Mon AlloCiné
    Les Orgueilleux
    Les Orgueilleux
    Date de sortie 25 novembre 1953 (1h 43min)
    Avec Michèle Morgan, Gérard Philipe, Michèle Cordoue plus
    Genre Drame
    Nationalités mexicain, français
    Bande-annonce Ce film en VOD
    Spectateurs
    3,5 123 notes dont 13 critiques
    noter :
    0.5
    1
    1.5
    2
    2.5
    3
    3.5
    4
    4.5
    5
    Envie de voir

    Synopsis et détails

    Dans un petit village mexicain frappé par une épidémie de méningite, deux êtres en perdition se rencontrent : Georges, ex-médecin français exilé au Mexique, véritable épave ayant sombré dans l’alcoolisme, et Nellie, une jeune femme qui vient de perdre son mari, emporté brutalement par la méningite. Seule dans un pays qu’elle ne connaît pas, elle va rencontrer Georges, un homme à la fois rebutant et fascinant. Tous les deux doivent redonner un sens à leur vie. Sous un soleil accablant, l’épidémie, elle, continue de se propager… 
    Distributeur -
    Voir les infos techniques
    Année de production 1953
    Date de sortie DVD 21/01/2004
    Date de sortie Blu-ray 04/12/2013
    Date de sortie VOD 08/04/2013
    Type de film Long-métrage
    Secrets de tournage -
    Budget -
    Langues Français
    Format production -
    Couleur N&B
    Format audio -
    Format de projection -
    N° de Visa -

    Regarder ce film

    En VOD
    à partir de (9.99 €)
    à partir de (7.99 €)
    à partir de (9.99 €)
    à partir de (8.99 €)
    Voir toutes les offres VOD
    Service proposé par
    En DVD BLU-RAY
    neuf à partir de 5.74 €
    Les Orgueilleux
    Les Orgueilleux (DVD)
    neuf à partir de 8.46 €
    Voir toutes les offres DVD BLU-RAY

    Bande-annonce

    Les Orgueilleux Bande-annonce VF 2:56
    Les Orgueilleux Bande-annonce VF
    3 625 vues

    Acteurs et actrices

    Michèle Morgan
    Rôle : Nelly
    Gérard Philipe
    Rôle : Georges
    Michèle Cordoue
    Rôle : Anna
    Carlos López Moctezuma
    Rôle : Le docteur
    Casting complet et équipe technique

    Critiques spectateurs

    anonyme
    Critique positive la plus utile

    par anonyme le 20/01/2015

    4,5Excellent
    Il n'y a pas à dire, à une lointaine époque, la France et ses réalisateurs savait faire du cinéma. Il y avait les ...
    bsalvert
    Critique négative la plus utile

    par bsalvert, le 17/03/2013

    1,0Très mauvais
    un couple qui fait rêver et pourtant il n'en sort rien.PLV : à réesever aux fans de ces acteurs même si le film ne ...
    Lire la suite
    Toutes les critiques spectateurs
    0% (0 critique)
    62% (8 critiques)
    15% (2 critiques)
    15% (2 critiques)
    8% (1 critique)
    0% (0 critique)
    Votre avis sur Les Orgueilleux ?
    13 Critiques Spectateurs

    Photo

    Dernières news

    La télé rend hommage à Michèle Morgan
    NEWS - Stars
    dimanche 25 décembre 2016
    Films recommandés
    Manon
    Manon
    Le Château du dragon
    Le Château du dragon
    La Grande Frousse
    La Grande Frousse
    Le Masque arraché
    Le Masque arraché

    Si vous aimez ce film, vous pourriez aimer ...

    Voir plus de films similaires

    Pour découvrir d'autres films : Les meilleurs films de l'année 1953, Les meilleurs films Drame, Meilleurs films Drame en 1953.

    Commentaires

    • Bub ... Haut les flingues,
      Il n'y a pas à dire, à une lointaine époque, la France et ses réalisateurs savait faire du cinéma. Il y avait les polars, les films de guerre, les études sociales, les vraies comédies, "La femme du Boulanger", "Marius", "Ulysse", "Pécheurs d'Islande". "Les orgueilleux" est un savant mélange explosif, d'exotisme, d'aventure et de sensualité torride. Dans un contexte poisseux, par amour, un docteur alcoolique, clochardisé, réveille son savoir pour endiguer une épidémie. Le fil conducteur excellent et bien dans le cadre de l'époque, reste simple et ne ferait pas à lui seul, un si grand film. Mais le talent et la plastique exceptionnels de Michel Morgan et de Gérard Philippe rendent l’œuvre mémorable pour son interprétation et l'incroyable tension érotique de plusieurs séquences, tout cela sans montrer une seconde, plus qu'un regard ou bien une goutte de transpiration qui s'écoule sur le cou lors d'une étreinte symbolique. Chapeau les artistes. Quant à la déchéance alcoolique, ce n'est pas là qu'on pouvait attendre monsieur Philippe et pourtant, il y est et crève littéralement l'écran...
    Voir les commentaires
    Back to Top