Notez des films
Mon AlloCiné
    Richard Fleischer

    État civil

    Métiers Réalisateur, Acteur, Producteur
    Nationalité Américain
    Naissance 8 décembre 1916 (Brooklyn, New York - Etats-Unis)
    Décès 25 mars 2006 à l'age de 89 ans (Los Angeles, Californie)

    Biographie

    Fils d'un des pionniers de l'animation Max Fleischer, créateur de Popeye, Betty Boop, Richard Fleischer poursuit un cursus de psychologie, avant de rentrer dans le département d'art dramatique de Yale, ou il monte une troupe de théâtre appelée "Arena players". En 1942, il rentre dans les studios de la RKO-Pathé à New-York, où il devient monteur des informations diffusées chaque semaine par la compagnie, avant de produire et de diriger ses propres sujets. C'est à cette époque qu'il se fait connaître , notamment avec les "Flicker Flashbacks", une série de sketches comiques et muets, qui lui permettent d'accéder au studio de la RKO à Hollywood.

    Il connaît à cette période un grand succès avec des films à suspens, comme Bodyguard qu'il coécrit en 1948 avec Robert Altman, L'Assassin sans visage en 1949, ou L'Enigme du Chicago-Express en 1952, un thriller autour d'un train considéré comme un classique de la série B. Il part pour la MGM, et de là pour les studios Walt Disney, qui lui proposent de tourner en 1954, son premier gros budget 20.000 lieues sous les mers, ce qui lui vaut de passer pour un spécialiste de l'action et de l'aventure. C'est d'ailleurs dans ce genre qu'il s'illustre de nouveau avec une série de films, en 1958 avec Les Vikings, en 1962 avec le péplum Barabbas, ou encore le film de guerre avec Tora! Tora! Tora! en 1972.

    Outre l'action, Fleischer tourne des films noir ainsi que des thrillers, comme Les Inconnus dans la ville en 1955,ou L'Etrangleur de Boston en 1968. Le cinéaste s'essaye également à la science-fiction avec tout d'abord Le Voyage fantastique en 1966, puis Soleil vert en 1973. Véritable faiseur, Fleischer crée un style qui lui apporte la renommée, et parfois des échecs. Parmi ces derniers, on peut citer L'Extravagant docteur Dolittle en 1967, ou Che! en 1969.

    Dans les années 80, Fleischer tourne quelques films dont on peut retenir, Amityville 3-D (1983), ainsi que le deuxième opus de Conan intitulé Conan le destructeur sur lequel il retrouve le producteur Dino De Laurentiis avec lequel il avait travaillé pour Barabbas. Il publie en 1994 son autobiographie, "Just tell me when to cry". Du polar nerveux, au fantastique, en passant par le western, la comédie musicale et le film de guerre, Fleischer a dominé les genres, imposant un style de mise en scène toujours au service de l'action. Il a dirigé un bon nombre de stars comme Kirk Douglas, Robert Mitchum, Charles Bronson ou encore Charlton Heston.

    Ses premiers pas à l'écran

    Child of divorce
    Child of divorce
    1946
    Banjo
    Banjo
    1947
    So this is New York
    So this is New York
    1948
    Bodyguard
    Bodyguard
    1948

    Ses meilleurs films et séries

    Soleil vert
    Soleil vert
    1973
    L'Etrangleur de Boston
    L'Etrangleur de Boston
    1968
    20.000 lieues sous les mers
    20.000 lieues sous les mers
    1954

    Sa carrière en chiffres

    60
    Années de carrière
    0
    Récompense
    49
    Films
    0
    Série
    12
    Nominations
    15,3 M
    Entrées ciné

