Notez des films
Mon AlloCiné
    Dear White People : Pourquoi la nouvelle série Netflix fait polémique
    Par CT — 13 févr. 2017 à 15:30
    FBwhatsapp facebook Tweet

    Le teaser de la série Dear White People a enflammé la toile après avoir été dévoilé par Netflix. Non pas parce que cette adaptation du film de Simien attise la curiosité, mais parce qu’elle a été jugée raciste par des partisans de l’extrême droite.

    4 millions de vues, plus de 47 000 pouces verts contre 374 000 pouces rouges sur la plateforme de vidéos Youtube. Depuis son lancement jeudi dernier, le teaser de Dear White People, adaptation en série du film sorti en 2014, fait polémique. La raison ? Le show de Justin Simien est accusé d’être raciste et anti-blancs. La scène qui choque ? Celle où des étudiants d’une fraternité d’un campus américain sont déguisés en Noir… Une pratique (le blackface) critiquée par la narratrice campée par Logan Browning, qui juge en effet inacceptable de se grimer ainsi. Et voilà où le bât blesse pour certains…

    Pour rappel, le film Dear White People primé à Sundance et présenté comme une satire de "comment être noir dans un monde de blanc" suivait la vie de quatre étudiants noirs dans l‘une des plus prestigieuses facultés américaines, où une soirée à la fois populaire et scandaleuse organisée par des étudiants blancs va créer la polémique… 

    L’appel au boycott

    Sur Youtube et Twitter, nombreux sont ceux à s’être désabonnés de Netflix par signe de protestation et à faire appel au boycott de la plateforme de streaming. Le tout sous l’impulsion d’Anthime Gionet, ancien journaliste Buzzfeed (sous le pseudonyme @bakedalaska) connu pour sa récente adhésion au alt-right, une mouvance d’extrême droite composée de suprématistes blancs :

    "Netflix a annoncé une nouvelle série anti-blancs (Dear White People) qui soutient le génocide des blancs. J’ai supprimé mon compte, faites de même."

    D’autres ont tout simplement fait tourner la vidéo sur les réseaux sociaux pour demander à leurs proches de mettre un pouce rouge sur la plateforme de vidéos (le reboot féminin de SOS Fantômes avait connu le même sort). Mais aussi sur des forums à l’instar de Reddit, 4chan et autres comme le révèlent nos confrères de Slate. Résultat, Dear White People est rapidement devenu le teaser le plus vu de Netflix pour une nouvelle série, comme le soulève ironiquement son réalisateur Justin Siemen sur Twitter :

    La réponse de Justin Simien

    Le réalisateur a aussi réagi sur Facebook, dans un post supprimé depuis : "Quand la bande-annonce du film est sortie, beaucoup de personnes m’ont dit que j’étais raciste et que […] je devais me taire et retourner en Afrique. Ça m’a fait mal. Mais maintenant, ça m’encourage plus qu’autre chose. Voir que des gens se sentent menacés par une vidéo où une femme noire demande à ce qu’on ne se moque pas d’elle, me fait comprendre pourquoi j’ai fait cette série.". Parallèlement à ces propos, le cinéaste postait il y a deux jours sur le site Medium un article où il expliquait la raison pour laquelle il avait choisi ce titre - qui apparaît pour certains comme raciste – et au passage de tacler les critiques à son encontre.

    Mais surtout, Simien s’étonne de l’ampleur de cette polémique, alors que la bande-annonce du film Dear White People présente la même scène que le teaser de la série : "Sam dénonce à la radio le blackface, une pratique répandue dans les campus. Cette scène en question était visible dans toutes les bandes-annonces du film, clips et autres featurettes…". De quoi répondre à ceux qui viennent de découvrir l'histoire.

    La saison 1 de Dear White People sortira sur Netflix le 28 avril prochain.

    FBwhatsapp facebook Tweet
    Commentaires
    Voir les commentaires
    Back to Top