Mon AlloCiné
Claire Denis
Biographie
Filmographie
Top films/séries
Photos
Récompenses
News
Vidéos
VOD, DVD

État civil

Nationalité Française
Naissance 21 avril 1948 (Paris - France)
Age 69 ans

Biographie

Quelques mois après la naissance de sa fille à Paris, la mère de Claire Denis retourne au Cameroun, où son mari travaille comme fonctionnaire. Après une enfance passée en Afrique, la fillette, malade, est contrainte de rentrer en France. Adolescente solitaire et rêveuse, elle s'enferme dans sa chambre, à Marly-le-Roi, pour lire, écouter la musique diffusée sur les radios britanniques, et prend bientôt goût au cinéma. Elle se marie très tôt à un photographe qui lui suggère de s'inscrire à l'IDHEC, école dont elle sort diplômée en 1972 après avoir réalisé plusieurs courts métrages de science-fiction.

Assistante de réalisateurs tels que Rivette -auquel elle consacrera plus tard un documentaire-, Rouffio, Jarmusch ou encore Wenders, Claire Denis trouve, dans les paysages désertiques du tournage de Paris, Texas l'inspiration pour son premier long métrage. Histoire semi-autobiographique de tension raciale dans l'Afrique coloniale des années 50, Chocolat est présenté au Festival de Cannes, nommé aux Césars et acclamé par la critique américaine. Avec S'en fout la mort, plongée dans l'univers des combats de coq en banlieue parisienne, puis J'ai pas sommeil (1994), évocation de la dérive du tueur en série Thierry Paulin, la cinéaste construit un univers très personnel, âpre et nocturne.

Fidèle à ses comédiens, d'Alex Descas à Béatrice Dalle en passant par Vincent Gallo et Grégoire Colin, la réalisatrice décroche le Lion d'argent à Venise en 1996 pour Nénette et Boni, exploration de Marseille en compagnie d'un pizzaïolo et de sa soeur fugueuse. Déclarant aux Cahiers : "Je me reconnais dans un cinéma qui fait confiance à la narration plastique", elle se lance ensuite dans des projets singuliers, caractérisés par une attention portée aux corps et un refus des dialogues explicatifs : Trouble every day, film de vampires sensuel et sauvage, qui remue la Croisette en 2000, et Vendredi soir, récit minimaliste d'une rencontre amoureuse, avec Valérie Lemercier dans son premier rôle dramatique.

On retrouve cette exigence dans les deux films en forme de voyage que lui commande Arte : Beau travail, portrait de la légion étrangère à Djibouti, puis L'Intrus, errance entre nord et sud, inspirée d'un récit du philosophe Jean-Luc Nancy. Après s'être consacrée à deux projets hors-fiction (un documentaire sur la chorégraphe Mathilde Monnier, une exposition sur la diaspora africaine), elle se lance dans deux longs métrages très différents : 35 Rhums, évocation d'une tendre relation père/fille, qui fait sensation à la Mostra de Venise 2008, et White Material, tourné dans le Cameroun de son enfance avec un couple inédit : Isabelle Huppert-Christophe Lambert.

L'année 2013 marque le retour de Claire Denis au cinéma et au Festival de Cannes. Elle y présente dans la sélection Un certain regard Les Salauds, film noir dans lequel elle dirige Vincent Lindon (dix ans après Vendredi soir) et Chiara Mastroianni.

Quatre ans plus tard, la réalisatrice engage Juliette Binoche pour Un beau soleil intérieur. L'histoire se focalise sur Isabelle, divorcée, un enfant, cherchant un amour. Enfin un vrai amour.

Ses premiers pas à l'écran

Le secret
Le secret
1974
Sweet Movie
Sweet Movie
1974
Le vieux fusil
Le vieux fusil
1975
Sérail
Sérail
1976

Ses meilleurs films et séries

Beau travail
Beau travail
1999
Chocolat
Chocolat
1988
S'en fout la mort
S'en fout la mort
1990

