Notez des films
Mon AlloCiné
    L'Année dernière à Marienbad
    Bande-annonce L'Année dernière à Marienbad
    25 juin 1961 / 1h 34min / Drame, Romance
    Date de reprise 19 septembre 2018 - Version restaurée
    De Alain Resnais
    Avec Delphine Seyrig, Giorgio Albertazzi, Sacha Pitoëff
    Nationalités italien, français
    Bande-annonce Ce film en VOD
    Spectateurs
    3,4 473 notes dont 66 critiques
    noter :
    0.5
    1
    1.5
    2
    2.5
    3
    3.5
    4
    4.5
    5
    Envie de voir

    Synopsis et détails

    Dans un château de bohême transformé en hôtel, des gens vivent dans une atmosphère feutrée. Ils sont là pour se reposer, et tout autre bruit que quelques paroles chuchotées est proscrit. Un homme s’attache à une femme et tente de la persuader qu’ils ont eu une aventure, l’année dernière, à Marienbad.
    Distributeur Tamasa Distribution
    Récompenses 2 nominations
    Voir les infos techniques
    Année de production 1961
    Date de sortie DVD 01/09/2009
    Date de sortie Blu-ray 03/11/2009
    Date de sortie VOD 24/08/2011
    Type de film Long-métrage
    Secrets de tournage 14 anecdotes
    Budget -
    Date de reprise 19/09/2018
    Langues Français
    Format production -
    Couleur N&B
    Format audio -
    Format de projection -
    N° de Visa 23862

    Regarder ce film

    En VOD
    à partir de (3.99 €)
    à partir de (3.99 €)
    à partir de (7.99 €)
    à partir de (7.99 €)
    Voir toutes les offres VOD
    Service proposé par
    En DVD BLU-RAY
    L'Année dernière à Marienbad - Combo Blu-ray + DVD
    L'Année dernière à Marienbad - Combo Blu-ray + DVD (Blu-ray)
    neuf à partir de 22.65 €
    Voir toutes les offres DVD BLU-RAY

    Bande-annonce

    L'Année dernière à Marienbad Bande-annonce VF 1:33
    L'Année dernière à Marienbad Bande-annonce VF
    15 883 vues

    Acteurs et actrices

    Delphine Seyrig
    Rôle : La femme
    Giorgio Albertazzi
    Rôle : L'inconnu
    Sacha Pitoëff
    Rôle : L'ami
    Françoise Bertin
    Rôle : Un personnage de l'hôtel
    Casting complet et équipe technique

    Critiques Spectateurs

    chrischambers86
    chrischambers86

    Suivre son activité 1615 abonnés Lire ses 10 386 critiques

    5,0
    Publiée le 28 juin 2013
    Considèrè comme un film rèvolutionnaire lors de sa sortie en 1961, "L'annèe dernière à Marienbad" ne ressemblait alors à aucun film dèjà projetè et demeure depuis un exemple unique de langage filmè! Oeuvre commune d'un ècrivain, Alain Robbe-Grillet, et d'un grand cinèaste, Alain Resnais, ce film unique en son genre baigne dans une atmosphère ètrange reflètant l'univers inconscient de personnages filmès « de l'intèrieur » en ...
    Lire plus
    anonyme
    Un visiteur
    3,5
    Publiée le 11 mars 2019
    S’il y a un réalisateur qui peut se vanter d’avoir amené le cinéma sur des sentiers non défrichés au début des années 60, c’est bien Alain Resnais. Après un déconcertant Hiroshima mon amour en 1959, il pousse encore plus loin la déconstruction de la linéarité de l’histoire racontée avec L’année dernière à Marienbad. Il s’amuse à faire éclater les limites spatio-temporelles. Un personnage situé dans le cadre initial ...
    Lire plus
    Lionsotte
    Lionsotte

    Suivre son activité 1 abonné Lire ses 8 critiques

    1,0
    Publiée le 24 octobre 2011
    Ce film est une histoire. Une histoire racontée. Elle est représentée par le silence, l’inactivité des personnes dont on ne parle pas. Il suffit que le narrateur évoque un détail pour que tous les regards soient tournés vers lui. Puis on se perd : c’est l’histoire ou la réalité ? Ce film, primé, est très difficile à suivre, et surtout à accrocher. La musique qui inaugure le film semble jouée au hasard. Autant dire que ce film ...
    Lire plus
    Gonnard
    Gonnard

    Suivre son activité 107 abonnés Lire ses 1 930 critiques

    0,5
    Publiée le 15 mai 2010
    Un film difficile à apprécier, en particulier le début. La voix-off impose au spectateur de longs monologues, pas forcément désagréables au demeurant, mais souvent soporifiques. L'arrière-plan musical devient vite soulant, même pour ceux qui aiment l'orgue. Le cadrage est en revanche finement pensé, le noir et blanc lui donnant encore plus de force. L'intrigue est plus que légère et surtout alambiquée, du coup on décroche assez vite. ...
    Lire plus
    66 Critiques Spectateurs

    Photos

    Secrets de tournage

    Lion d'Or 1961

    Troisième long métrage d'Alain Resnais, L'Année dernière à Marienbad a remporté le Lion d'Or à la Mostra de Venise en 1961. Deux ans plus tard, le film décrochera une nomination à l'Oscar du Meilleur scénario.

