Mon AlloCiné
  • Mes amis
  • Mes cinémas
  • Speednoter
  • Ma Collection
  • Mon compte
  • Jeux
  • Forum
  • Déconnexion
L'esquive
note moyenne
2,6
3239 notes dont 500 critiques
26% (128 critiques)
18% (90 critiques)
5% (25 critiques)
10% (51 critiques)
11% (56 critiques)
30% (150 critiques)
Votre avis sur L'esquive ?

500 critiques spectateurs

Kiwi98
Kiwi98

Suivre son activité 193 abonnés Lire ses 231 critiques

4,5
Publiée le 18/07/2014
Abdellatif Kechiche est pour moi un réalisateur très sous estimé par le grand public. Car depuis que le bonhomme a reçu sa Palme d'Or en 2013 pour La Vie d'Adèle nombreux sont ceux qui l'ont directement traité de faux cinéaste et les plaintes des personnes avec lesquels il a travaillé n'ont pas amélioré les choses, l'homme est peut être un salaud (sans doute même) mais je dois avouer que je suis envoûté à chaque fois que je regarde un des ses films. En voilà un réalisateur perfectionniste ! Mais perfectionniste dans le bon sens du terme. Quand j'ai achevé L'Esquive je n'en revenais presque pas, est ce vraiment un film tourné avec un budget et une équipe ? C'est tellement réaliste qu'on a du mal à le croire que l'on regarde vraiment un film, c'est tellement poétique que les répliques du genre "fils de p*te" ressemble à du Shakespeare et rapidement je me retrouve bouleversé par ce film d'une beauté et d'une lucidité presque inconcevable dirigé par une main de maître. On retiendra notamment les deux premiers rôles Osman Elkharraz et Sara Forestier étourdissants. Pour conclure nous voilà devant du grand cinéma porteur de sens et d'une immense beauté. Merci Kechiche !
cutiesam
cutiesam

Suivre son activité 1 abonné Lire ses 11 critiques

0,5
Publiée le 03/06/2011
J'aurais prefere n'avoir jamais vu cette monumentale daube ! Un sommet d'ennui et de vulgarite !!! Y'en a qui disent que c'est : -Elegant et poetique ? je ne vois pas comment ca peut l'etre avec des "putain de sa mere" "va te faire enc..." "espece de grosse pu..." toutes les 2 secondes ! (J'aurais du les compter mais pas question que je reperde deux heures de mon temps avec une merde pareille !)Je sais que c'est le langage cru de banlieue, mais de la a vouloir montrer que ces jeunes ne connaissent que ces mots-la, c'est vraiment les insulter ! Ca donne vraiment l'impression qu'on les prend pour des incultes ! Je suis scandalise ! -Realiste ? Dans la rue, on nous peint ces jeunes comme des monstres de vulgarite et de violence. Par contre, en classe, ils deviennent tout a coup tout sages et studieux. Pas un bruit, pas un mot plus haut que l'autre... C'est vraiment ca la vie de cite ?! Et quand j'ai vu l'agressivite (a la limite de la barbarie) dont on fait preuve les policiers a l'egard de ces jeunes, je me suis dit que fallait arreter avec les cliches negatifs ! Je sais bien que ca peut arriver en banlieue, mais la, mine de rien, on tente de diaboliser la police francaise, qui je trouve a quand meme des merites. A mon gout, ce film, porte derriere -lui des messages plus pejoratifs les uns que les autres ! Comment faire des jeunes qui regardent ce film, des etres encore plus desesperes !!! Merci Monsieur Kechiche, pour ce beau message d'espoir ! Des acteurs formidables ? Moi, tout le long du film, j'avais juste envie de baffer et de dire a l'insupportable Sarah : ferme ta grande gueu..., pour rester dans l'esprit poetique du film. Quant a ce Krimo : une vraie tete a claques ! Le pauvre est tellement coince, qu'il n'arrivera jamais a pecho la meuf ! Que c'est romantique tout ca ! -Histoire interessante ? Mais bien sur ! surtout au debut du film, quand le scenariste s'attarde pendant au moins 15 minutes sur les deux filles qui s'insultent a tout va (une fois de plus !). 15 minutes de mots plus grossiers les uns que les autres, tout ca parce que la blonde est arrivee en retard aux repets !!! Wouaaa, trop passionnant ! Ce passage, en particulier, resume bien les interminables longueurs qui parcourent cette sterile histoire. -Une bonne realisation ? Entre la camera qui bouge de tous les cotes, les filles qui ne cessent de hurler tout au long de la projection et une musique de fond inexistante (qui aurait pourtant pu adoucir tout ca...), sortez les aspirines et les boules quies ! Tout cela est tout simplement inaudible ! Pour moi, si on n'a pas un strict minimum de budget pour faire un film ne serait-ce qu'un tout petit peu correct, mieux vaut s'abstenir.. Tout le monde ne pense peut-etre pas comme moi, mais je trouve que ce film, de part ces acteurs et son histoire, est une insulte pour les jeunes de cite. Je m'excuse mais dans la vraie vie, ils sont un peu plus eduques et un peu moins pueriles qu'on nous les montre ici. Tout ceci n'est en fait qu'une pitoyable et desesperante caricature ! Quant, a la scandaleuse hypocrisie dont on fait preuve les Cesars 2005, je ne prefere meme pas en parler ! BOn bah apres cette daube, je vais peut-etre me lancer dans les classiques de Marivaux, ca va me changer !!! Un besoin soudain de Vraie poesie !
landofshit0
landofshit0

