Mon compte
    Le film Justice League dont les fans rêvaient existait, mais à cause de Zack Snyder, il a fini à la poubelle
    Corentin Palanchini
    Passionné par le cinéma hollywoodien des années 10 à 70, il suit avec intérêt l’évolution actuelle de l’industrie du 7e Art, et regarde tout ce qui lui passe devant les yeux : comédie française, polar des années 90, Palme d’or oubliée ou films du moment. Et avec le temps qu’il lui reste, des séries.

    Découvrez ce que devait raconter le film "Justice League" écrit en 2011, et que Warner a décidé de mettre au placard pour financer la version de Zack Snyder.

    Contexte rapide

    En 2011, le scénariste Will Beall, qui vient de terminer le scénario du thriller Gangster Squad, est engagé pour écrire un script autour de la Justice League, l'équipe de super-héros de chez DC Comics. Marvel va sortir Avengers en 2012, et Warner sent qu'il serait aussi temps que Batman, Superman, Wonder Woman et leurs amis se réunissent dans un unique long métrage épique.

    C'est une époque où chez DC, Zack Snyder prépare Man of Steel, Christopher Nolan tourne The Dark Knight Rises, et George Miller vient de se faire annuler Justice League: Mortal.

    Ça racontait quoi ?

    Consulté par The Wrap en 2017, le film s'ouvre d'après eux sur une séquence d'action dans laquelle, sur ordre de Darkseid, son fidèle DeSaad tue Killer Croc et vole de la Kryptonite à Lex Luthor.

    Dans l'espace, Green Lantern et Hawkman affrontent DeSaad, qui tente de transformer la Kryptonite en arme.

    Warner Bros. Animation
    Darkseid

    Superman est enlevé par Steppenwolf pour le compte de Darkseid et le Green Lantern Corps (l'équipe de Green Lantern) est décimée.

    Auparavant parti recruter Flash à Central City, Batman part à Themyscira appeler Wonder Woman à l'aide. Ils se retrouvent avec Green Lantern dans la Batcave remplie d'armes et d'objets des méchants célèbres du Chevalier noir.

    Warner Bros. Animation
    Green Lantern

    Darkseid envahit la Terre, allié à un Superman complètement sous sa domination. Wonder Woman parvient à l'en sortir et l'Homme d'acier s'allie à nouveau au reste de la Ligue pour repousser l'envahisseur.

    Gros moment de fan service : Batman voyage dans le futur, où Darkseid a massacré la majorité de l'Humanité et où la résistance est menée par Wonder Woman et Lex Luthor depuis la Forteresse de la solitude de Superman. Batman crée une équipe réunissant Captain Boomerang, Huntress ou Deathstroke, membres habituels de la Suicide Squad.

    Warner Bros. Animation
    Flash dans "Justice Society: World War II"

    Flash voyage dans le passé, avant l'invasion de Darkseid et avertit son "lui plus jeune" de l'attaque à venir. Cela permet à la Justice League d'empêcher la domination mentale de Superman et de combattre Darkseid directement chez lui, sur la planète Apokolips.

    La bataille est gagnée par les super-héros, et le film se termine sur Lex Luthor recevant une visite de Lex Luthor du futur lui révélant la véritable identité de Superman.

    Qui devait jouer la Justice League ?

    Warner Bros. Animation

    A l'époque où le scénario était terminé, Superman était joué par Henry Cavill dans le film de Zack Snyder, mais Batman n'aurait probablement pas été Christian Bale, parti après sa troisième aventure de Bruce Wayne pour Christopher Nolan. Tout était donc à faire niveau casting, mais le projet n'a jamais été assez avancé pour cela. Cependant, des rumeurs mentionnaient que Warner souhaitait avoir Ben Affleck à la réalisation - mais à l'époque pas encore en Batman.

    Pourquoi ça ne s'est pas fait ?

    Warner Bros. Animation

    Malgré la bonne réception du scénario par Warner, qui vaut à Will Beall une offre pour écrire deux films, son script de Justice League est laissé de côté au profit de la vision multi-films et connectée de Zack Snyder, qui se rapproche davantage de la façon de faire de Marvel.

    On pourrait ergoter sur le fait de savoir si un film Justice League aurait dû voir le jour par lui-même avec des personnages déjà installés ou si il valait mieux installer les héros en solo pour mieux les réunir plus tard dans un film commun. Le fait est que l'univers connecté DC a connu revers sur revers pour finir par ne plus intéresser personne, comme en témoignent les recettes décevantes des trois derniers films : The Flash, Blue Beetle et Aquaman 2.

    FBwhatsapp facebook Tweet
    Sur le même sujet
    Commentaires
    Back to Top