Notez des films
Mon AlloCiné
    Florence Foresti : "On se sent plus à découvert quand on n'a pas le masque de la comédie"
    Par Raphaëlle Raux-Moreau — 8 mars 2017 à 05:01
    FBwhatsapp facebook Tweet

    Pour la première fois de sa carrière, Florence Foresti plonge dans un rôle dramatique à l'occasion du film "De plus belle". Une véritable déclaration d'amour aux femmes où elle incarne une survivante du cancer qui tente de reprendre goût à la vie...

    Visage incontournable de l'humour français, Florence Foresti a investi les plateaux de cinéma depuis plusieurs années déjà, ayant même tenu la tête d'affiche de la comédie Hollywoo. Mais, jusqu'à présent, l'humoriste et actrice n'était jamais passée du côté du drame. C'est sur le point de changer grâce à De plus belle, le premier film d'Anne-Gaëlle Daval, en salles cette semaine.
    En passant à la réalisation, celle qui est connue pour son travail de costumière (notamment sur Kaamelott) a choisi de raconter la tendre histoire de Lucie, héroïne fragile qui tente de se reconstruire après un cancer. Si ses proches tentent de la faire aller de l'avant, si Clovis, un homme tout juste entré dans sa vie (Mathieu Kassovitz), tente aussi de l'amener du côté de l'amour, Lucie, elle, semble, encore loin d'être prête.
    "Le scénario m'a émue aux larmes", nous confie Florence Foresti dans l'interview que vous pouvez découvrir ci-dessus. Pour ce rôle complexe, loin de ses personnages de comédie, elle a donc "essayé de gommer [son] énergie naturelle". [La réalisatrice] voulait que Lucie soit une personne à part entière et pas Lucie Foresti ! Donc, il fallait gommer mon naturel c'est sûr, tout en essayant de garder ce pourquoi elle était venue me chercher. C'est tout le combat."
    Tourné vers la vie, De plus Belle est aussi une grande déclaration d'amour faite aux femmes. Sous le regard de sa famille, de Clovis mais aussi de Dalila, une prof de danse incarnée par Nicole Garcia, Lucie va reprendre confiance et trouver la femme qu'elle est et qu'elle a envie d'être.
    Pour Florence Foresti, dont la fin du dernier spectacle, Madame Foresti, appelait justement à cesser d'enfermer les femmes dans des carcans, cette éclosion vers la féminité était aussi passionnante à explorer à l'écran : "Le rapport à la féminité dans le film m'a beaucoup touchée. C'est un sujet qui m'interroge beaucoup. Comment on définit la féminité ? Est-ce qu'on la construit soi-même, est-ce qu'elle se transmet de mère en fille... C'est un sujet hyper intéressant et pour la comédie et pour le drame et qui n'a pas fini de nous habiter (...) C’est assez compliqué pour les femmes de se construire avec tous ces possibles et tous ces modèles dans lesquels on aimerait les faire rentrer."
    FBwhatsapp facebook Tweet
    Sur le même sujet
    Commentaires
    Voir les commentaires
    Back to Top