Notez des films
Mon AlloCiné
    Sammy Davis Jr. vu par Denzel Washington
    6 juil. 2004 à 11:30
    FBwhatsapp facebook Tweet

    Denzel Washington, à qui l'on doit la réalisation d'"Antwone Fisher", retournera derrière la caméra pour mettre en scène la vie du chanteur et comédien Sammy Davis Jr.

    Un an après Antwone Fisher, Denzel Washington renouera avec la réalisation pour rendre hommage à l'une de ses idoles : Sammy Davis Jr. L'acteur devrait en effet adapter à l'écran le roman biographique de Wil Haygood In black and white : the life of Sammy Davis Jr., et être producteur du projet en collaboration avec les studios Universal Pictures et la société de production Imagine Entertainment.

    Un artiste à tout faire

    Né en 1925 à Harlem, à New York, Sammy Davis Jr. débute une carrière de comédien à l'âge de quatre ans en apparaissant dans Rufus Jones Président. C'est grâce à Mickey Rooney et à la formation Will Mastin Trio qu'il devient une vedette de cabaret à Broadway et Los Angeles. Le jeune prodige a dès lors plusieurs cordes à son arc, chantant, jouant la comédie, dansant et pratiquant le piano et la trompette. Perdant son oeil gauche en 1954 suite à un accident de voiture, il se convertit au judaïsme et apparaît aux côtés de Frank Sinatra dans les polars L'Inconnu de Las Vegas (1960) et Les Sept voleurs de Chicago (1964). Multipliant les petits rôles et les apparitions en guest star, Sammy Davis Jr. s'illustre notamment dans deux films musicaux : Porgy and Bess (1959) d'Otto Preminger et Sweet charity (1969) de Bob Fosse. Grand fumeur, il décède en 1990 d'un cancer de la gorge.

    On ignore pour le moment le nom de l'acteur qui interprétera le célèbre artiste ainsi que les dates de tournage. En attendant, Denzel Washington sera de retour sur les écrans français avec deux remakes : Man on fire, un film d'action de Tony Scott attendu dans les salles le 13 octobre prochain, et Un crime dans la tête - The Manchurian candidate, un thriller de Jonathan Demme dont la sortie française est prévue le 3 novembre 2004.

    Guillaume Martin avec Variety
    FBwhatsapp facebook Tweet
    Sur le même sujet
    Commentaires
    Voir les commentaires
    Back to Top