Mon compte
    Premières Urgences au cinéma : un documentaire saisissant au coeur d'un hôpital public
    Vincent Formica
    Vincent Formica
    -Journaliste cinéma
    Bercé dès son plus jeune âge par le cinéma du Nouvel Hollywood, Vincent découvre très tôt les œuvres de Martin Scorsese, Coppola, De Palma ou Steven Spielberg. Grâce à ces parrains du cinéma, il va apprendre à aimer profondément le 7ème art, se forgeant une cinéphilie éclectique.

    Sorti en salles le 16 novembre, Premières Urgences est un documentaire saisissant qui nous entraîne au coeur d'un service hospitalier de Saint-Denis.

    Réalisé par Eric Guéret, à qui l'on doit Les Insoumises ou Le Feu sacré, Premières Urgences suit Amin, Evan, Hélène, Lucie et Mélissa. Ils sont étudiants en médecine et arrivent aux urgences de l’hôpital Delafontaine de Saint-Denis.

    Ces cinq jeunes doivent y effectuer, pendant six mois, leur premier stage en internat. Leur vocation résistera-t-elle à la réalité de l'hôpital qu'ils vont devoir affronter ?

    Avec Premières Urgences, le metteur en scène nous propose une plongée en immersion au coeur d'un service des urgences, du point de vue des étudiants.

    Ce documentaire est un projet poursuivi depuis plusieurs années par Eric Guéret. Ce dernier l'a laissé infuser car, selon lui, il ne faut jamais s’engager trop vite sur un film. "Cette idée remonte à quatre ou cinq ans et découle d’un autre film que j’ai fait à cette époque-là pour France 3, sur les inégalités de santé en France. J’ai alors eu l’occasion de passer une semaine dans le service d’urgences de l’hôpital Avicenne de Bobigny", explique le réalisateur sur le site du CNC.

    Premières Urgences
    Premières Urgences
    De Eric Guéret
    Sortie le 16 novembre 2022
    Séances (2)

    C’est en filmant des internes au travail que lui est venue l’idée de s’intéresser à une des facettes de la crise de l’hôpital, celle des vocations, en interrogeant son état à travers le regard de jeunes médecins prêts à s’y engager. Le cinéaste a d’abord pensé faire ce film dans la foulée des grandes grèves d’avant le Covid.

    "Mais à ce moment-là, il était impossible de filmer dans les hôpitaux, à cause d’une crispation des services de communication, principalement à l’APHP où aucune caméra ne pouvait entrer sereinement. Il a donc fallu laisser encore passer du temps", confie Eric Guéret.

    "Ensuite, j’ai pu rencontrer Mathias Wargon qui m’a ouvert les portes du service d’urgences de l’hôpital Delafontaine de Saint-Denis qu’il dirige. J’ai trouvé que le moment post-Covid était idéal pour célébrer à la fois l’importance et la beauté de l’hôpital public – et plus largement, à travers lui, des services publics – et parler des difficultés qu’il rencontre sans pour autant réaliser un film militant", explique-t-il.

    Premières Urgences est sorti en salles le 16 novembre.

    FBwhatsapp facebook Tweet
    Commentaires
    Voir les commentaires
    Back to Top