Mon compte
    86 ans, 107 films, 2 Oscars : cet acteur légendaire revient dans un film inspiré d'une histoire vraie méconnue
    Maximilien Pierrette
    Journaliste cinéma - Tombé dans le cinéma quand il était petit, et devenu accro aux séries, fait ses propres cascades et navigue entre époques et genres, de la SF à la comédie (musicale ou non) en passant par le fantastique et l’animation. Il décortique aussi l’actu geek et héroïque dans FanZone.

    Le 21 février prochain, Anthony Hopkins sera Sir Nicholas Winton, également appelé "le Schindler britannique", dans "Une vie". Un drame historique inspiré d'une histoire vraie, dont la bande-annonce a été dévoilée.

    Connaissez-vous l'histoire de Sir Nicholas Winton ? C'est pourtant grâce à ce banquier anglais et aux convois qu'il organise que 669 enfants juifs échappent à la déportation vers des camps de concentration à Prague, à l'aube de la Seconde Guerre mondiale. Des faits dont peu de personnes ont eu vent pendant cinq décennies, jusqu'à ce que le principal intéressé ne l'évoque dans une émission à laquelle il est convié. En présence de certaines personnes qui lui doivent la vie.

    Une vie
    Une vie
    Sortie : 21 février 2024 | 1h 49min
    De James Hawes
    Avec Anthony Hopkins, Johnny Flynn, Helena Bonham Carter
    Presse
    3,3
    Spectateurs
    4,3
    Séances (874)

    C'est cette histoire vraie, aussi incroyable que méconnue, que raconte Une vie, drame historique signé James Hawes (Black Mirror, Slow Horses) dont la sortie française est prévue le 21 février. Et c'est Anthony Hopkins qui incarne celui que l'on surnomme le "Schindler britannique" depuis ses actes de bravoure, dans les séquences situées dans les années 80.

    Dans le reste du film, comme la bande-annonce le montre, c'est Johnny Flynn qui lui prête ses traits. Révélé par la série Lovesick, le comédien anglais n'en est pas à son coup d'essai en matière d'histoire vraie et de biopic : il a été Einstein jeune dans la saison 1 de Genius, David Bowie dans Stardust ou encore Ian Fleming dans La Ruse, autre récit méconnu sur fond de Seconde Guerre mondiale.

    Démarrage canon au box-office anglais

    Grâce au long métrage également porté par Helena Bonham Carter et Lena Olin, le nom de Sir Nicholas Winton devrait désormais vous parler à chaque fois qu'il sera cité. Et son vrai visage apparaît dans ces images, qui annoncent un film aussi émouvant qu'important, ainsi qu'un nouveau rôle marquant dans la filmographie, déjà très riche en la matière, d'Anthony Hopkins.

    En attendant, le long métrage lui a déjà offert un joli succès en Angleterre, où il a signé l'un des meilleurs démarrages de ces dernières années au box-office, avec 4 228 516 $ pour son premier week-end d'exploitation. Devant ceux de Killers of the Flower Moon (3 078 954), Pentagon Papers (2 983 208) ou... The Father (560 691), qui avait valu à l'acteur son deuxième Oscar.

    FBwhatsapp facebook Tweet
    Commentaires
    Back to Top