Mon compte
    Jean-Claude Brisseau condamné
    15 déc. 2005 à 18:05

    Le cinéaste Jean-Claude Brisseau écope d'un an d'emprisonnement avec sursis après sa condamnation par le tribunal correctionnel pour harcèlement sexuel.

    Le tribunal correctionnel de Paris a condamné, ce jeudi, le cinéaste Jean-Claude Brisseau à une année d'emprisonnement avec sursis et 15.000 euros d'amende pour le harcèlement sexuel de deux jeunes actrices lors du casting de son film Choses secrètes, sorti en 2002. Quatre jeunes comédiennes avaient prétendu que le réalisateur leur avait fait passer des essais érotiques en leur promettant un premier rôle, qu'elles n'ont jamais obtenu. Le tribunal correctionnel, estimant que le réalisateur avait abusé de son autorité de cinéaste pour obtenir les faveurs sexuelles des quatre jeunes femmes, a condamné Jean-Claude Brisseau à dédommager deux des quatre jeunes actrices d'une somme totale de 15000 euros. Le tribunal n'a retenu qu'une partie des accusations, ne condamnant le cinéaste pour harcèlement sexuel que sur deux des quatre plaignantes.

    Ni obligation de soins, ni inscription au fichier des délinquants sexuels

    Lors du procès le 3 novembre dernier, le réalisateur de Noce blanche, avait déclaré vouloir "filmer la montée du désir comme Hitchcock le faisait avec la peur." Selon lui, les jeunes femmes consentantes étaient libres de participer ou non aux essais. La représentante du parquet avait requis contre Jean-Claude Brisseau deux ans d'emprisonnement avec sursis, assortis d'une mise à l'épreuve et d'une obligation de soins, ainsi que 30.000 euros d'amende. Suite à la décision rendue par le tribunal correctionnel, Jean-Claude Brisseau, 61 ans, n'aura pas l'obligation de soins que demandait le parquet et ne sera pas inscrit au fichier des délinquants sexuels.

    Un nouveau film en préparation

    Le cinéaste effectue actuellement le montage de son dernier long-métrage, intitulé Les anges exterminateurs, qui raconte une histoire proche de l'épisode judiciaire vécu par le réalisateur. Le héros, François, est un cinéaste qui cherche des actrices pour le film policier et érotique qu'il prépare, leur faisant passer des essais érotiques. Selon Me Blistène, l'avocat de Jean-Claude Brisseau, un distributeur a déjà été trouvé pour le long-métrage.

    Marie Surrel avec AFP
    FBwhatsapp facebook Tweet
    Sur le même sujet
    Commentaires
    Voir les commentaires
    Back to Top