Mon compte
    Sauvés par le gong : le créateur révèle un secret sur l'une des scènes cultes de la série !
    24 nov. 2016 à 19:06
    Jérémie Dunand
    Jérémie Dunand
    -Chef de rubrique télé / Journaliste
    Passionné de séries en tous genres, mais aussi d'horreur et de teen movies, Jérémie Dunand a été biberonné aux séries ados et aux slashers des années 90, de Buffy à Scream, en passant par Dawson. Chef de rubrique télé, il écrit aujourd'hui principalement sur les séries et unitaires français.

    Dans un livre qui vient de paraître, le créateur de Sauvés par le gong est revenu sur l'épisode "La chanson de Jessie" et a révélé que le personnage d'Elizabeth Berkley était au départ censé devenir accro aux amphétamines, ce qui n'a pas plus à NBC.

    NBC

    Demandez aux fans de Sauvés par le gong quel épisode les a le plus marqués, et la plupart vous répondront sûrement "La chanson de Jessie", un épisode de la saison 2, diffusé le 3 novembre 1990 sur NBC, qui voyait le personnage de Jessie Spano, campé par Elizabeth Berkley, développer une addiction aux comprimés de caféine. Des pilules stimulantes notamment populaires auprès des étudiants américains en période d'examen, afin de les tenir éveillés et de booster leur concentration. On se souvient tous de cette scène durant laquelle Jessie s'effondre en sanglots dans sa chambre, en pleine crise maniaco-dépressive, après avoir déploré n'avoir pas assez de temps pour réviser et entonné les premières notes du refrain de la chanson "I'm so excited". Le tout face à un Zack (Mark-Paul Gosselaar) inquiet, qui finit par découvrir l'addiction de son amie.

    Mais ce que l'on ne savait pas, c'est qu'à l'origine Jessie n'était pas censée devenir accro aux comprimés de caféine. Non, elle devait développer une addiction aux amphétamines ! C'est ce que révèle le producteur et créateur de la série Peter Engel dans son livre "I Was Saved by the Bell : Stories of Life, Love, and Dreams That Do Come True", sorti il y a quelques jours et dont le site Vulture a dévoilé un extrait exclusif. Mais le département en charge de la censure et de l'éthique de la chaîne NBC a immédiatement mis son véto, jugeant qu'un épisode traitant de problèmes de drogue n'était pas approprié pour un programme du samedi matin. "J'ai insisté sur le fait que nous avions besoin de commencer à parler de sujets plus importants dans la série, et que les amphétamines étaient un moyen d'évoquer la consommation de drogue, mais aussi la pression que les jeunes se mettent pour réussir, mais la chaîne a refusé de céder", explique Engel.

    Capture d'écran

    Quelqu'un a fini par proposer que Jessie devienne accro aux comprimés de caféine, et cette alternative a été approuvée par NBC. Les scénaristes ont donc remplacé les amphétamines par de la caféine, mais le reste du scénario est resté intact. "Je n'étais pas ravi de ce compromis", confie le créateur de Sauvés par le gong. "Après tout, un comprimé de caféine équivaut en gros à une tasse de café. C'était donc un peu comme si Jessie devenait accro au thé Earl Grey".

    Pour autant, même si la réaction de Jessie est "légèrement" démesurée, la scène entre Jessie et Zack a fait son effet, que ce soit sur les téléspectateurs, ou sur le public présent lors de l'enregistrement de l'épisode. "Le public était absorbé comme jamais auparavant", avoue Peter Engel. "Et même si l'on peut rire du caractère un peu stupide de l'utilisation des comprimés de caféine, il y a une raison au fait que tant de jeunes adultes continuent de me dire que La chanson de Jessie était, de loin, leur épisode préféré. Personne d'autre ne proposait de programmes pour enfants comme le nôtre. Cet épisode a eu un impact. Il a aidé les téléspectateurs à grandir. Et aujourd'hui encore, je suis heureux d'avoir mon nom au générique".

    Un extrait de la scène en question :

    FBwhatsapp facebook Tweet
    Sur le même sujet
    Commentaires
    Voir les commentaires
    Back to Top