Mon compte
    Harry Wild : Jane Seymour revient avec une nouvelle série 20 ans après Docteur Quinn
    Jérémie Dunand
    Jérémie Dunand
    -Chef de rubrique télé / Journaliste
    Passionné de séries en tous genres, mais aussi d'horreur et de teen movies, Jérémie Dunand a été biberonné aux séries ados et aux slashers des années 90, de Buffy à Scream, en passant par Dawson. Chef de rubrique télé, il écrit aujourd'hui principalement sur les séries et unitaires français.

    La chaîne Paris Première diffuse ce soir les premiers épisodes de "Harry Wild", une série policière mêlant enquête et humour portée par Jane Seymour. La star de "Docteur Quinn, femme médecin" nous présente ce nouveau rôle qui marque son grand retour.

    Vingt et un an après la diffusion du téléfilm intitulé "Dames de coeur", qui servait de conclusion à la série culte Docteur Quinn, femme médecin, Jane Seymour fait son grand retour à la télévision avec Harry Wild, une nouvelle série policière dans laquelle elle tient le premier rôle.

    Alors qu'Harry Wild débarque ce soir en France à 21h sur Paris Première, la comédienne, rencontrée il y a quelques mois dans le cadre du Festival de télévision de Monte-Carlo, nous en dit plus sur ce personnage d'enquêtrice pas comme les autres et revient sur le succès de Docteur Quinn et les rôles marquants sa carrière.

    AlloCiné : Votre nouvelle série, Harry Wild, a été lancée au printemps 2022 sur la plateforme américaine Acorn TV. Pouvez-vous nous présenter votre personnage et l'univers de ce "mystery show" teinté de comédie ?

    Jane Seymour : Je joue Harry Wild, ou plutôt Harriet Wild, une professeure de littérature à la retraite qui ne sait pas trop ce qu'elle compte faire de son temps libre. Elle s'installe à Dublin, chez son fils, qui est inspecteur de police. Et leur relation est compliquée car il refuse d'écouter sa mère. Alors que celle-ci a toujours raison (rires).

    Rapidement, mon personnage s'intéresse à une affaire sur laquelle travaille son fils - un tueur en série qui s'inspire d'une célèbre pièce de théâtre - et parvient à la résoudre grâce à ses connaissances de l'Histoire britannique et de la littérature.

    Harry se découvre ainsi une vocation de détective et va s'allier avec Fergus Reid (Rohan Nedd), un adolescent de quinze ans qui refuse d'aller à l'école, pour résoudre tout un tas d'enquêtes, se servant de leurs connaissances respectives - la littérature pour elle, les codes de la rue pour lui - pour former un binôme de choc. Et ce qui est très drôle c'est qu'ils se retrouvent dans des situations impossibles, ils sont pourchassés par des tueurs, ou traquent des tueurs. Et Harry trouve quand même le moyen de corriger les erreurs de grammaire de Fergus ou de lui apprendre des choses sur Shakespeare (rires).

    Acorn TV
    Jane Seymour et Rohan Nedd dans Harry Wild.

    Qu'est-ce qui vous a attiré dans ce nouveau projet ?

    La série est extrêmement bien écrite. C'est intelligent et en même temps très drôle. Et les enquêtes sont très bien ficelées. On ne sait jamais ce qui s'est vraiment passé avant la toute fin de l'enquête. Les mystères sont très efficaces.

    Et puis Harry refuse de se marier, elle enchaîne les histoires avec les hommes et les jettent lorsqu'elle ne veut plus d'eux, elle boit beaucoup, c'est un personnage très drôle à interpréter.

    Vous êtes également productrice de la série. Êtes-vous très impliquée dans l'écriture ?

    Nous avons la chance d'avoir des scénaristes extrêmement doués. Mais ils me connaissant très bien, ils savent ce que j'aime. Et je leur souffle parfois des idées qui se retrouvent très souvent dans la série. Nous avons une vraie relation de confiance. C'est génial.

    Harry Wild
    Harry Wild
    Sortie : 4 avril 2022 | 50 min
    Série : Harry Wild
    Avec Jane Seymour, Rohan Nedd, Stuart Graham
    Spectateurs
    3,2

    Une saison 2 d'Harry Wild est déjà prévue, vous confirmez ?