Sa carrière en chiffres

43
Années de carrière
1
Récompense
45
Films
1
Série
26
Nominations
10 M
Entrées ciné

Genres de prédilection

Drame : 63 %
Romance : 14 %
Comédie dramatique : 11 %
Thriller : 11 %

Ses stats sur AlloCiné

13
Vidéos
8
Photos
26
News
46
Fans

A tourné le plus avec

Alex Descas
Alex Descas
10 films
Un Beau Soleil Intérieur (2017), Les Salauds (2013), 35 Rhums (2008), L'intrus (2004), Ten minutes older - The Cello (2001), Trouble Every Day (2001), Nénette et Boni (1996), J'ai pas sommeil (1993), Contre l'oubli (1991), S'en fout la mort (1990)
Grégoire Colin
Grégoire Colin
7 films
Les Salauds (2013), 35 Rhums (2008), L'intrus (2004), Vendredi soir (2002), Beau travail (1999), Nénette et Boni (1996), À propos de Nice, la suite (1995)
En avoir (ou pas) (1995), J'ai pas sommeil (1993), Chocolat (1988), Mais où est donc Ornicar? (1979)
Michel Subor
Michel Subor
4 films
Les Salauds (2013), White Material (2008), L'intrus (2004), Beau travail (1999)
Un Beau Soleil Intérieur (2017), White Material (2008), Trouble Every Day (2001), Beau travail (1999)
Les Salauds (2013), L'intrus (2004), Vendredi soir (2002), Trouble Every Day (2001)
Claire Tran
Claire Tran
3 films
High Life (2018), Un Beau Soleil Intérieur (2017), Les Salauds (2013)
Béatrice Dalle
Béatrice Dalle
3 films
L'intrus (2004), Trouble Every Day (2001), J'ai pas sommeil (1993)
White Material (2008), S'en fout la mort (1990), Chocolat (1988)
Un Beau Soleil Intérieur (2017), Ten minutes older - The Cello (2001), Nénette et Boni (1996)
Les Salauds (2013), Vendredi soir (2002), Vénus beauté (institut) (1999)
Commentaires
  • dlgfilms

    bravo Claire Denis

    apres avoir recensés les difficultées des equipes de tournage etrangeres a trouver de bons acteurs pour leur tournage au cameroun, nottament claire denis, cedric klapish (paris - j'ai joue une petit role), ulrich kolher (la maladie du sommeil - j'ai assuré le casting avec kris de bellair), j'ai trouvé une fiere solution : la BANQUE D'ACTEURS DU CAMEROUN. Notre catalogue est disponible en ligne sur . le prochain realisateur etranger qui tournera au cameroun est servi et attendu par les meilleurs acteurs camerounais. merci

    white material, tu m'as ouvert les portes du succes

    Je suis fie d'avoir contribue a la fabrication de ce film en tant que assistant realisateur camerounais, aux cotes de jean paul allegre. pour l'autodidacte que je suis, ce film a ete un pelerinage, voire une benediction, vu que tous les films que j'ai realise par la suite m'ont rapporte des distinctions internationales et des prix locaux, nottament clandos : ultime voyage (vues d'afrique - montreal), impulsions (festival de cannes - Short film corner - 4 prix), oser ou s'exposer (ecrans noirs - 1 prix), censure... Merci, Claire.

    Publié par Djimeli Lekpa gervais (237 75 42 15 29)

  • jaminos

    Merci à Claire Denis pour tous ces magnifiques films. Son dernier White Material est un véritable chef d'oeuvre pour moi. Cette femme est une véritable réalisatrice et scénariste. Elle a une méthode de travail tout à fait exceptionnelle. D'ailleurs j'ai beaucoup apprécié le livre sur elle, Claire Denis: Cinéaste à part, et entière... de Cédric Mal édité aux Editions de Verneuil. On comprend mieux cette femme à travers ce bouquin. Je le recommande à tous si vous avez aimé ces films.

  • misterpetiot

    J'y allais à reculons et je suis completement rentré dans le film , super bien filmé . Supers plans , tout est sensible , subtil .

  • al111

    petite erreur dans la bio de Claire Denis, en 1996, c'est le léopard d'or (Locarno) qu'elle remporte avec Nénette et Boni, pas le lion d'argent (Venise).

  • Maxime L.

    Je confirme pour le Léopard d'or, j'étais jeune, mais je connais ma tante et sa carrière un minimum !

  • angelabassompierre

    des films sont dans l'étrange seulement celui sur "les salauds" particulièrement ennuyeux morcelé et désordonné, c'est fait par des stagiaires, c'est resté au même stade que niveau de trouble every day où ils se parlent si peu qu'on ne peut pas savoir leur nom et les acteurs s'ils n'ont pas un rôle principal ont accepté pour raison alimentaire comme on dit si mal et comme si on n'en est juste à manger....J'ai perdu 1h40 et + de ma vie et ça aurait pu être plus concis, mieux travaillé, plus crédible et moins de vulgarité, les scènes d'amour, c'est quelques secondes, là avec du pervers
    c'est dur et
    en plus ça dure alors que ce n'est pas captivant. Choquant et dérangeant au stade art et essai
    et je comprends qu'il n'ait pas été mis à UGC c'est un registre quand même peu commun, je n'ai pas aimé le personnage de vincent lindon, ni celui de chiara, me suis ennuyée et grande déception, j'ai mieux aimé encore "white material", tu cernes ce que ça raconte, le fil conducteur et la finesse des choses.... quoique elle les met tout nus aussi, les pauvres!

Voir les commentaires
Back to Top