Mon AlloCiné
    3 souvenirs de ma jeunesse: Mathieu Amalric et Quentin Dolmaire dans le nouveau Arnaud Desplechin
    Par Maxime Robini — 4 avr. 2015 à 05:30

    La bande-annonce de 3 souvenirs de ma jeunesse vient d'être dévoilée. Cette réalisation d'Arnaud Desplechin nous conte l'histoire de Paul Dédalus incarné par Mathieu Amalric et Quentin Dolmaire. Le film sort en salles le 20 mai 2015.

    La bande-annonce de 3 souvenirs de ma jeunesse vient d'être dévoilée. Un film contant l'histoire d'un homme, celle de Paul Dédalus et de ses souvenirs... son enfance, ses parents, ses études et bien sûr son premier amour; Esther.

    Après Comment je me suis disputé... (ma vie sexuelle)Rois & reine ou encore Jimmy P.Arnaud Desplechin fait rappel à Mathieu Amalric pour incarner le rôle principal de sa nouvelle réalisation. Un personnage qu'il partage avec le jeune acteur Quentin Dolmaire, qui interprète au travers de souvenirs, le Paul Dédalus adolescent. Au casting, s'ajoute Lou Roy Lecollinet dans le rôle de la belle Esther, l'amour de jeunesse de Paul, celle qui fût le "cœur de sa vie".

    3 souvenirs de ma jeunesse sort en salles le 20 mai 2015 et a de bonnes chances d'animer le Festival de Cannes, du 13 au 24 mai prochain.

    Mathieu Amalric dans Jimmy P. de Arnaud Desplechin

     

