Mon compte
    César 2015 : l'ouragan Timbuktu et un vent de fraîcheur made in France [VIDEO]
    Par Brigitte Baronnet, Laetitia Ratane, Constance Mathews et Vincent Garnier — 21 févr. 2015 à 12:00

    Vainqueur incontesté de la 40ème cérémonie des César, "Timbuktu" n'a heureusement pas éclipsé la nouvelle vague du cinéma français portée par Pierre Niney, Adèle Haenel, Thomas Cailley...

    Inutile de vous le rappeler, Timbuktu est le grand vainqueur de cette 40ème Nuit des César avec un quasi sans-faute (7 récompenses sur 8), donnant une teinte politique à ce palmarès 2015. Le film d'Abderrahmane Sissako prend ainsi une belle revanche sur Cannes, dont il était reparti bredouille.

    Le réalisateur ne voit cependant pas les choses ainsi !

     

    On apprécie le compliment à sa juste valeur Mme Pialat... Au-delà du triomphe de "Timbuktu", cette 40ème Nuit des César a marqué l'avènement de la jeune garde du cinéma français, les Combattants  Adèle Haenel (meilleure Actrice) et Kévin Azaïs (meilleur Espoir masculin). Ils ont 25 ans en moyenne et la fougue qui va avec.

    Et vous allez voir, cette fougue se manifeste même à l'égard de l'une de nos journalistes...

     

    Autre figure de cette génération passionnée et lauréat ce soir du César du Meilleur acteur, Pierre Niney a terrassé Gaspard Ulliel dans le combat Saint Laurent Vs Saint Laurent.

    Un combat ? Quel combat ?

     

    Au cours de cette cérémonie, on a croisé (et consacré) de jeunes comédiens, mais également un réalisateur débutant. Thomas Cailley et ses Combattants, donné grandissime favori de la catégorie Meilleur premier film, repart logiquement avec la statuette sous le bras. On avait connu le réalisateur plein d'assurance, le second degré facile, on retrouve un Césarisé sous le choc de sa soudaine notoriété. Ce qui ne l'empêche pas de parler avec lucidité (et fougue, toujours) de son film.

    Les Combattants ou comment ne pas se résigner

     

    Avec ses 38 ans, Reda Kateb ferait presque figure de vétéran à côté de ses camarades lauréats. Mais son sens de l'humour et l'intelligence de son propos feraient presque oublier son âge canonique.

    Il a, à ce propos, le sens de la formule :

     

    Comment oublier les deux stars américaines de la soirée ? Sean Penn d'abord. Sobre, classe, intelligent, il était visiblement ému de recevoir son César d'honneur des mains de la très (très) émue Marion Cotillard. C'est que pour Sean, la France est l'un des rares pays de cinéma au monde.

    Et Gérard Depardieu une source d'inspiration...

     

    Et puis, il y avait Kristen Stewart... Le français n'est pas sa langue maternelle, et ça s'entend. Mais elle est visiblement prête à faire des efforts pour le cinéma hexagonal qu'elle a envie de fréquenter à nouveau.

    Et qu'elle avoue presque préférer...

     

    La belle aventure de Mommy n'en finit plus de se prolonger. Après Cannes, le film de Dolan triomphe au César (Meilleur film étranger), à la barbe de son concurrent de la Croisette, "Winter Sleep". Xavier Dolan, absent (il n'est pourtant pas aux Oscars !), c'est Suzanne Clément, sa muse, qui a reçu la récompense pour son réalisateur.

    Et elle est aux anges pour ce "créateur" qu'elle connaît si bien

     

    Propos recueillis en salle de presse de la 40è cérémonie des César, le 20 Février 2015.

    FBwhatsapp facebook Tweet
    Sur le même sujet
    Commentaires
    • Sylvain B.
      Moi j'ai été trés deçu par cette cérémonie. Je viens de lire un article : http://www.week-people.com/201...Bha je suis d'accord, c'est loupé !
    • Madrox2000
      Pas de commentaire sur la présentation de Baer et Boon ? Pour ma part, je ne me suis jamais autant ennuyé à regarder les César...
    • Groupir !
      C'est qui les deux pingouins dans la première vidéo qui s'écrivent "Je suis Charlie" sur le corps comme si c'était de simples tatouages à la mode : un peu de respect quand même !!!
    • shai-ullud
      ... ou l'éloge de la prétention et du corporatisme !
    • Wilyrah
      Retour sur la 40e cérémonie des César : bilan de la soirée et palmarès commenté.
    Voir les commentaires
    Back to Top