Mon compte
    Ricki and the Flash : Meryl Streep qui apprend la guitare et tourne avec sa fille, création d'un bar... Tout sur le film !
    Par Laurent Schenck — 2 sept. 2015 à 10:00

    Dans "Ricki and the Flash", Meryl Streep pousse une fois de plus la chansonnette ! L'occasion de se pencher sur les anecdotes de ce film réalisé par Jonathan Demme.

    Une thématique récurrente

    Meryl Streep est habituée aux films qui placent la musique au centre de leurs intrigues. La comédienne a ainsi chanté dans The Last Show, Mamma Mia ! et Into the Woods, Promenons-nous dans les bois. Pour les besoins du film de Jonathan Demme, elle a dû apprendre à jouer de la guitare durant plusieurs mois : "J’ai commencé par apprendre la guitare acoustique avec un professeur à New York, puis un mois plus tard, je suis passée à la guitare électrique. J’ai ensuite travaillé presque quotidiennement avec Neil Citron, qui est un prof de guitare génial. Il m’a mis une Telecaster entre les mains et m’a appris les petits trucs des rockeurs, comme faire des accords barrés, enchaîner rapidement les accords, ce genre de choses", se souvient-elle.

    Comme on se retrouve !

    Ricki and the Flash marque une nouvelle collaboration entre Meryl Streep et Kevin Kline, la comédienne et le comédien ayant par le passé déjà partagé l'affiche du Choix de Sophie et The Last Show qui parle aussi de musique.

    2015 Sony Pictures Releasing GmbH
    Mamie Gummer, Meryl Streep, Kevin Kline

    Inspiration filiale

    Le personnage de Ricki Rendazzo s'inspire de la belle-mère de la scénariste Diablo Cody qui se trouve être la chanteuse d’un groupe de rock baptisé Silk and Steel : "Elle a six petits-enfants, mais cela ne l’empêche pas d’être sur scène tous les week-ends, de monter sur le bar et d’électriser le public. Le rock’n’roll, c’est sa vie. Il y a des gens autour d’elle qui s’étonnent qu’une mère et grand-mère fasse ce genre de chose, mais elle se moque pas mal de leur avis. Et je dois dire que je l’admire beaucoup pour ça."

    A la ville comme à l'écran

    La comédienne Mamie Gummer interprète la fille du personnage joué par Meryl Streep alors qu'elle est également sa propre fille à la ville. La seconde explique au sujet de la première : "Mamie a attrapé le virus de la comédie dès le plus jeune âge – elle devait avoir trois ans –, nous jouons donc ensemble depuis longtemps. (...) C’est difficile de vouloir devenir actrice quand on a une mère aussi connue à Hollywood, mais les enfants ont une image très particulière de leurs parents, ils ne les mettent pas sur un piédestal. Mamie n’a donc eu aucun mal à se mettre en colère contre moi pour les besoins du film !" 

    2015 Sony Pictures Releasing GmbH
    Meryl Streep

    Créer le Salt Well

    Pour créer le bar où le groupe Ricki and the Flash se produit, le chef décorateur Stuart Wurtzel s'est inspiré d'un bar que Jonathan Demme connait bien : "Le Rodeo Bar, dans l’East Side, venait de fermer ses portes et ça avait toujours été mon inspiration pour le bar du film. Il s’agissait sans doute à l’origine d’un bar country, mais petit à petit son identité a changé. Juste avant la fermeture, nous avons demandé aux propriétaires si nous pouvions investir les lieux pendant six semaines. Le groupe s’est alors installé dans ce bar vide qui est devenu leur lieu de répétition pendant un mois et demi", avance le cinéaste. Un peu comme le personnage de Ricki pour qui sa carrière est derrière elle, il s'agit d'un endroit autrefois prisé mais aujourd’hui délaissé. 

    Voir toutes les anecdotes de Ricki and the Flash

    FBwhatsapp facebook Tweet
    Sur le même sujet
    Commentaires
    Voir les commentaires
    Back to Top