In Ciné Veritas  

Membre depuis 1549 jours | Dernière activité : 17/06/2019

Suivre son activité
Cessez-le-feu

Critique de Cessez-le-feu - par In Ciné Veritas

   2.5 - Moyen
Le premier film d’Emmanuel Courcol débute par une séquence ambitieuse dans les tranchées du front de la première Guerre Mondiale. Ces plans réalisés à la grue rendent compte avec intensité et authenticité de la violence physique et psychologique des combats. Les ambitions de cette scène liminaire ne sont pas confirmées tant dans la narration que dans la mise en scène par les segments suivants de Cessez-le-feu. La partie campée en Haute-Volta embarque une intrigue faible. Dans la partie française du film, le scénario privilégie les sentiers battus au détriment de ce qui aurait dû rester son sujet central, le sort des poilus et la gestion de leurs traumatismes durant l’immédiat après-guerre. Les interprétations livrées par Romain Duris, Céline Salette et Grégory Gadebois sont bonnes mais sans surprise car ces acteurs évoluent ici dans les registres que nous leur connaissons. Imparfait et inégal comme nombre de premiers longs-métrages, Cessez-le-feu suscite un certain intérêt qui nous laisse attentifs de la prochaine réalisation d’Emmanuel Courcol.