    par cutiesam, le 03/06/2011

    0,5Nul
    J'aurais prefere n'avoir jamais vu cette monumentale daube ! Un sommet d'ennui et de vulgarite !!!Y'en a qui disent que ...
    Lire la suite
    Toutes les critiques spectateurs
    22% (79 critiques)
    18% (65 critiques)
    7% (25 critiques)
    11% (38 critiques)
    12% (42 critiques)
    30% (106 critiques)
    Votre avis sur L'esquive ?
    355 Critiques Spectateurs

    Photos

    Secrets de tournage

    Triomphe aux César

    Nommé aux César 2005 dans 6 catégories (Meilleur Film, Meilleur réalisateur : Abdellatif Kechiche, Meilleur espoir masculin : Osman Elkharraz, Meilleur espoir féminin : Sara Forestier et Sabrina Ouazani), L'Esquive a obtenu 5 récompenses (Meilleur Film, Meilleur réalisateur : Abdellatif Kechiche, Meilleur espoir féminin : Sara Forestier), s'imposant comme le grand triomphateur de la cérémonie.

    Un autre regard sur la banlieue

    "On a fait une telle stigmatisation des quartiers populaires de banlieue, qu'il est devenu quasiment révolutionnaire d'y situer une action quelconque sans qu'il y ait de tournantes, de drogues, de filles voilées ou de mariages forcées. Moi, j'avais envie de parler d'amour et de théâtre, pour changer", explique le réalisateur Abdellatif Kechiche.

    Le tournage

    Le tournage du film s'est déroulé dans le quartier de Franc-Moisin, à Saint-Denis (93). Si au départ les habitants se montraient plutôt réticents, ils ont vite compris que le tableau de la cité fait dans L'Esquive n'allait pas les "trahir", critique qu'ils reprochaient à de nombreux reportages télévisées les concernant.
    8 Secrets de tournage

    Dernières news

    Quel film a eu le César l'année de votre naissance ?
    NEWS - Culture ciné
    vendredi 22 février 2019
    Plan Cœur : dans quoi avez-vous déjà vu les actrices de la série Netflix ?
    NEWS - Séries à la TV
    mercredi 5 décembre 2018
    Nouvelle série française disponible sur Netflix dès le 7 décembre, Plan Cœur explore la vie amoureuse de trois copines incarnées...
    Adèle, Hafsia, Sara, Ophélie, Shaïn... Ces actrices et acteurs qui ont inspiré Kechiche
    NEWS - Tournages
    mercredi 21 mars 2018
    A l'occasion de la sortie en salles de "Mektoub My Love : Canto Uno", nouveau long métrage d'Abdellatif Kechiche, retour...
    12 news sur ce film
    Films recommandés
    La Graine et le mulet
    La Graine et le mulet
    Rois & reine
    Rois & reine
    La Pianiste
    La Pianiste
    Le Ruban blanc
    Le Ruban blanc

    Si vous aimez ce film, vous pourriez aimer ...

    Voir plus de films similaires

    Pour découvrir d'autres films : Les meilleurs films de l'année 2003, Les meilleurs films Comédie dramatique, Meilleurs films Comédie dramatique en 2003.

