Notez des films
Mon AlloCiné
    Pierre Tchernia

    État civil

    Métiers Acteur, Scénariste, Réalisateur plus
    Nom de naissance

    Pierre Tscherniakowsky

    Nationalité Français
    Naissance 29 janvier 1928 (Paris - France)
    Décès 8 octobre 2016 à l'age de 88 ans

    Biographie

    Fils d'un émigré russe, ingénieur spécialisé dans le chauffage central, et d'une couturière française, le jeune Pierre Tscherniakowsky fréquente assidument le Magic Ciné, salle obscure de Levallois-Perret, la banlieue où il grandit. Ce fan de Buster Keaton, qui connaît son premier choc cinéphile à 12 ans avec La Chevauchée fantastique, intègre, après le bac, l'Ecole Technique de Photo et de Cinématographie de la rue de Vaugirard, puis l'IDHEC, où il côtoie Claude Sautet, et dont il sort diplômé en 1948. Il trouve alors son premier emploi comme régisseur d'une tournée théatrale en Allemagne, sous l'autorité du futur comédien Jean Richard.

    En collaborant au Club d'essai de la radiodiffusion française, il fait la connaissance de Pierre Dumayet, avec qui il participe à la création du journal télévisé en 1949, en compagnie de Georges de Caunes, Pierre Sabbagh ou Jacques Sallebert. Reporter et animateur de variétés dans les années 50, ce touche-à-tout s'essaie même au cirque avec Gilles Margaritis. Proche des chansonniers de l'époque, il co-signe au début des années 60 les scénarios des comédies gentiment insolentes du Branquignol Robert Dhéry (La Belle Américaine). Présentateur d'une émission consacrée à L'Ami public numéro un Walt Disney, il co-écrit avec Goscinny les scripts de plusieurs aventures animées d'Astérix ou Lucky Luke -et ce conteur malicieux en assure souvent la narration, jusqu'à Astérix et les Vikings en 2006.

    C'est justement au cours d'une conversation avec le célèbre auteur de BD que naît l'idée du Viager, premier long métrage mis en scène par Tchernia en 1972, une comédie acide dans laquelle un vieillard campé par Serrault n'en finit plus de ne pas mourir. L'humour bon enfant, teinté d'impertinence et d'une douce nostalgie, qui caractérise cet amoureux du 7e art, se retrouve dans ses réalisations suivantes, où défilent tous les précieux seconds rôles du cinéma français : Les Gaspards (1974), promenade insolite dans les Catacombes de Paris, La Gueule de l'autre (1979) avec Jean Poiret dans le double rôle d'un homme politique et de son sosie, et le polar loufoque Bonjour l'angoisse (1989). Celui qui anima de 1966 à 1987 Monsieur cinéma puis Mardi cinéma s'est fait une place dans le coeur de plusieurs générations de cinéphiles et téléphages, au point de devenir dans les années 90 la mascotte de l'émission à succès Les Enfants de la télé, sous le sobriquet de Magic Tchernia.

    Ses premiers pas à l'écran

    Les Quatre mousquetaires
    Les Quatre mousquetaires
    1953
    Quarante mille voisins
    Quarante mille voisins
    1960
    La Brune que voilà
    La Brune que voilà
    1960
    Un Cheval pour deux
    Un Cheval pour deux
    1961

    Ses meilleurs films et séries

    Le Viager
    Le Viager
    1972
    Lucky Luke
    Lucky Luke
    1971
    La Gueule de l'autre
    La Gueule de l'autre
    1979

    Sa carrière en chiffres

    55
    Années de carrière
    0
    Récompense
    37
    Films
    0
    Série
    0
    Nomination
    105,4 M
    Entrées ciné

    Genres de prédilection

    Comédie : 61 %
    Animation : 29 %
    Aventure : 6 %
    Action : 3 %

    Ses stats sur AlloCiné

    0
    Vidéo
    2
    Photos
    2
    News
    27
    Fans

    A tourné le plus avec

    Michel Serrault
    Michel Serrault
    8 films
    Bonjour l'angoisse (1988), Les Rois du gag (1985), La Gueule de l'autre (1979), Les Gaspards (1974), La Gueule de l'emploi (1973), Le Viager (1972), Carambolages (1963), La Belle Américaine (1961)
    Roger Carel
    Roger Carel
    7 films
    Astérix et les Vikings (2006), Astérix et la surprise de César (1985), Signé Furax (1980), La Gueule de l'autre (1979), Les Douze Travaux d'Asterix (1976), Les Gaspards (1974), Lucky Luke (1971)
    Jean Carmet
    5 films
    Les Gaspards (1974), La Gueule de l'emploi (1973), Le Viager (1972), Allez France ! (1964), La Belle Américaine (1961)
    Jean Richard
    Jean Richard
    5 films
    Signé Furax (1980), Le Viager (1972), Allez France ! (1964), La Guerre des boutons (1962), La Belle Américaine (1961)
    Signé Furax (1980), Les Douze Travaux d'Asterix (1976), Les Gaspards (1974), La Belle Américaine (1961)
    Signé Furax (1980), Les Gaspards (1974), Le Viager (1972), La Guerre des boutons (1962)
    Astérix et la surprise de César (1985), Les Douze Travaux d'Asterix (1976), Lucky Luke (1971), Allez France ! (1964)
    Jacques Dynam
    3 films
    Bonjour l'angoisse (1988), La Gueule de l'emploi (1973), Carambolages (1963)
    Signé Furax (1980), La Belle Américaine (1961), Un Cheval pour deux (1961)
    Robert Dhéry
    Robert Dhéry
    3 films
    Allez France ! (1964), La Belle Américaine (1961), Un Cheval pour deux (1961)
    Yves Robert
    3 films
    Le Viager (1972), La Guerre des boutons (1962), La Brune que voilà (1960)
    Commentaires
    • PierreTwo
      AlloCiné et certains de ses commentateurs me rappellent avec plaisir la géniale création du Docteur Léon Galipeau et ses prédictions sans cesse nulles et fausses mais toujours exprimées avec beaucoup d'assurance dans "le Viager" de Tchernia: "faites moi confiance, il passera pas l'hiver!" "faites moi confiance cette guerre sera fini avant l'hiver!" "faites moi confiance ce Hitler n'est qu'un feu de paille!" etc. etc.
    • PierreTwo
      le Viager est encore si actuel et moderne. Beaucoup plus drôle que pas mal de comédies mieux notées. Sans parler du Passe-Muraille si surprenant. Dommages qu'il soit si dure de voir d'autres films de lui.
    Voir les commentaires
    Back to Top