    Oui, on a débuté le tournage en octobre à Dublin. La série est déjà un succès à travers le monde. Je suis pressée que le public français puisse enfin la découvrir.

    Vous avez interprété de nombreux personnages au cours de votre carrière. Est-ce que Docteur Quinn reste malgré tout le rôle le plus cher à votre coeur ?

    Bien sûr. Je dirais Michaela Quinn et Harry Wild. Ce sont des personnages complètement différents, mais les fans de Docteur Quinn adorent cette nouvelle série donc je suis ravie.

    Acorn TV
    Jane Seymour est Harry Wild.

    Etes-vous surprise par le succès de Docteur Quinn et l'amour que le public a encore aujourd'hui pour cette série qui a bercé une génération mais s'est terminée il y a plus de vingt ans ?

    Je suis forcément un peu surprise, et en même temps, pas tant que ça. Lorsque je tournais la série je n'avais pas le temps de la regarder, je travaillais tout le temps, donc je ne suis pas du tout une experte sur Docteur Quinn. Même si je suis Docteur Quinn (rires).

    Mais aujourd'hui, quand je tombe sur des rediffusions, je remarque que la série est intemporelle. Elle se déroule dans les années 1870 et on se rend compte que peu de choses ont changé. Bien sûr, nous avons désormais les avions et internet. Mais nous sommes toujours confrontés à des problèmes d'immigration, de racisme, ou liés à l'environnement. Toutes les questions humanitaires et sociales de l'époque restent, malheureusement, les mêmes aujourd'hui.

    Vous souvenez-vous de la manière dont s'est terminée la série ?

    Pas vraiment. Car nous n'avons jamais eu droit à une vraie fin. On pensait qu'on allait reprendre le tournage et la série a été annulée. Bien sûr, il y a ensuite eu deux téléfilms, mais la série en elle-même n'a pas eu droit à une vraie conclusion au moment de sa diffusion.

    Docteur Quinn, femme médecin
    Docteur Quinn, femme médecin
    Sortie : 1 janvier 1993 | 42 min
    Série : Docteur Quinn, femme médecin
    Avec Jane Seymour, Joe Lando, Chad Allen
    Spectateurs
    1,9

    Quel est votre meilleur souvenir lié à l'aventure Docteur Quinn ?

    Il y en a tellement. Notamment avec mes partenaires de jeu, comme Joe Lando. Mais je dirais que Docteur Quinn m'a littéralement sauvé la vie. C'est mon meilleur souvenir. Je n'avais pas d'argent, pas de toit sur la tête. Je n'avais rien. J'ai demandé à mon agent de me trouver quelque chose, peu importe le rôle. Et un soir j'ai reçu le scénario du pilote de Docteur Quinn, j'étais en larmes en le lisant.

    Cependant, le lendemain, on m'a dit "Ça ne deviendra jamais une série. Le personnage principal est une femme, ça ne marchera pas. Il y a trop de valeurs familiales, c'est historique, c'est poussiéreux". Mais j'y croyais vraiment. J'ai signé pour cinq saisons, alors que personne ne croyait en ce projet. Et on connaît la suite de l'histoire. Donc mon meilleur souvenir est qu'on a prouvé à tout le monde qu'on pouvait faire un hit d'une série comme Docteur Quinn. 98 pays dans le monde continuent de regarder la série aujourd'hui. C'est fabuleux.

    Vous avez également participé à la quatrième saison de Smallville en 2004. Cela reste un bon souvenir pour vous ?

    Bien sûr. Pour être honnête, je n'avais jamais vraiment regardé la série. Je savais juste que j'allais jouer Geneviève Teague quand j'ai accepté de rejoindre Smallville face à Tom Welling, Kristin Kreuk et Jensen Ackles. Et je me suis beaucoup amusée. C'est toujours marrant de jouer les méchantes (rires).

    FBwhatsapp facebook Tweet
    Sur le même sujet
    Commentaires
    Voir les commentaires
    Back to Top