Suivre son activité 137 abonnés Lire ses 1 741 critiques

3,5
Publiée le 27/05/2013
Ce flot ininterrompu de paroles est le point le plus pénible du film. En même temps c'est le reflet d'une génération qui a des choses à dire,sans savoir vraiment les formuler. Cette histoire d'amour révélé par le théâtre reste fort bien mise en scène et prenante.
DomiMo C
DomiMo C

Suivre son activité 12 abonnés Lire ses 232 critiques

5,0
Publiée le 19/01/2004
Pour moi ce film mérite ses éloges pour plusieurs raisons.
- il est audacieux, à la fois dans son contenu (montrer des jeunes de banlieue qui se passionnent pour jouer du Marivaux) et dans sa présentation, par exemple en ne mettant pas de sous-titre pour nous obliger à apprécier l'imagination des expressions utilisées.
- c'est fabuleusement bien joué, en particulier les personages de Lydia et Frida.
- La trame est bien trouvée, et cette question en attente joue bien son rôle de fil rouge qui nous tient en haleine.
- ça ne tombe pas du tout ni dans le complaisant, ni dans le larmoyant, ni dans le contestataire. On voit et on est libre de juger comme on veut.
C'est un film qui peut choquer par son usage de l'argot, quelquefois on a même un peu de mal à suivre, mais franchement ça vaut la peine de s'y plonger...
Skipper Mike
Skipper Mike

Suivre son activité 49 abonnés Lire ses 647 critiques

5,0
Publiée le 22/07/2013
"L'esquive" est très déstabilisant au début, démarrant au beau milieu d'une conversation entre jeunes de banlieue s'invectivant de façon vulgaire, et on peine à croire que ce film va parvenir à nous toucher. Pourtant, la fraîcheur des acteurs, leur sensibilité, l'intelligence du scénario et le réalisme documentaire conquièrent vite le cœur du spectateur : les scènes étirées se succèdent et ce qui paraissait au début comme une suite de vains dialogues se révèle passionnant, les personnages cachant derrière leurs sociolectes une grande innocence. Une belle réussite, qui refuse toute esthétique artificielle – et il est vrai que les images de la cité ne sont pas particulièrement belles – pour augmenter le réalisme et la portée affective et se change ainsi en un film choc et retentissant sur ce thème universel qu'est l'apprivoisement du sentiment amoureux.
QuelquesFilms.com
QuelquesFilms.com

Suivre son activité 77 abonnés Lire ses 1 237 critiques

3,5
Publiée le 03/12/2013
Réalisé avec peu de moyens, interprété par des acteurs pour la plupart non professionnels (à l'époque du tournage ; certains le sont devenus par la suite), ce film est une belle surprise qui brille par sa verve, son énergie et son intelligence. Intelligence d'écriture, d'abord. Le scénario met habilement en parallèle le théâtre de Marivaux et les marivaudages des "jeunes de banlieue", à travers une série de confrontations étonnantes, en matière de codes sociaux et moraux. Où il est question d'amour, de cruauté, d'honneur. Kechiche et ses acteurs se sont visiblement donnés à 100 % pour chercher la spontanéité nécessaire à cette tranche de vie. Mission réussie. Au-delà des clichés sur la banlieue, le film se distingue par sa justesse de ton et de regard, et son heureux mélange entre humour et gravité. Mais ce qui réjouit le plus, c'est probablement le rapprochement de deux langages, celui de Marivaux et celui de la banlieue. Deux langages qui s'opposent puis se rejoignent, sur scène ou au quotidien. Au final, L'Esquive célèbre joliment le pouvoir des mots et de la culture.
oh-captain-my-captain
oh-captain-my-captain

