Mon compte
    Voir du pays : une préparation particulière pour Soko et Ariane Labed
    7 sept. 2016 à 07:45
    Brigitte Baronnet
    Brigitte Baronnet
    -Journaliste
    Passionnée par le cinéma français, adorant arpenter les festivals, Brigitte Baronnet est journaliste pour AlloCiné depuis 10 ans. Elle anime le podcast Spotlight.

    Soko et Ariane Labed se confient sur leur préparation à part pour Voir du pays, nouveau long métrage de Delphine et Muriel Coulin, en immersion dans un sas de décompression militaire de retour d'Afghanistan.

    5 ans après 17 filles, sélectionné à la Semaine de la critique de Cannes, Delphine et Muriel Coulin dévoilent leur second long métrage, également passé par le Festival de Cannes, section Un Certain Regard. Voir du pays, c'est son nom, s'intéresse à un sujet méconnu, un sas de décompression mis en place par l'Armée pour aider les militaires, revenus du front, à "oublier la guerre".

    Le film suit en particulier deux jeunes militaires, Aurore et Marine (Ariane Labed et Soko), de retour d’Afghanistan. Avec leur section, elles vont passer trois jours à Chypre, dans un hôtel cinq étoiles, au milieu des touristes en vacances, pour ce "sas de décompression"... Mais on ne se libère pas de la violence si facilement… Dans la vidéo ci-dessus, Ariane Labed et Soko se confient sur la préparation particulière pour ce film physique.

    ==> Notre interview-portrait d'Ariane Labed

    ==> Notre interview-portrait de Soko

    Voir du pays, qui a décroché le Prix du scénario, sort sur les écrans ce mercredi.

    Ariane Labed : "Toutes les tensions sont là, dans un cadre qui est l'inverse de celui de la guerre"

     

    FBwhatsapp facebook Tweet
    Sur le même sujet
    Commentaires
    Voir les commentaires
    Back to Top