Notez des films
Mon AlloCiné
    Décès du cinéaste polonais Walerian Borowczyk
    6 févr. 2006 à 12:00

    Le cinéaste polonais Walerian Borowczyk est décédé ce vendredi dans un hôpital de la région parisienne, à la suite de complications cardiaques.

    Le cinéaste Walerian Borowczyk, l'auteur des Contes immoraux, est décédé ce vendredi 3 février dans un hôpital de la région parisienne, des suites de complications cardiaques. Né en 1923 à Kwilcz, en Pologne, cinéaste de l'érotisme, doué selon André Breton d'une "imagination fulgurante", il a mené une carrière d'artiste polyvalent, oeuvrant dans la peinture, le graphisme, la littérature et le cinéma.

    Un artiste aux talents multiples

    Walerian Borowczyk étudie à l'Académie des Arts de Varsovie dont il sort diplômé en 1951, avant de remporter en 1953 le Grand Prix national du graphisme pour ses affiches de cinéma. Il introduit déjà un humour noir et surréaliste dans le cinéma d'animation avec les courts métrages qu'il réalise dès 1946, notamment Dom ou Byl Sobie Ras..., tourné en collaboration avec Jan Lenica.

    Le maître de l'érotisme

    Walerian Borowczyk s'installe ensuite en France où il travaille avec Chris Marker pour Les Astronautes. Il y filme celle qui sera sa muse et compagne, Ligia. Il réalise son premier long-métrage d'animation en 1963, Le Théâtre de M. et Mme Kabal. 1974 marque le tournage de ses Contes immoraux, film-manifeste érotique avec Fabrice Luchini, produit par Anatole Dauman. L'année suivante, le cinéaste tourne son film-choc, La Bête, oeuvre à la limite de la pornographie qui divise violemment public et critique. Suivront plusieurs films qui imposeront Walerian Borowczyk comme un maître en matière de sensualité trouble et cruelle, dont le cinquième volet de la série des Emmanuelle.

    Mikael Gaudin Lech avec AFP
    FBwhatsapp facebook Tweet
    Commentaires
    • nicothieb
      kelkun le connaît?
    Voir les commentaires
    Back to Top