Mon compte
    Miley Cyrus n'approuve pas le titre 'Supergirl', la production lui répond
    Par Raphaëlle Raux-Moreau — 14 oct. 2016 à 12:16

    Au cours d'une interview, la jeune star s'est exprimée sur le titre de la série "Supergirl", à son sens trop daté à bien des égards. La production du show a tenu à lui répondre...

    The CW / FAMEFLYNET / BESTIMAGE

    Quel est le rapport entre Miley Cyrus et Supergirl ? A priori rien, si ce n'est que la jeune star,  en pleine promotion de l'émission The Voice dans laquelle elle officie en tant que coach, trouve son titre, et le message qu'il dégage, un brin gênant et dépassé.

    Au cours d'une interview accordée à Variety cette semaine, Miley Cyrus, actuellement au casting de la série de Woody Allen, s'est livrée sur ses passions, son passé agité, les élections américaine, son identité sexuelle et sa perception neutre des genres. Interrogée dans la foulée sur la raison pour laquelle les inégalités hommes/femmes persistaient encore à Hollywood selon elle, elle a répondu plus largement :

    "Beaucoup de choses pourraient changer si nous avions une femme Présidente. Cela nous stimulerait vraiment. Je crois que certains réaliseraient mieux que leur perception [du monde] est vraiment datée. Par exemple, il y a une série qui s'appelle 'Supergirl'. Je trouve qu'avoir une série rattachée à un genre est bizarre. Un, c'est une femme que l'on voit sur ce foutu panneau d'affichage, pas une petite fille. Deux, imaginez [ce que peut ressentir] un petit garçon qui veut tellement être une fille au point d'en être mal ? Je trouve qu'un titre comme 'Supergirl' ne donne pas le pouvoir qu'il pense offrir".

    La production de Supergirl, qui a déjà connu son lot de problèmes et a notamment dû changer de chaîne cette saison, a tenu à répondre aux propos de Cyrus. Lors d'une projection organisée pour la presse, son producteur délégué, Andrew Kreisberg, a ainsi défendu la série en ces termes :

    "[Notre série] se base sur une propriété déjà existante qui s'appelle Supergirl. Par conséquent, nous n'avons jamais eu l'intention de l'appeler autrement que par son titre originel. Je pense que nous avons travaillé dur, particulièrement dans les débuts de la saison 1, pour parler des notions de différence et d'inégalité. Nous avions même une scène où Kara n'est pas contente de l'alias choisi et où elle se lamente de ne pas s'appeler à la place Wonder Woman. Et le personnage de Cat lui réplique, dans toute sa superbe, que le mot "fille" n'a rien d'une insulte. Nous continuons d'être fiers de cette série, de Melissa, du personnage qu'elle représente et de l'héroïne qu'elle représente.

    Ce que Kara fait semaine après semaine, les challenges auxquels elle fait face et comment elle les surmonte, autant physiquement qu'émotionnellement, pour moi, c'est le plus important. La meilleure illustration d'une femme de pouvoir à la télévision, ce n'est pas d'en parler, mais de la montrer."

    Désormais diffusée sur la CW, en lieu et place de CBS où elle sombrait semaine après semaine l'an passé, Supergirl s'est relevée et porte désormais la tête haute. Elle a obtenu une saison 2 presqu'inespérée et reste la seule superhéroïne de la télévision d'aujourd'hui dans un paysage pourtant surchargé de super-héros. Et puisqu'il est ici question de filles, de femmes et de représentation, notons simplement que la série a dernièrement choisi Lynda Carter, la cultissime Wonder Woman pour devenir sa Présidente des Etats-Unis. 

    Nouveau départ pour l'héroïne sur la CW

     

    FBwhatsapp facebook Tweet
    Sur le même sujet
    Commentaires
    Voir les commentaires
    Back to Top