    FBwhatsapp facebook Tweet
    Sur le même sujet
    Commentaires
    • Cyphre14
      Tout à fait d'accord avec toi. Les films français naturalistes suscitent ce genre de réactions épidermiques chez une bonne partie du public (notamment chez un public assez jeune mais pas que) avec des formules faciles et superificielles telles que "films de bobo" ou "théâtre filmé" (ce qui est assez drôle à propos d'un film qui a l'air de mélanger les lieux et les époques). Tant pis pour eux, cela n'empêche pas Despelchin d'être le plus grand cinéaste français en activité en tournant des films qui ne ressemblent à aucun autre, et surtout pas à ceux d'Honoré.
    • rocket B.
      l'image est crade les scenes de sexe horrible les dialogues sont plat les personnages en toc la pire palme d'or de l'histoire uniquement fait pour plaire a la critique francaise
    • Dedalus27
      "Une Vie" de Maupassant a trouvé sa comparaison cinématographique, et on le considère comme le film le plus surestimé ?
    • Dedalus27
      *filmé *surestimé pour commencer...Comment ça c'est mal filmé ? Je ne comprends pas l'argument, parce que c'est une caméra à l'épaule et non des plans fixes c'est "mal filmé" ? Faut pas déconner... C'est une caméra qui vie, avant tout, et qui bouge (vu qu'elle est vivante).L’esthétique est moche ? Ça ne veut rien dire... Parce que ça se passe en banlieue de façon réaliste c'est moche ? C'est assez méprisant.Mal écrit ? MAL ECRIT ? C'est sans doute le film le mieux écrit que j'ai vu depuis longtemps, d'une intelligence et d'une ambiguïté fascinante !Je pense que ce sera tout !
    • rocket B.
      c'est mal filmer l’esthétique est moche c'est mal écrit il n'ya que l'actrice principale que je sauve le film le plus surestimer de la décennie
    • FerrisBueller
      Si tu trouves Vent d'est regardable, tant mieux pour toi. Il y a quand même plus de vitalité dans Pierrot que dans Hélas pour moi. On sent bien que Belmondo s'éclate dans le premier alors que Depardieu s'emmerde dans le second. Il y a toujours quelque chose d'intéressant dans un film de Godard, ses expérimentation ou parfois juste une citation marrante. Mais la mauvaise expérience de l'aventure Dziga Vertov l'a poussé à se retirer du monde. Maintenant son cinéma n'est plus qu'un discours sur le cinéma voir même sur son cinéma. Il n'y a plus d'ouverture sur le réel. Il suffit de voir comment il utilise les acteurs qui ne sont plus que des figurants qui débitent leurs textes sans conviction. Il y a avait quand même plus de vie, plus d'énergie quand on pouvait voir Anna Karina danser, chanter, pleurer, rire ect. Ca fait longtemps que j'ai pas vu un acteur avoir une émotion dans un film de Godard.
    • gimliamideselfes
      En quoi il ne laisse plus la vie dans ses films ? En quoi les engagements politiques appauvrissement son cinéma... J'ai vu une cinquantaine (voire plus) de Godard... Il y a des choses fascinantes dans toutes ses périodes hein... Il y a autant de bonnes choses dans le vent d'est, que dans Pierrot le fou, que dans Hélas pour moi...
    • Dedalus27
      En plus, en quoi est-ce un nanar ? Argumente !
    • rocket B.
      mon portable bug et ca reste toujours un mauvais telefilm
    • Dedalus27
      *et ça
    • rocket B.
      j'ecris sur un portable est sa reste un nanar
    • Dedalus27
      *Ça *médiocrité....
    • FerrisBueller
      Non, je regrette que ses engagements politiques est appauvris son cinéma, c'est pas tout à fait la même chose. "La chinoise" je te l'ai déjà accordé est un très beau film, ou justement il ne s'est pas fait bouffé par ses engagements politiques. L'aspect documentaire du film contredit le message idéologique. A cette époque il laissait encore la vie s'infiltrer dans ses films. C'est plus beaucoup cas après. Sur les femmes, je préfère le regard amoureux d'un Truffaut au regard amer d'un Godard. Et si tu veux comprendre comment fonctionne les rapports de classe ou l'hypocrisie de la société, je préfère l'entomologiste Chabrol, à un Godard qui démontre plus qu'il ne montre. C'est facile d'avoir raison si tu te confrontes plus au monde.
    • rocket B.
      c'est pas de ma faute si t'a mauvais gout regarde plutot un film de zemeckis ou de renoir
    • gimliamideselfes
      Ben justement la chinoise, c'est l'inverse de ce que tu dis sur Godard et les femmes.En gros tu reproches à Godard ses idées politiques... c'est autre chose quand même que les "engagements" que tu attribues à Chabrol...
    • FerrisBueller
      Oui, c'est un film passionnant sur plein d'aspect. Malheureusement après Godard va se politiser à l'extrême et perdre de sa lucidité (jusqu'à défendre le régime de Mao). Tandis que Chabrol dans les années qui vont suivre va décrire avec lucidité la société française. As-tu vu ces films des années 70: on peut pas faire plus vachard sur la société. Sur youtube, tu trouves la scène de la plage "Des noces rouges" ou la scène du repas et le coup de gueule de Jean Yanne dans Que la bête meurt, un régal de cynisme et de méchanceté. Godard est un grand cinéaste mais la comparaison avec Truffaut et Chabrol n'est pas toujours à son avantage. Le pire mal qu'on lui ai fait c'est de l'idéaliser. C'est un risque pour Desplechin
    • FerrisBueller
      Bonne référence!
    • gimliamideselfes
      Tu as vu la chinoise ?
    • FerrisBueller
      Si tu veux: si tu compares la vision de Truffaut et de Godard du couple, Truffaut est plus adulte, et n'est pas resté dans une vision simpliste des femmes. Godard est marqué par sa culture protestante où les femmes sont soit des putes soit des mamans. Truffaut montre avec beaucoup de complexité les rapport homme-femme et leur cruauté (voir la sirene du Mississipi ou la peau douce). Sur la société, Godard influencé peut-être par son maoïsme se contente de citation sentencieuse, là où Chabrol étudie au scalpel les rapports de classe. Godard est un expérimentateur génial mais avec une vision manichéenne (le mythe du paradis perdu), Chabrol et Truffaut sont plus profonds. A mon avis ils sont plus proches de la vie qui n'est pas gentille, Godard s'est enfermé petit à petit dans son image de génie provocateur. Malheureusement ses fans l'ont conforté dans cette posture.
    • gimliamideselfes
      Tu compares à du Godard...
    Voir les commentaires
    Back to Top