Mon compte
    J+1 depuis le final de "Dexter" : ce que l'on retiendra de la série...
    23 sept. 2013 à 05:30

    "Dexter" s'est achevée hier soir aux États-Unis. L'occasion de faire un petit tour de ce que l'on retiendra de la série...

    © Showtime Networks Inc.

     

    Ce que l'on retiendra de Dexter...

    - Son audace initiale : on a beau en vouloir aux producteurs et scénaristes de la série -des métiers tout de même pas faciles à l'ère d'internet- il ne faut oublier que Dexter a été une bonne série à ses débuts, qu'elle nous a même franchement passionné les premières années et que si on la regarde toujours huit ans après malgré les multiples déceptions, ce n'est pas un  hasard !

     

    - Le charisme de Michael C. Hall : le comédien nous avait épaté dans Six Feet Under dans le rôle du très attachant et bouleversant David, aîné de la famille Fisher, il a réalisé le rare exploit de le faire oublier pour endosser un costume complètement différent mais qui était, là encore, à sa taille. On aurait même dit du sur-mesure ! Son talent n'est plus à prouver. Maintenant, c'est dans un rôle plus tourné vers la comédie que l'on aimerait le redécouvrir, ou alors un personnage qui lui permettrait de mettre plus en avant ses talents de chanteur et de danseur, étant donné qu'il a une belle expérience à Broadway.

     

    - Jennifer Carpenter, une actrice à suivre : on ne la connaissait pas avant Dexter, on aimerait la voir enfin dans un autre rôle. Balancer des "f*ck" à tour de bras, ça elle sait faire. Nous émouvoir aussi. Malgré le piteux matériel qu'on lui a offert dans les dernières saisons, elle a pourtant fait quelques prouesses ! The Good Wife l'a accueillie le temps d'un épisode au cours de la saison 3 et elle y était parfaite en conservatrice extrême. Un retour ne serait pas de refus. Et plus si affinités ?

     

    - Son générique culte : à une époque où les génériques se font de plus en plus rares sur les networks et où les chaînes du câble les soignent de moins en moins, celui de Dexter reste une référence tant musicalement que visuellement. On ne s'en lasse pas...

     

    - Déménager à Miami est une très mauvaise idée ! Certes, la ville est l'un des lieux privilégiés par les retraités américains pour finir leurs vieux jours -essentiellement parce que l'ensoleillement y est quasiment constant de janvier à décembre- mais d'après Dexter, vous avez quand même 50% de chances de vous y faire tuer ! Et puis, soyons honnêtes, la police de la ville est très incompétente et nous l'a prouvé huit saisons durant...

     

    Cela dit, le marché immobilier de Miami semble regorger de belles opportunités ! Regardez Dexter : il n'est finalement qu'un "petit employé" de la police et pourtant, il a un appartement super sympa près du port. Debra n'est pas à  plaindre non plus. D'accord, elle est à un grade plus élevé que son cher frère, mais elle a quand même une jolie petite maison qui donne directement sur la plage ! Et on en parle ou pas de l'étagère blanche super design de Dex ? On a eu un coup de foudre pour elle au premier regard et elle nous fait toujours le même effet huit ans après ! C'est qu'elle va nous manquer la bougresse...

     

    - Méfiez-vous des grilles d’aération ! On peut trouver derrière des choses pas jolies jolies...

     

    - Les bâches en plastique, c’est fantastique ! C'est une idée de déco qui a son charme et qui vous permettra de récupérer l'ensemble de votre caution le jour où vous quitterez votre appartement... surtout si vous aimez découper des gens !

    Et vous, que retenez-vous de Dexter ?

    Jean-Maxime Renault

    Voir notre article "Dexter" : il était temps d'arrêter le massacre, non ?

    Testez vos connaissances sur "Dexter" avec notre quiz spécial !

    Suivez-nous sur Twitter pour connaître l'actu ciné & séries d’AlloCiné Follow @allocine

    FBwhatsapp facebook Tweet
    Commentaires
    Voir les commentaires
    Back to Top