Suivre son activité 17 abonnés Lire ses 72 critiques

5,0
Publiée le 22/05/2010
Le film se passe en banlieue et pourtant Kechiche esquive tous les poncifs du genre. Dans son film : pas de rap, de dealers ou de violeurs (cf. l'abjecte "Journée de la Jupe"), pas non plus de flics racistes ou de victimisation facile de cette frange de la population. En plus d'éviter tous ces clichés, Kechiche esquive également toute problématique sociale. Il n'est pas question ici d'intégration, de fracture sociale, de sécurité, de laïcité, de burqa ni d'identité nationale. Car Kechiche se sert d'un environnement, propice habituellement à un grand questionnement socio-economico-politico-culturel, pour raconter une simple et légère histoire d'amours. Le film confronte les pérégrinations amoureuses des personnages d'une pièce de Marivaux dont les élèves préparent une représentation tout au long du film, et celles des élèves eux-mêmes. Et on voit que les règles du jeu de l'amour et du hasard sont les mêmes dans la bourgeoisie du XVIème que dans la banlieue parisienne du XXIe siècle. Car ici, comme dans la pièce de Marivaux, les conflits amoureux sont souvent réglés indirectement, par la cour (valets ou potes) des différents protagonistes, les rencontres sont arrangées, les quiproquos et malentendus sont légions, les amours sont contrariés. L'Esquive est également un grand film sur la puissance (politique et érotique) du langage. Krimo, lui ne maîtrise pas le langage, ni dans la vie, ni au théâtre qu'il utilise pourtant pour tenter de se rapprocher de Lydia (la génialissime, et trop mignonne, Sara Forestier) dont il est amoureux. Le réalisateur démontre un talent de direction d'acteurs absolument prodigieux. Les acteurs sont parfaits, les joutes verbales sont d'une intensité et d'une énergie jubilatoires. La caméra, toujours placée où il faut, parvient à capter des gestes, des regards, des sourires qui en disent souvent plus long que tous les mots.
fodelexpert
fodelexpert

Suivre son activité 8 abonnés Lire ses 230 critiques

4,0
Publiée le 24/04/2013
Très agréable surprise. Un vrai très bon film qui verse pas dans le cliché de cité et qui sait parler d'amour en banlieue sans être dans l'analyse sociologique qui est lourdingue. Il est tellement bien joué, qu'il fédère au delà des amateurs de films cité.
zonzon25
zonzon25

Suivre son activité 2 abonnés Lire ses 24 critiques

5,0
Publiée le 13/08/2014
Sarah Forestier qui explose. Et Sarah Forestier qui s'impose. Abdellatif Kechiche qui confirme. Les césars qui césarisent. Les détracteurs ignorants qui gémissent. Le cinéma français est haut, très haut.
floramon
floramon

Suivre son activité 23 abonnés Lire ses 869 critiques

5,0
Publiée le 24/07/2014
Je comprend tout à fait que beaucoup de gens n'ont pas aimé le film, notamment pour les répliques , les dialogues , l'expression orales des jeunes, c'est vrai que cela peu casser les ant, Kechiche nous montre dans ce film une belle réalité qui peut se dérouler dans les quartiers, c'est pour cela que le film est réussi. De plus , les acteurs sont impressionnants mention à Sara Forestier
Noodles_
Noodles_

Suivre son activité 1 abonné Lire ses 40 critiques

5,0
Publiée le 06/05/2011
L'un des plus grands cinéastes français actuels surprenait tout le monde en 2004 avec cette oeuvre exceptionnelle. Trois films en un: un "teen movie" bouleversant sur les amours maladroites des ados, mais aussi un regard réaliste sur nos cités sans aucun cliché, sans aucune facilité d'écriture. Et enfin une réflexion sur le choc des langages, de celui ultra-speedé du quotidien des banlieues à celui emprunté de Marivaux, dont les élèves d'une classe tentent de jouer une pièce. Au final: un pur chef-d'oeuvre. Qui n'a pas volé ses 4 Césars en 2005, dont celui du meilleur film!
zhurricane
zhurricane

Suivre son activité 23 abonnés Lire ses 1 328 critiques

5,0
Publiée le 24/12/2010
L'esquive est un succulent mélange entre le langage de la cité et le langage de Marivaux. Bref une alchimie parfaite se dégage de ce film. Les relations entre les personnages sont très intéressantes. Le film fait authentique et les acteurs sont parfaits surtout Sara Forestier. Un chef d'oeuvre sous estimé qui ne doit pas être esquivé.
Valentine B.
Valentine B.

Suivre son activité 1 abonné Lire ses 10 critiques

1,0
Publiée le 24/03/2013
Un gros navet, une véritable absurdité, plein de vulgarité et mal joué, enfin bref un carnage cinématographique. Rien de plus à ajouter si ce n'est que j'ai été forcé de regarder cette nullité en cours et ce fut loin d'être un plaisir.
shmifmuf
shmifmuf

Suivre son activité 83 abonnés Lire ses 1 760 critiques

1,5
Publiée le 14/04/2012
Sarah Forestier a un talent évident et elle crêve l'écran. Mais ce film m'a paru long. Je ne trouve aucun lyrisme ni aucune poésie chez Kechiche. Je me suis dans l'ensemble bien ennuyé en regardant ce film.
ekout
ekout

Suivre son activité Lire sa critique

0,5
Publiée le 04/10/2008
le film français le plus naze du monde , les grands du cinema ont applaudis, ok la démago , et surtout c'était génial mais surtout ne vous éloigniez pas de la thématique cité wesh wesh . étant moi meme de banlieue - qui plus est de cité- g été bien triste je me suis senti insulté et quand tout les medias s'y mettent on assiste a la plus grosse arnaque du cinema français. mais bon c cool un jeune de cité ça parle wesh wesh et c'eszt tres nerveux , c'est exotique, p***** de pensée unique ...
Les meilleurs films de tous les temps
  • Les meilleurs films de tous les temps selon les spectateurs
  • Les meilleurs films de tous les temps selon la presse
Back to Top