Notez des films
Mon AlloCiné
    Totally F***ed Up
    Totally F***ed Up
    en VOD / 1h 18min / Comédie dramatique, Romance
    De Gregg Araki
    Avec Susan Behsid, Alan Boyce, Craig Gilmore
    Nationalité américain
    Ce film en VOD
    Spectateurs
    3,8 79 notes dont 9 critiques
    noter :
    0.5
    1
    1.5
    2
    2.5
    3
    3.5
    4
    4.5
    5
    Envie de voir

    Synopsis et détails

    Le quotidien d'un groupe d'adolescents homosexuels à Los Angeles, entre ennui, rage, expérimentations sexuelles et peur du sida.
    Distributeur -
    Voir les infos techniques
    Année de production 1993
    Date de sortie DVD -
    Date de sortie Blu-ray -
    Date de sortie VOD -
    Type de film Long-métrage
    Secrets de tournage -
    Budget -
    Langues Anglais
    Format production -
    Couleur Couleur
    Format audio -
    Format de projection -
    N° de Visa -

    Regarder ce film

    En VOD
    à partir de (3.99 €)
    Voir toutes les offres VOD
    Service proposé par

    Acteurs et actrices

    Susan Behsid
    Rôle : Michele
    Alan Boyce
    Rôle : Ian
    Craig Gilmore
    Rôle : Brendan
    Marcus Hu
    Rôle : un homophobe
    Casting complet et équipe technique

    Critiques Spectateurs

    Quentin E. V.
    Quentin E. V.

    Suivre son activité 94 abonnés Lire ses 1 068 critiques

    2,0
    Publiée le 25 février 2017
    Totally Fucked Up est le première volet d'une trilogie, suivi ensuite par The Doom Generation et Nowhere. L'aspect faux documentaire m'a gâché l'appréciation de ce film et je ne me retrouve pas dans les questions que se posent ses jeunes... Surtout dû à un écart de génération, de contexte et de pratique. Personnellement, j'arrête au premier des trois films.
    Le-Droogie
    Le-Droogie

    Suivre son activité 13 abonnés Lire ses 220 critiques

    4,0
    Publiée le 24 juillet 2011
    Amusant de constater les similitudes qui lient Living End et Totally Fucked Up. Pas seulement au niveau de la thématique, évidemment, mais des acteurs, des décors, jusqu’à cette fameuse affiche d’Andy Warhol, la même qui apparaît dans les deux films. Hormis cette anecdote, que retient-on de ce film, basé sur les traits du documentaire ? Et bien, un sacré témoignage d’une jeunesse américaine descendant tout droit de la Génération ...
    Lire plus
    konika0
    konika0

    Suivre son activité 8 abonnés Lire ses 465 critiques

    2,5
    Publiée le 2 juillet 2016
    Je suis allé fouiller dans le fond de l'armoire Araki, cette cour des miracles où l'amour, l'adolescence, la violence, le désir et l'identité sexuelle se livrent une bataille passionnée. Totally F***ed up, c'est la face sombre et un peu cracra, celle qui veut pas vous divertir mais vous envoyer un coup de poing dans le bide. Sous forme de « found footage », d'interviews mises en scène et de plans pornographiques explicites (mais très ...
    Lire plus
    weihnachtsmann
    weihnachtsmann

    Suivre son activité 104 abonnés Lire ses 3 128 critiques

    3,0
    Publiée le 3 janvier 2017
    Constat amer d'une jeunesse qui se cherche. On sent la recherche de faire des dialogues et des pensées de ces jeunes un matériau filmique qui exprimerait davantage que les mots. Limite documentaire sur les peurs et les angoisses d'une époque, le style est brut et certaines pensées sont lucides. À noter que le titre veut dire "complètement barrés"
    9 Critiques Spectateurs

    Photo

    Si vous aimez ce film, vous pourriez aimer ...

    Voir plus de films similaires

    Pour découvrir d'autres films : Les meilleurs films de l'année 1993, Les meilleurs films Comédie dramatique, Meilleurs films Comédie dramatique en 1993.

    Commentaires

    • Blaste
      Un film totalement incroyable de par son scénario (le basculement final est d'une beauté froidement mélancolique à vous en laisser pantois pendant des heures) mais aussi de par sa mise en scène, Araki mélange les formats (vidéo, 16 mm... fiction, entretiens faussement documentaires...). Malgré que, comme à son habitude, Araki développe ses personnages et ses situations jusqu'à un extrême quasi-caricatural, mais il s'en dégage une certaine subtilité et une certaine finesse qui font que ce fil trouve une certaine justesse.
    Voir les commentaires
    Back to Top