    Le charme discret

    L'Année dernière à Marienbad est le premier long métrage dans lequel apparaît Delphine Seyrig. La comédienne à la voix sensuelle, née en 1932, a fait des débuts au théâtre avant d'accéder à la notoriété grâce au film d'Alain Resnais. Le cinéaste en fera l'héroïne de son film suivant, Muriel ou le Temps d'un retour, pour lequel elle décrochera le Prix d'interprétation à Venise en 1963.

    Glissements progressifs vers le cinéma

    Après Marguerite Duras (Hiroshima mon amour) et avant Jorge Semprun (La Guerre est finie), Alain Resnais a fait un appel à un célèbre écrivain pour le scénario de L'Année dernière à Marienbad : Alain Robbe-Grillet. Figure de proue du Nouveau Roman, aux côtés de Nathalie Sarraute ou Michel Butor, l'auteur des Gommes en 1953 et de La Jalousie en 1957, ne tarde pas à passer derrière la caméra. En 1963, il signe son premier long métrage, L'Immortell... Lire plus
    14 Secrets de tournage

    Dernières news

    Décès de Françoise Bertin, la grand-mère d'Ensemble, c'est tout
    NEWS - Stars
    lundi 27 octobre 2014
    Vue dans "Ensemble c'est tout", "Ne le dis à personne", "Paulette" ou chez Alain Resnais, l'actrice Françoise Bertin, grande...
    Mort d'Alain Resnais à l'âge de 91 ans
    NEWS - Stars
    dimanche 2 mars 2014
    Le cinéaste français Alain Resnais est décédé ce samedi 1er mars, à Paris. Réalisateur de chefs-d'oeuvres comme "Mon Oncle...
    5 news sur ce film
    Films recommandés
    Tous les autres s'appellent Ali
    Tous les autres s'appellent Ali
    Le Sacrifice
    Le Sacrifice
    Le Couteau dans l'eau
    Le Couteau dans l'eau
    Les Larmes amères de Petra von Kant
    Les Larmes amères de Petra von Kant

    Si vous aimez ce film, vous pourriez aimer ...

    Voir plus de films similaires

    Pour découvrir d'autres films : Les meilleurs films de l'année 1961, Les meilleurs films Drame, Meilleurs films Drame en 1961.

    Commentaires

    • laurent c.
      Film phare de la radicalité cinématographique des années soixantes, “L'année dernière à Marienbad, n’a en rien perdu, en ce début de 21ème siècle, de son caractère hypnotique et envoûtant. Équivalent, pour le cinéma, de l'expression littéraire propre au Nouveau roman, le film se déconstruit en une myriade de sensations qui s'ajoutent ou se retranchent au gré de la multitude des différentes interprétations possibles, jusqu'au vertige. S'agit-il d'un rêve, d'un songe, d'un fantasme ? S'agit-il d'exprimer l'évanescence du souvenir, et de sa perpétuelle reconstruction inconsciente ? Pour peu qu'il accepte de se laisser conduire sans contrainte, le spectateur éprouvera le plus grand plaisir à s'interroger sur le sens des images troublantes, que Resnais lui propose, sans résolution définitive.J'ai, pour ma part, en revoyant le film, pensé à Stanley Kubrick et aux déambulations dans l'hôtel Overlook, ou à celles dans le vaisseau spatial de 2001. J'ai surtout repensé à la scène finale du même 2001, dans laquelle Bowman, comme hors du temps, se voyait aux différents âges de sa vie. J'ai pensé au foetus dans l'espace. Dans un genre différent mais aux résonances existentielles comparables, j’ai aussi pensé, étrangement, à la fin de AI, que Kubrick, toujours lui, souhaitait réaliser, avant que son ami Spielberg ne reprenne le projet. J'ai imaginé alors que le film de Resnais, lui aussi hors du temps, pouvait être vu comme une description, celle de la tentative, par une entité du futur, de rassembler des “fragments” du “discours amoureux” de notre lointaine humanité disparue. Un travail d'archéologie qui exhumerait les passions humaines, en quelque sorte. Qui chercherait à les comprendre sans savoir par où commencer.Pour le dire autrement, je pense que la force du film tient au fait qu’il nous laisse libre de l'interpréter en fonction de ce que nous sommes : en tant qu'amoureux du cinéma, j’y vois des liens avec des films que j'aime. Et ces liens nourrissent ma réflexion sur le sens du film.
    • magnon86
      Le pire film de toute ma vie. (Voir ma critique)
    Voir les commentaires
    Back to Top