Notez des films
Mon AlloCiné
    Robert Zemeckis anime Jim Carrey !
    5 juil. 2007 à 16:00
    FBwhatsapp facebook Tweet

    Après le "Pôle Express", Robert Zemeckis adaptera un autre conte de Noël, "A Christmas Carol", dans lequel il utilisera à nouveau le procédé du "motion capture" pour saisir le physique et les gestes de Jim Carrey.

    Décidément, Robert Zemeckis aime traduire l'esprit de Noël en transformant ses comédiens en personnages 3-D ! Selon l'acteur Bob Hoskins, le réalisateur est en train de préparer une version animée de A Christmas Carol, le célèbre conte de Noël écrit par Charles Dickens. "Il va le réaliser de la même manière qu'il a fait Le Pôle Express. On reste dans une boîte avec cette drôle de combinaison sur le dos et cela capture tout ce qu'on fait... Si je vais le faire ? Bien évidemment !", confiait le comédien à Empire. A Christmas Carol racontera l'histoire d'un vieil homme avare qui, à la veille de Noël, reçoit la visite de trois fantômes aux intentions rédemptrices... Pour incarner le vieux bougon en 3-D, c'est Jim Carrey qui s'y collera, tandis que Bob Hoskins incarnera son patron, Mr. Fezziwigk.

    Zemeckis, fondu de technologies

    Depuis Retour vers le futur et l'expérience cartoonesque de Qui veut la peau de Roger Rabbit ?, il est devenu monnaie courante pour Robert Zemeckis de s'essayer aux effets spéciaux et aux nouvelles technologies. Dans Le Pôle Express, le réalisateur inaugurait le "motion capture" en recréant parfaitement les expressions et les gestes des comédiens en infographie. Appelée aussi 3-D réaliste, cette technique a été améliorée avec Beowulf, son prochain film en salles le 17 novembre prochain. Pour le moment, aucune information n'a indiqué si le réalisateur tentera de nouvelles innovations avec A Christmas Carol. Aucune date de tournage n'a d'ailleurs été fixée et le nom du studio de production n'a pas non plus été révélé.

    Raphaëlle Raux-Moreau avec Empire
    FBwhatsapp facebook Tweet
    Sur le même sujet
    Commentaires
    • captainEO
      Il sagit de "performance capture" (ou "motion capture") et non de "motion picture" :sarcastic: Sinon Zemeckis n'a pas que réalisé Retour vers le futur et Roger Rabbit, dans Contact et Apparence, il utilise de manière subtile le morphing. Il y a tant d'autres exemple... L'effet spécial chez Robert Zemeckis est un principe de mise en scène.
    Voir les commentaires
    Back to Top