    Commentaires

    • Ciro Di Marzio
      Looooool j'avoue il est ouf lui !!!
    • L'irrationnel
      Je connais ces milieux dont Kechiche à parlé et je vous assure qu'il en a fait une représentation méliorative mais totalement irréelle alors peut être qu'il n'a pas voulu les faire passer pour des génies mais a écrit une histoire qui dans la vraie vie ne se passerait absolument pas comme ça (ne me dites pas que c'est le but du cinéma c'est juste démago) par exemple quand le gamin (j'ai oublié le nom) force la fille à discuter avec Abdelkrim dans la voiture et plaide la cause humanitaire comme quoi c'est pour rendre service et ben c'est des conneries c'est juste un débile léger qui cherche les embrouilles et à foutre le dawale jeune Abdelkrim dans la vraie vie aurait eu de gros problèmes en se lançant dans le théâtre dans un quartier comme celui ci et enfin cette manie de toujours mettre un langage inaudible et vulgaire c'est pénible et demago alors oui dans la vraie vie et dans ce genre de milieu on s'exprime comme ça mais on est absolument pas obligé de faire un film sur ça j'espère que ce développement vous aura plus éclairé
    • Maitre Kurosawa
      Kechiche ne les fait absolument pas passer pour des génies. Tu te permets de porter un jugement sur le film alors que tu ne l'as pas compris.
    • L'irrationnel
      Bon alors, c'est sensible comme sujet mais franchement, faire passer des jeunes de quartier qui savent à peine s'exprimer, pour des génies parce qu'ils font du théâtre, ben je trouve ça un peu démago. Voici l'explication maitre
    • Maitre Kurosawa
      En quoi le film serait démago ?
    • L'irrationnel
      Quel film de démago pendant 2 heures on voit des débiles qui savent pas s'exprimer et qui s'engrainent entre eux nul 1/5http://lecinemaleplusmarqua...
    • Ma?tre Kurosawa
      Oui c'est assez vrai pour ce film de Kechiche, où le langage des banlieues et des jeunes est adopté avec beaucoup de réalisme.
    • Master Golloda
      Je suis un jeune. J'ai l'habitude d'entendre ce genre de discussions, j'ai tout compris ! mais mes parents, eux, mettaient systématiquement sur pause pour me demander ce qui venait d'être dit...^^
    • Ma?tre Kurosawa
      What ???
    • Top of the World
      "Kechiche n'a pas l'étoffe du réal à chef-d'oeuvre" : qu'entends-tu par là ?
    • Golloda
      Pour les jeunes :on se croit dans le busPour les adultes:il faut un jeune avec nous
    • LMbe
      Pour moi, un milieu exotique, d'où mon intérêt. L'intention de montrer une autre image des jeunes des cités est louable, ainsi que le parallèle entre les classes sociales du passé et du présent. Le sentiment amoureux transcende les époques et les âges, c'est une constatation propre à apaiser un climat social houleux. Merci au réalisateur pour cet acte militant.
    • mrtoo
      Le film aurait vraiment pu être un chef d'oeuvre si il n'y avait pas cette scène cliché et pitoyable avec les flics !
    • Radmou V.
      Un film qui reflète la réalité!
    • angelabassompierre
      Film pas mal, on s'y croirait....Sara Forestier est super, meilleur espoir féminin, elle est à l'aise, au moins rien n'est sexuel comme dans Hell et elle est complètement dans son personnage.ils s'apprivoisent, appliquent les codes sociaux.au plaisir
    • Pascal37
      Un film surprenant que l'on peut détester ou adorer. Servi par une Sara Forestier à la performance époustouflante de naturelle, un peu comme Reese Witherspoon (Freeway). Elle crève l'écran, sidérant ! Elle pousse les limites de l'interprétation avec un lâcher prise naturel déroutant. Un film très typé documentaire sur une banlieue qui rencontre les mêmes émois amoureux , universels, que les centres-ville. Avec ses codes, son parler, ses discutions d'ados à ne plus en finir et l'approche des situations, certes enflammées, mais ... classiques. Si la forme change, le fond reste identique. La "fracture" "sociale" reste superficielle, visible, marquante dans des propos banalisés à l’extrême, sans aucune prise de conscience de leur retombées dans "notre" 'normalité", un autre langage mais, en profondeur, les thèmes, intérieurement, sont vécus comme tous les jeunes. Une opposition forte entre des attitudes d'un autre temps (le théâtre) et le coté caméléon, identification, qui reprend le pas dans la seconde suivante. Une vision différente, intéressante et assez dure en fin de compte à décrypter, déroutante. Cette jeunesse qui s'accapare une langue qu'elle maîtrise et la codifie par soucis d’appartenance, de reconnaissance. Carole Franck (la prof) est aussi excellente. Un très bon film ! 4/5 !!!
    Voir les commentaires
    Back to Top