    Genres de prédilection

    Drame : 33 %
    Policier : 31 %
    Aventure : 19 %
    Action : 17 %

    Ses stats sur AlloCiné

    1
    Vidéo
    87
    Photos
    4
    News
    43
    Fans

    A tourné le plus avec

    Ernest Borgnine
    Ernest Borgnine
    4 films
    Le Prince et le pauvre (1977), Barabbas (1962), Les Vikings (1958), Les Inconnus dans la ville (1955)
    Rex Harrison
    Rex Harrison
    3 films
    Ashanti (1979), Le Prince et le pauvre (1977), L'Extravagant docteur Dolittle (1967)
    Orson Welles
    3 films
    Drame dans un miroir (1959), Les Vikings (1958), Le Génie du mal (1958)
    L'Enigme du Chicago Express (1952), Fini de rire (1951), Armored Car Robbery (1950)
    Jeff Corey
    3 films
    Conan le destructeur (1984), L'Etrangleur de Boston (1968), Assassin sans visage (1949)
    Commentaires
    • ennis delmar
      t'oublie le super voyage fantastique (très moderne pour l'époque)
    • MGM-ranger
      Oui, exact. M'enfin, je sais même pas pourquoi j'ai posté un commentaire aussi inintéressant.
    • PandaHydra p.
      101 ans si on est en 2017.
    • LordGalean
      ça n'a pas grand chose à voir avec l'écologie ce film je trouve, c'est bien plus complexe et profond qu'une simple critique écologiste :) Par ailleurs, celui qui sous entend que le film pourrait être réalisé par n'importe qui ne dit pas qu'il est mauvais par là, juste que Fleischer n'a pas de patte identifiable en comparaison de nos mirifiques auteurs français ou autre qui font un film qu'on reconnait tout de suite, d'une part il en sait quoi, il connait suffisamment son cinéma à Fleischer pour juger de cela ? deuxièmement, c'est pas pasque un réa a une patte comme on dit identifiable que ça en fait automatiquement un génie. ;)
    • Lucy-Rose
      "Soleil vert" m'a beaucoup surpris quand je l'ai vu..C'est un très grand film de science-fiction écologique..d'ailleurs, y en a pas tellement que ça des films ouvertement écologiques...chapeau richard fleisher! :ouch:
    • rien-que-pour-vos-yeux
      [img]http://www.alyon.org/generale/...[/img] LES VIKINGS (1958)
    • Freaks101
      Ben voyons !!! "L'etrangleur de Boston" ou "Soleil vert" auraient put, je te cite : "être réalisé par n'importe qui..." on croit rêver !!!! :fou: En tout cas pour ma part, Fleischer a enchanté mon enfance (20 000 lieues sous les mers, l'aventure fantastique) autant que ma cinéphilie... Un grand meurt, alors que pleins de gros nuls sévissent toujours !!!
    • rien-que-pour-vos-yeux
      [img]http://www.scifi-universe.com/...[/img] SOLEIL VERT (73) un très grand film de SF
    • rien-que-pour-vos-yeux
      Enfin quelqu'un pour rendre hommage à ce grand monsieur, la mémoire des "allocinéens" semble courte par ici !
    • giena
      Mais toi t'es une bête. Mais pas en français.Si t'es assez stupide pour connaitre le prix d'un navet, c'est que tu dois en être friand. Donc, arrête de te la raconter "cinéphile".La carrière d'un réalisateur peut varier. Pour moi, les grands réalisateurs sont ceux qui ont réussi à m'emouvoir et à m'impressionner. Et Mr Fleischer y est parvenu. Donc je te souhaite une bonne soirée devant "Destination Finale 3". Tcho!
    • rien-que-pour-vos-yeux
      [img]http://www.ojaifilmfestival.co...[/img] Richard Fleischer
    • rien-que-pour-vos-yeux
      Décès du réalisateur Richard Fleischer Célébrités - lundi 27 mars 2006 Réalisateur de "L'Etrangleur de Boston", "20.000 lieues sous les mers" ou "Soleil vert", Richard Fleischer est décédé ce samedi 25 mars. Il avait 89 ans. Du polar nerveux, au fantastique en passant par le western, la comédie musicale et le film de guerre, il avait dominé les genres, imposant un style de mise en scène toujours au service de l'action et dirigé le splus grandes stars de l'âge d'or hollywoodien, tels Kirk Douglas, Robert Mitchum, Charles Bronson ou encore Charlton Heston. Né en 1916 à Brooklyn, le réalisateur américain Richard Fleischer s'est éteint ce