Mon AlloCiné
  • Mes amis
  • Mes cinémas
  • Speednoter
  • Ma Collection
  • Mon compte
  • Jeux
  • Forum
  • Déconnexion
Bernard Giraudeau

État civil

Métiers Acteur, Réalisateur, Scénariste plus
Nationalité Français
Naissance 18 juin 1947 (La Rochelle - France)
Décès 17 juillet 2010 à l'age de 63 ans (Paris - France)

Biographie

Fils de militaire, Bernard Giraudeau s'engage à 15 ans dans la Marine nationale. Bientôt titulaire d'un brevet de mécanicien, il enchaîne les petits boulots aux Halles ou dans une agence de publicité avant d'intégrer en 1970 le Conservatoire de Paris, où il obtient un premier prix de comédie classique et moderne en 1974. Sa première apparition au cinéma remonte à 1973, il joue alors le fils de Jean Gabin dans le poignant Deux hommes dans la ville de José Giovanni. On le retrouve également au casting de plusieurs comédies à succès, souvent dans des rôles de "jolis coeurs" (Et la tendresse ? Bordel !, 1978 ; La Boum, 1980 ; Viens chez moi, j'habite chez une copine, 1981). Mais notre bourlingueur aux yeux bleus s'emploie très vite à brouiller son image de séducteur en interprétant des personnages violents (Rue barbare, 1983) et machiavéliques (Le Grand pardon, 1981 ; L'Année des méduses, 1984).

Acteur vedette d'un cinéma populaire musclé (Le Ruffian, 1983 ; Les Spécialistes, 1985 ; Les Longs manteaux, 1986), Bernard Giraudeau est également remarqué pour ses compositions dans des films moins évidents comme le polar crépusculaire Poussière d'ange (1987) - où il campe un flic alcoolique - et L'Homme voilé tourné au Liban en 1987 par Maroun Bagdadi. Encouragé par le réalisateur italien Ettore Scola, qui le dirigea en capitaine séducteur dans Passion d'amour (1980), Bernard Giraudeau passe derrière la caméra à la fin des années 80. Après La Face de l'ogre, un téléfilm dans lequel il met en scène celle qui est alors sa compagne, Anny Duperey, il tourne deux longs métrages qui témoignent de son goût pour le voyage et l'aventure : L'Autre (1990), d'après le roman d'Andrée Chédid - un projet qu'il portait depuis 18 ans - et Les Caprices d'un fleuve (1996), un ambitieux film d'époque tourné au Sénégal.

Loin d'avoir abandonné sa carrière d'acteur - à l'écran comme sur les planches -, Bernard Giraudeau trouve même, à l'approche de la cinquantaine, quelques-uns de ses rôles les plus marquants : prof homo dans Le Fils préféré (1994), prélat poudré dans Ridicule (1995) de son vieux complice Patrice Leconte, il incarne avec une évidente délectation les personnages ambigus et manipulateurs, comme le patron pervers d'Une affaire de goût (1999), thriller signé Bernard Rapp, ou le beauf homosexuel du décapant Gouttes d'eau sur pierres brûlantes (2000) de François Ozon. La critique et le public semblent alors redécouvrir le comédien, qui poursuit sur ce registre, entre ironie et cruauté, dans trois films présentés en 2003 au Festival de Cannes : La Petite Lili de Claude Miller, Je suis un assassin de Thomas Vincent, et Ce jour-là du Chilien Raoul Ruiz. Dans ce film, il joue le rôle d'un psychopathe diabétique. Au cinéma, cette éternelle "gueule d'amour" brillera une dernière fois en entraîneur de boxe thaï aux côtés de Dida Diafat dans Chok dee (2004) de Xavier Durringer.

Atteint d'un cancer du rein en 2000 puis du poumon cinq ans plus tard, Bernard Giraudeau menait depuis ces dernières années une carrière de romancier à succès avec Le Marin à l'ancre (2001), Les Hommes à terre (2004) et Les Femmes de nage (2007), tout en témoignant avec courage de sa lutte contre la maladie.

Ses premiers pas à l'écran

Arsène Lupin
Arsène Lupin
1971
Deux hommes dans la ville
Deux hommes dans la ville
1973
La Poursuite implacable
La Poursuite implacable
1973
Jamais plus toujours
Jamais plus toujours
1975

Ses meilleurs films et séries

Rue Barbare
Rue Barbare
1983
Les Spécialistes
Les Spécialistes
1985

Sa carrière en chiffres

39
Années de carrière
0
Récompense
65
Films
3
Séries
5
Nominations
43,4 M
Entrées ciné

Genres de prédilection

Drame : 44 %
Comédie dramatique : 28 %
Romance : 14 %
Policier : 14 %

Ses stats sur AlloCiné

2
Vidéos
44
Photos
9
News
142
Fans

A tourné le plus avec

Patrice Leconte
Patrice Leconte
4 films
Ridicule (1996), Contre l'oubli (1991), Les Spécialistes (1985), Viens chez moi, j'habite chez une copine (1981)
Michel Piccoli
Michel Piccoli
4 films
La Petite Lili (2002), Ce jour-là (2002), Contre l'oubli (1991), L'Homme voilé (1987)
José Giovanni
José Giovanni
4 films
Les Loups entre eux (1985), Le Ruffian (1983), Le Gitan (1975), Deux hommes dans la ville (1973)
Les Caprices d'un fleuve (1995), La reine blanche (1991), Le Grand pardon (1982), La Boum (1980)
Anny Duperey
Anny Duperey
3 films
Contre l'oubli (1991), Le Grand pardon (1982), Meurtres à domicile (1981)
Les Spécialistes (1985), Le Gitan (1975), Deux hommes dans la ville (1973)
Une affaire de goût (1999), Ridicule (1996), Meurtres à domicile (1981)
Le Fils préféré (1994), Les Spécialistes (1985), Moi vouloir toi (1985)
Alain Delon
3 films
Le Toubib (1979), Le Gitan (1975), Deux hommes dans la ville (1973)
Commentaires
  • d18smile
    Monsieur GIRAUDEAU, j'aimerai vous rencontrer pour l'homme que vous êtes - je vous écris une lettre à Cinéart av mes coord. Vous pouvez me répondre sur d18smile@yahoo.fr Dans l'attente d'une réponse , je vous envoie toute mon admiration. Isabelle.
  • anne dulac
    que un commentaire.....pffffffffffff c'est une honte.......un grand acteur que j'aimais énormément....j'ai presque pleuré quand il est parti........
  • Bill Harford
    Mon 3ème acteurs français préféré aprés belmondo et depardieu, giraudeau était un grand du cinéma français il avait vraiment un trés grand talent.
  • PierreTwo
    grand acteur et réalisateur à qui on pouvait avoir confiance!l'actualité malheureusement me donne souvent l'occasion de penser à son très grand film "L'autre" sur une victime ensevelie par tremblement de terre à qui un témoin continue de parler en attendant les secours. Mémorable!(sans parler "Des caprices d'un fleuve", film ambitieux)
Voir les commentaires
Back to Top