Mon compte
    "J'ai vu une version de 5 heures il y a un an" : que pense George Lucas du Megalopolis de son ami Coppola ?
    Isabelle Ratane
    Isabelle Ratane
    Grande consommatrice de séries en streaming, Isabelle aime découvrir et (surtout) faire découvrir les incontournables et les pépites des différentes plateformes (Netflix, Disney+, Prime Video...) avec un regard expert sur les K-Dramas sud-coréens.

    C’est l’événement du moment, il divise et il fascine carrément : “Megalopolis”, le prochain film très attendu de Francis Ford Coppola ne cesse de faire parler de lui. George Lucas, qui vient d’être honoré à Cannes, l’a vu et voici son avis.

    Dans la famille des “projets avortés de grands cinéastes”, je demande Megalopolis. Enfin, ça c’était avant que le film ne soit finalement réalisé quatre décennies après que Francis Ford Coppola en ait eu l’idée !

    En effet, Megalopolis est plus que l’un des événements du 77ème Festival de Cannes, c’est la concrétisation d’un rêve du réalisateur, un film qui est aussi dédié à son épouse Eleanor qu’il vient de perdre le 12 avril dernier.

    Et il faut dire que ce projet passion en a connu des hauts et des bas, lui qui a forcé le réalisateur de légende à faire des compromis avant de se retrouver sur le point d’être tourné, puis abandonné après les attentats du 11 septembre qui ont tout remis en question – surtout lorsque le film parle de la reconstruction de New York après un cataclysme...

    Megalopolis
    Megalopolis
    De Francis Ford Coppola
    Avec Adam Driver, Giancarlo Esposito, Nathalie Emmanuel

    En 2019 pourtant, à l’ère des grosses productions hollywoodiennes ambitieuses, le projet renaît de ses cendres, doucement toutefois, mais avec tout de même un budget entre 100 et 120 millions de dollars, entièrement financé par Coppola. Son tournage ne débutera qu’en novembre 2022 pour se terminer en mars 2023, un tournage qui sera évoqué dans la presse comme chaotique, voire inapproprié : (re)découvrez la genèse complète dans notre article détaillé.

    Cannes : la consécration ?

    Le 16 mai dernier, le film, enfin abouti, a été présenté en compétition pour la Palme d’Or au Festival de Cannes marquant la quatrième nomination de Coppola dans la catégorie et sa première depuis 1979, année du triomphe d’Apocalypse Now, qui lui avait valu sa deuxième Palme d’Or. Et le film, qui met en scène Adam Driver, Giancarlo Esposito ou encore Nathalie Emmanuel, a créé la sensation – dans le bon et mauvais sens du terme.

    Tout d’abord de par son interruption spontanée au beau milieu d’une scène, alors que l’écran devient noir et que les lumières de la salle se rallument. Entre théâtre et cinéma, le héros du film César Catilina (Adam Driver) se fait alors interviewer par un homme réellement présent sur scène dans une séquence pré-filmée. Catilina se met ainsi à expliquer son ambitieux projet architectural et parle directement au public face à ce vrai-faux journaliste sur scène, un moment surprenant entre fiction et réalité, brisant le quatrième mur, qui prend fin lorsque l’homme sur scène s’en va et que le film reprend. Cette expérience, qui place Megalopolis dans le monde réel, sera-t-elle reproduite dans les salles ? Affaire à suivre.

    Si cette intervention est applaudie, le film, lui, divise. En effet, à la fin de la projection, les avis tombent et sont mitigés. Pour certains, on a affaire à un chef-d’œuvre “inclassable, unique, dément”, pour d’autres c’est un “nanar cosmique” déjà dépassé dans le temps. On passe de l’encensement à la description d’une catastrophe. Découvrez les avis polarisés dans notre article dédié.

    L’avis de George Lucas

    L’autre grand cinéaste invité du Festival de Cannes n’était autre que le papa de Star Wars, George Lucas, qui après une masterclass donnée aux festivaliers, a été célébré comme il se doit lors de la cérémonie de clôture de cette 77ème édition, alors qu’il a reçu reçu une Palme d’or d’honneur récompensant l’ensemble de sa carrière, et ce des mains de son ami de toujours, Francis Ford Coppola.

    Découvrez l’intégralité de leurs discours respectifs que nous avons retranscrits ici.

    Car oui, Francis Ford Coppola et George Lucas sont des amis proches qui, ensemble, ont défini le Nouvel Hollywood, aux côtés d’autres cinéastes tels que Martin Scorsese, Brian De Palma, Dennis Hopper, Michael Cimino ou encore Steven Spielberg. De plus, c’est grâce à Coppola que Lucas a pu faire ses débuts dans l’industrie, lui qui a été le producteur de son premier film, THX 1138, sorti en 1971.

    Et à la question de savoir s’il avait vu le prochain film événement de son ami et ce qu’il en avait pensé, George Lucas a répondu au Monde :

    J’ai toujours été là pour les films de Francis. J’ai vu, s’agissant de celui-ci, une forme non montée, d’une durée de cinq heures, il y a un an, donc j’aurai du mal à me prononcer. C’est un projet extrêmement ambitieux qui lui tient, depuis très longtemps, beaucoup à cœur. Vous savez, les films, peu importe leur budget, peu importe leur forme, peu importent leurs intentions, peu importe le nombre de leurs spectateurs : vous les aimez ou vous ne les aimez pas. C’est la vérité du cinéma.” Voilà qui est dit.

    Megalopolis, c’est donc bien l’événement du moment, dans toute sa division, que le film soit révolutionnaire ou non. Ce sera à chacun de se faire son propre avis : pour cela rendez-vous prochainement dans les salles obscures.

    PODCAST - On débriefe "Megalopolis"

    FBwhatsapp facebook Tweet
    Sur le même sujet
    Commentaires
    Back to Top