samedie 25 mars dans un hôpital de Los Angeles. Il était âgé de 89 ans. Débuts à la RKO Fils de l'un des pionniers de l'animation, Max Fleischer créateur de Popeye ou Betty Boop, Richard Fleischer poursuit un cursus de psychologie, avant de rentrer dans le département d'art dramatique de Yale, ou il monte une troupe de théâtre appelée "Arena players". En 1942, il rentre dans les studios de la RKO-Pathé à New-York, où il devient monteur des informations diffusées chaque semaine par la compagnie, avant de produire et de diriger ses propres sujets. C'est à cette époque qu'il se fait connaître, notamment avec les Flicker Flashbacks, une série de sketches comiques et muets, qui lui permettent d'accéder au studio de la RKO à Hollywood. Un spécialiste de l'action et de l'aventure Il connaît à cette période un grand succès avec des films à suspense, comme Bodyguard qu'il coécrit en 1948 avec Robert Altman, L'Assassin sans visage en 1949, ou L'Enigme du Chicago-Express en 1952, un thriller autour d'un train considéré comme un classique de la série B. Il part pour la MGM, et de là pour les studios Walt Disney, qui lui proposent de tourner en 1954, son premier gros budget 20.000 lieues sous les mers, ce qui lui vaut de passer pour un spécialiste de l'action et de l'aventure. C'est d'ailleurs dans ce genre qu'il s'illustre de nouveau avec une série de films, en 1958 avec Les Vikings, en 1962 avec le péplum Barabbas, ou encore le film de guerre avec Tora! Tora! Tora! en 1972. Un "faiseur" de talent Outre l'action, Fleischer tourne des films noir ainsi que des thrillers, comme Les Inconnus dans la ville en 1955,ou L'Etrangleur de Boston en 1968. Le cinéaste s'essaye également à la science-fiction avec tout d'abord Le Voyage fantastique en 1966, puis Soleil vert en 1973. Véritable faiseur, Fleischer crée un style qui lui apporte la renommée, et parfois des échecs. Parmi ces derniers, on peut citer L'Extravagant docteur Dolittle en 1967, ou Che! en 1969. Dans les années 80, Fleischer tourne quelques films dont on peut retenir, Amityville 3-D (1983), ainsi que le deuxième opus de Conan intitulé Conan le destructeur sur lequel il retrouve le producteur Dino De Laurentiis avec lequel il avait travaillé pour Barabbas. Il publie en 1994 son autobiographie, Just tell me when to cry. La Rédaction d'AlloCiné avec AFP
    • rien-que-pour-vos-yeux
      L'Etrangleur de Boston, Soleil Vert, Le Voyage Fantastique, Les Vikings...pour ma part. Hommage à un très grand réalisateur ! :(
    • Dark_clem
      Respect pour ce grand bonhomme du cinéma. En tout cas, jolie la faute dans l'article : [quote]ce "samediE"[/quote]
    • otarierom
      un de moins:(
    • jamesdu75
      Désolé de vous decevoir mes amis. Mais cet hommes était plus un metteur en scéne de plus qu'un excellent réalisteur. La pluspart des films qu'il a fait aurait était fait par n'importe qui qu'on aurait pas vu la difference. De plus c assez mechant de mettre Amytiville 3D un film minable sortis direct en DVD (2€ sur cd discount ou dans les supermarché) avec tenez vous bien Meg Ryan dans son premier "grand" role :lol: :lol: :lol: :lol:
    • julienmorvan
      Quant à moi mes meilleurs souvenirs resterons 20.000 lieues sous les mers et les vikings, deux chef d'oeuvre de la filmographie de Kirk Douglas.Effectivement si le cinéma de minuit pouvait faire une petite rétro ...
    • AMCHI
      Un grand réalisateur nous quitte, ses films sont sans doute plus connu que lui.Ashanti est un film que j'aimerais particumièrement voir mais il ne passe jamais à la télé.
    • Popescu
      Quelques très grands films: L'étrangleur de Rellington Place, Duel dans la boue, Les inconnus dans la ville, Les vikings...D'autres films pas franchement inoubliables, et une poignée de navets, le type a tout fait.C'est toujours triste.Allez, le cinéma de minuit, une petite retrospective, siouplait.
    • sparrowjack
      Paix à son âme....
    Voir les commentaires
    Back to Top