Mon compte
    Interstellar, Titanic, Seven : ces films auraient pu se terminer autrement...
    Olivier Pallaruelo
    Olivier Pallaruelo
    -Journaliste cinéma / Responsable éditorial Jeux vidéo
    Biberonné par la VHS et les films de genres, il délaisse volontiers la fiction pour se plonger dans le réel avec les documentaires et les sujets d'actualité. Amoureux transi du support physique, il passe aussi beaucoup de temps devant les jeux vidéo depuis sa plus tendre enfance.

    Certains films possèdent des fins alternatives restées sur le banc de montage, ou parfois à l'état de projet. Voici quelques exemples.

    Les Films Corona

    Le Grand Silence

    Hiver 1898, dans les somptueux paysages enneigés de l'Utah. Tigrero, un chasseur de prime vicieux, cruel et sadique, tire profit de la loi pour ramener ses victimes plutôt mortes que vivantes. "Il faut essayer de nous comprendre : c'est notre pain quotidien" dit-il à une veuve éplorée; "le ciel aura pitié de toi. Un mari, ca se remplace !" Pour lui et ses complices, tout le monde y passe, même les pauvres malheureux affamés réfugiés dans les montagnes.

    Chef-d'oeuvre du western transalpin signé Sergio Corbucci, le film est aussi resté fameux pour son nihilisme absolu. Le héros du film, Silence, le justicier muet engagé par une veuve, meurt assassiné par Tigrero, dans un duel final totalement déloyal. Une fin tellement pessimiste en fait que les producteurs obligèrent Sergio Corbucci à tourner une nouvelle fin, optimiste cette fois-ci. Le réalisateur s'exécuta, mais elle était tellement (et volontairement) outrancière qu'elle fut inexploitable. Reste donc la première fin, à la fois atroce et sublime. Tant mieux pour les cinéphiles et les amoureux du western qui vouent un culte justifié à ce film.

    Découvrez ci-dessous la fin alternative. 

     

    FBwhatsapp facebook Tweet
    Commentaires
    Voir les commentaires
    Back to Top