Mon AlloCiné
    Angélique, émotive, perverse... 10 visages d'Isabelle Carré !
    Par Laetitia Ratane — 25 nov. 2015 à 12:00

    A l'occasion de la sortie des "Chaises Musicales", nous avions rencontré Isabelle Carré, une actrice chaleureuse qui s'est confiée à propos de ses rôles éclectiques. Angélique, effrayante, étonnante, bouleversante, focus sur 10 de ses facettes...

    L'émotive maladroite

    Dans "Les Chaises Musicales"...
    Bac Films
    Isabelle Carré

    J'aime les films qui font des propositions originales, inventives, inattendues...

    "Cette photo représente "la vache qui tache a une tache", jeu que mon personnage pratique lorsqu'elle joue les animatrices pour enfants. Cette scène illustre totalement ce qui me plaisait dans le scénario. Des propositions comme ça, un peu décalées où j'ai également pu être déguisée en petits pois ou en banane qui joue du violon, avec des petits êtres déchaînés... J'aime aussi l'idée d'une comédie romantique qui n'a pas du tout les codes, dans laquelle l'héroïne rencontre le héros dans une décharge et lui fait peur car elle est déguisée en Goldorak.

    J'aime les films qui font des propositions paraissant peut être plus fragiles que d'autres mais plus originales, inventives, inattendues. On m'a dit que le film faisait penser à Parle avec elle. Ce serait la version comédie française décalée du film d'Almodovar. Les Chaises musicales est un titre parfait car elle a du mal à trouver sa place et la cherche de manière un peu cahotique. J'aime sa maladresse, j'aime les gens qui ont des fragilités et sont même parfois inadaptés. Cela fait du bien car se conformer à tout prix n'est pas toujours une bonne solution !"

    ... et dans "Les Emotifs Anonymes"
    StudioCanal

    Dans cette société où l'on vante la performance, on est beaucoup à se sentir "à côté de"...

    "Mon héroïne serait une grande soeur de celle des Emotifs Anonymes, grande parce que j'ai vieilli. Dans ce film avec Benoit Poelvoorde je jouais une amoureuse qui a du mal à trouver la bonne personne et préfère rester chez elle que se confronter à un rendez-vous amoureux. Ce qui n'aide pas ! Dans cette société où l'on vante la performance, le recours aux coachs, l'assurance, le sens de la répartie, le cynisme même, on est beaucoup à se sentir "à côté de" et à se dire que pour nous, ça flotte un peu.

    Je suis davantage émue par quelqu'un qui trouve la bonne phrase deux heures après dans le taxi du retour. Je suis un peu comme ça moi-même. Ceci n'est pas grave et le charme peut même venir de là. On adore ces deux héros qui ne sont pas tout d'une pièce, dans une fausse assurance. On a tous au moins un endroit, personnel, professionnel, social où l'on a peur, peur de ne pas être à la hauteur..."

    Découvrez l'émotive et maladroite Isabelle Carré :

    Les Chaises Musicales Bande-annonce VF

     

    FBwhatsapp facebook Tweet
    Sur le même sujet
    • Bande-annonce Les Chaises musicales : Isabelle Carré au chevet de Philippe Rebbot
    Commentaires
    • Nastassja640
      Irritante à souhait, toujours le même genre de films...
    • ariane o.
      Cette actrice me touche beaucoup… et sa filmo lui ressemble.
    Voir les commentaires
    Back to Top